Rechercher
Rechercher :
Sur bonaberi.com   Google Sur le web Newsletter
S'inscrire à la newsletter :
Bonaberi.com
Accueil > News > Clin d'oeil
La Camerounaise Reprudencia Sonkey, future étoile du showbiz californien ?
(12/08/2011)
Reprudencia Sonkey a quitté le Cameroun en 2007 pour réaliser son rêve aux Etats-Unis : percer dans le monde du showbiz.
Par Rédaction Bonaberi.com

Native du Cameroun à Yaoundé, Reprudencia Sonkey a décidé en 2007 de rejoindre les Etats-Unis, plus précisément Los Angeles en Californie afin de réaliser son rêve : entrer dans le monde du « show bizness ». Elle s’inscrit au Santa Monica College et se lance.

Une réussite puisque très vite, elle se fait connaître, participant à des shoots photo ou à des clips : Hometown Hotties de Maxim, Soul Bossa Nostra de Quincy Jones, Fantasy Girl de Baby Bash…

« J’ai figuré en 2010 dans Hometown Hotties de Maxim. C’était une expérience extraordinaire qui a ouvert de nombreuses portes, me permettant d’accéder à de nombreux évènements de Hollywood à D.C. », a déclaré celle qui ne connaissait encore rien des Etats-Unis il y a quelques années.

Ses origines camerounaises constituent des racines qu’elle garde en elle et qui lui permettent de garder les pieds sur terre et de ne pas se laisser séduire par le monde très brillant des soirées, défilés ou tournages, même si elle a toujours ressenti un manque au Cameroun : « J’adorais ma vie à la maison mais j’ai toujours senti que j’avais envie de faire quelque chose de différent et je savais que je pouvais le faire aux Etats-Unis. Je me vends comme une Africaine. Je mets une emphase sur le fait d’être une Camerounaise et cela est un net avantage. Il n’y a pas beaucoup de Camerounaises dans le milieu donc je pense que cette différence est aussi ce qui me permettra d’avancer », dit la jeune Camerounaise en ce qui concerne ses origines.



« C’est difficile de trouver des shows ou des films qui voudront de quelqu’un avec un accent. J’ai toujours mon accent africain qui me gêne parfois. Quand ils ont besoin d’afro-américains, ce n’est pas souvent pour des rôles avec beaucoup de texte. Jouer est ce que je veux réellement faire mais poser comme modèle est plus facile que jouer pour moi. »

En plus du métier d’actrice, et de modèle, Sonkey cherche aussi à percer dans d’autres voies : marque de chaussures et single, « Rodeo drive ». Les succès qu’elle rencontrera détermineront le chemin qu’elle suivra pour la suite : « C’était la première fois que j’enregistrais et j’ai adoré. En fonction du succès de Rodeo drive je me concentrerai plus sur la musique, tout en cultivant ma passion pour la mode. »

Son image très sensuelle et sexuelle, elle n’en a pas honte et s’en sert comme un atout, un atout indispensable dans le monde où elle cherche à avancer : « Il n’y a aucune loi interdisant d’être belle et intelligente. Je suis africaine, les images et la façon dont je me mets en avant ne sont-ils pas typiques d’une Africaine ? Mais il faut se demander quelle est la différence entre mois en maillot de bain ou en lingerie en couverture d’un magazine et une fille portant un bikini sur son profil Facebook ? La seule différence est que j’en fais un métier et que je gagne de l’argent pour cela. La pratique elle, est assez répandue. »

Voir Reprundencia Sonkey en photos




Partager l'article sur Facebook
 
Classement de l'article par mots clés Cet article a été classé parmi les mots-clé suivants :
femmes et beauté  people  reprudencia sonkey  clins d'oeil  
(cliquez sur un mot-clé pour voir la liste des articles associés)
Discussions Discussion: 0 bérinautes ont donné leur avis sur cet article
Donnez votre opinion sur l'article, ou lisez celle des autres
Sur copos Sur Copos
Les vidéo clips Les vidéos clips
Récents Récents


Accueil  |  Forum  |  Chat  |  Galeries photos © Bonaberi.com 2003 - 2020. Tous droits de reproduction réservés  |  Crédit Site