Rechercher
Rechercher :
Sur bonaberi.com   Google Sur le web Newsletter
S'inscrire à la newsletter :
Bonaberi.com
Accueil > News > Potins de Stars
Mc Cain contre Obama, le ton monte
(31/07/2008)
Les échanges de politesses ont commencé entre les deux candidats à la présidentielle américaine : 'Britney Spears' pour Obama, 'homme du passé' pour Mc Cain.
Par Tf1.fr
Le ton monte entre McCain et Obama
Le ton monte entre McCain et Obama

C'est John McCain qui a dégainé le premier. Depuis une dizaine de jours, ses clips de campagne et ses déclarations les plus fortes se résument à des attaques personnelles contre Barack Obama et non plus à des critiques contre son programme. Le candidat républicain a ainsi accusé son adversaire d'avoir "plaidé pour la défaite" en Irak ou laissé entendre qu'il pourrait être "socialiste" -un terme péjoratif, voire insultant, aux Etats-Unis.

La direction du parti républicain a également lancé le site Barackbook, une parodie de Facebook, pour dénoncer les anciennes relations embarrassantes de Barack Obama.

"Celeb" contre "basse route"

Cette campagne de "publicité négative" a culminé mercredi soir par un nouveau spot diffusé dans une dizaine d'Etats primordiaux. Il compare le prétendant démocrate à Paris Hilton et Britney Spears et critique ouvertement une nouvelle fois son plan énergétique. "C'est la plus grande star de planète mais est-il prêt à diriger ? ", demande le spot, sur des images mêlant Obama et les deux stars américaines (voir le clip en bas de page).

Dans un premier temps, Barack Obama avait traité ces attaques par le silence. Mais après ce spot avec Paris Hilton et Britney Spears, il a décidé de répliquer. Quelques heures plus tard, il diffusait en effet "Low Road" ("Basse route"), tiré du titre de l'éditorial du New York Times de jeudi. Ce spot accuse John McCain d'être un "homme du passé" et le présente tout sourire aux côtés de George W. Bush.




En meeting dans le Missouri, le représentant du parti de l'âne est monté au créneau : "Ils cherchent à vous effrayer - à propos de moi", a lancé Barack Obama à ses partisans. "Voilà leur argument : 'On n'a pas grand chose à proposer, mais avec lui, c'est risqué'."

Nous sommes aujourd'hui à une époque où il est plus risqué de ne pas changer. Il est risqué de continuer comme nous le faisons", explique encore le sénateur de l'Illinois. Efficacité Selon le New York Times, le virage offensif de John McCain, toujours distancé de cinq à dix points selon les sondages (voir encadré ci-dessous), s'explique par l'arrivée dans son équipe de campagne de Steve Schmidt.

Cet "élève" de Karl Rove, l'ancien mentor de George W. Bush, a imposé sa marque en faisant fi des scrupules au nom de l'efficacité. Reste désormais à savoir si cette stratégie sera payante. "M. McCain n'est pas à son avantage lorsqu'il est excessivement partisan et négatif", estime ainsi Todd Harris, un ancien membre de l'équipe du sénateur de l'Arizona en 2000.

Alors candidat aux primaires républicaines, il avait été victime d'une campagne de calomnies et de rumeurs menées par l'équipe Bush. Ses attaques contre Obama en sont donc d'autant plus étonnantes et significatives de ses craintes de rester à la traîne. "Nous ne nous attendions pas à cela de la part de John McCain", note simplement et ironiquement David Axelrod, le principal stratège de Barack Obama.
 
L

Source : tf1.fr








Partager l'article sur Facebook
 
Classement de l'article par mots clés Cet article a été classé parmi les mots-clé suivants :
news  présidentielles américaines  barack obama  john mccain  
(cliquez sur un mot-clé pour voir la liste des articles associés)
Discussions Discussion: 0 bérinautes ont donné leur avis sur cet article
Donnez votre opinion sur l'article, ou lisez celle des autres
Sur copos Sur Copos
Les vidéo clips Les vidéos clips
Récents Récents


Accueil  |  Forum  |  Chat  |  Galeries photos © Bonaberi.com 2003 - 2019. Tous droits de reproduction réservés  |  Crédit Site