Rechercher
Rechercher :
Sur bonaberi.com   Google Sur le web Newsletter
S'inscrire à la newsletter :
Bonaberi.com
Accueil > News > News
Orange Cameroun critiquée par les syndicats de France Télécom
(23/01/2010)
Les Syndicats de l'entreprise mère de la filiale camerounaise ont vivement critiqué les réactions jugées hostiles d'Orange Cameroun suite aux grèves de Décembre dernier.
Par AFP

"Depuis mardi 12 et mercredi 13 janvier se tiennent des conseils de discipline, suite à plus de 200 demandes d'explications pour fait de grève", dans la filiale Orange Cameroun, détenue à 100% par France Télécom, a expliqué le syndicat Sud dans un communiqué. Selon le syndicat, une grève avait été menée par des représentants du syndicat Synacom (50% des salariés du secteur) du 9 au 16 décembre 2009, dans le cadre de négociations pour une convention collective.

La direction de France Télécom a affirmé à l'AFP qu'il ne s'agissait "pas d'une grève, mais d'absences irrégulières". "Au Cameroun, la grève n'est légitime qu'après épuisement des procédures légales de conciliation, ce qui n'a pas été le cas lors de ce conflit", a expliqué un porte-parole. Selon lui, "il y a eu unanimité des autorités camerounaises quant au caractère illégal du mouvement", et "la hiérarchie syndicale, par la voie du président du Synacom, a également déclaré cette grève illégale".




La direction d'Orange Cameroun, qui emploie 600 salariés, a donc "envisagé des sanctions disciplinaires", qui se sont traduites dans un premier temps par des "demandes d'explication" et depuis le 12 janvier, par des conseils de discipline.

Selon la CFDT, à ce jour, cinq procédures de licenciement ont été décidées par la direction (dont 4 concernant des délégués du personnel, nécessitant l'autorisation du ministère du Travail camerounais). La direction de France Télécom a confirmé ces sanctions, précisant que des "non-lieux" avaient aussi été prononcés. Les conseils de discipline vont se poursuivre dans les jours qui viennent. Parmi les autres sanctions, "on compte des mises à pied de plusieurs jours et des blâmes", a expliqué à l'AFP Hervé Morland (CFDT).

"Certes, admet-il, la grève était un peu hors des clous quant au dépôt du prévis, mais pendant les six jours de grève, qui ont mobilisé 60% du personnel, il n'y a pas eu de dégradations, ni de dérapages, et la continuité de service a été assurée", a-t-il ajouté. Force ouvrière a dénoncé dans un autre communiqué un "anti-syndicalisme primaire" et "une réponse totalement décalée par rapport à la réalité".




Partager l'article sur Facebook
 
Classement de l'article par mots clés Cet article a été classé parmi les mots-clé suivants :
news  orange cameroun  greve  
(cliquez sur un mot-clé pour voir la liste des articles associés)
Discussions Discussion: 3 bérinautes ont donné leur avis sur cet article
Donnez votre opinion sur l'article, ou lisez celle des autres
Sur copos Sur Copos
Les vidéo clips Les vidéos clips
Récents Récents


Accueil  |  Forum  |  Chat  |  Galeries photos © Bonaberi.com 2003 - 2019. Tous droits de reproduction réservés  |  Crédit Site