Rechercher
Rechercher :
Sur bonaberi.com   Google Sur le web Newsletter
S'inscrire à la newsletter :
Bonaberi.com
Accueil > News > Portrait
Nkwenti Handsome : Jeune, expert et bien payé
(21/07/2006)
A 28 ans, cet expert-comptable travaille pour la firme Deloitte, l’un des leaders mondiaux des cabinets d’audits-conseils. Portrait.
Par Yves Djambong
Le jeune Nkwenti travaille pour le grand cabinet Deloitte
Le jeune Nkwenti travaille pour le grand cabinet Deloitte
Sanglé dans un costume recherché, le pas serein et le regard fier, Handsome Nkwenti, qui revient fraîchement du Kenya où il a suivi un séminaire de formation, peut être content de sa situation. Il n’a pas encore trente ans mais déjà il appartient à ce qu’on peut appeler la jeune élite camerounaise. Depuis novembre 2005, il “ bosse ” pour le cabinet international d’audit-conseils Deloitte &Touche, une firme multinationale où les plus bas salaires oscillent entre 500 000 et 700 000 Fcfa.

Expert-comptable de formation, Handsome Nkwenti est un pur produit de l’université de Buéa. En 1995, à 18 ans, le fils aîné de Grâce Mejang sa mère qui vend du bouillon chaud à Akwa, obtient son Gce advanced level au Ccas de Bambili. Et il ne fait pas dans le détail : cinq “ papers ” dont deux en Sciences. Croyant que son avenir se fera en Grande-Bretagne ou ne se fera pas, il se lance dans la course au visa. Résultat : une année blanche car l’infortuné n’obtiendra pas de visa du Haut-Commissariat.

Déçu mais pas abattu, il se rabat un peu à l’aveuglette sur une inscription au département de physique de l’université de Buea. Là, ses notes sont excellentes mais Handsome Nkwenti a la tête ailleurs. “ Je ne sentais pas cette filière ”, conclut-il sobrement aujourd’hui. C’est que depuis quelque temps, “ quelques amis ” n’arrêtent de lui parler des nouvelles formations professionnelles qui se sont invitées à l’université de Buea. Parmi celles-ci, Handsome finit par jeter son dévolu sur la spécialité dite “ Finance and Accounting ”, entendez Finance et comptabilité. Le cursus est intéressant et on lui dit qu’à la sortie, les salaires sont intéressants.

Les débuts sont difficiles, mais très vite il s’adapte et finit par devenir le meilleur. Et les trois années que dure la formation pour obtenir cette licence tant désirée passent vite. En deuxième année, Brain (cerveau en français) Nkwenti obtient un stage à Beneficial Life, une compagnie d’assurance basée à Douala. Ses performances, en tant que stagiaire, ont impressionné l’équipe dirigeante qui décide de l’embaucher avant même qu’il n’ait complètement achevé ses études.

Aîné d’une famille pauvre, le jeune Nkwenti, tout juste âgé de 22 ans doit aller travailler pour enfin commencer à fructifier les lourds investissements de sa mère. Moins de deux ans de tâches routinières à Beneficial Life commencent à le lasser. Et c’est alors qu’une nouvelle fois, le destin lui ouvre ses bras. Son collègue Alphonse Enga lui parle de l’Association of Chartered Certified accountants (Acca) qui, en partenariat avec l’université de Buea, lance une formation ouvrant sur l’obtention du diplôme international d’expert-comptable. Le jeune Nkwenti a ainsi l’occasion de devenir expert-comptable pour de vrai. Avec la possibilité de travailler à l’international. Certes, la durée de formation est courte (trois ans) mais c’est un vrai parcours du combattant. D’abord il faut franchir la barrière financière : pas moins de 150 000 Fcfa doivent être déboursés par matière pour composer. Et il y en a 14… Ensuite chaque matière en elle-même est tout un volume. Sans compter l’examen international dont la robustesse est établie : “ dix minutes perdues lors de la compo et c’est l’échec assuré ”, témoigne-t-il.

Mais la difficulté ne lui fait pas peur. En quatre ans, il finit par obtenir, en août 2005, le diplôme tant convoité. A 27 ans, il devient le plus jeune Camerounais expert-comptable diplômé Acca. Les “ grosses boîtes ” se jettent à ses trousses. Mais Handsome se donne le temps de mûrir son choix. En novembre, il opte pour le Deloitte & Touche, le célèbre cabinet d’audits conseils. “ Je n’ai pas regardé le salaire, mais les possibilités de formations que m’offre cette entreprise ”, se justifie-t-il. En clair, celui que ses camarades de promotion envient veut encore progresser. Il rêve d’intégrer, dans quelques années, le cœur même de Deloitte &Touche aux Etats-Unis.



Source : Le Messager






Partager l'article sur Facebook
 
Discussions Discussion: 9 bérinautes ont donné leur avis sur cet article
Donnez votre opinion sur l'article, ou lisez celle des autres
Sur copos Sur Copos
Les vidéo clips Les vidéos clips
Récents Récents


Accueil  |  Forum  |  Chat  |  Galeries photos © Bonaberi.com 2003 - 2021. Tous droits de reproduction réservés  |  Crédit Site