Rechercher
Rechercher :
Sur bonaberi.com   Google Sur le web Newsletter
S'inscrire à la newsletter :
Bonaberi.com
Accueil > News > News
Immobilier: une grosse demande à combler
(05/05/2016)
L’accès de tous à un logement décent est l’un des défis majeurs qui interpellent la communauté internationale. Le problème de l’habitat qui se pose à l’échelle mondiale est ressenti avec plus d’acuité dans les pays en développement, à l’instar du Cameroun où le taux d’urbanisation se situe à 52
Par Rédaction:
Le gouvernement vient de confier à la société chinoise Tianyuan constructions group LTD le contrat pour l’aménagement et l’électrification de la plage de Ngoye dans la cité balnéaire de Kribi au sud du pays. D’un montant total de 2,6 milliards de francs, ce contrat sera exécuté dans un délai de huit mois. L’attribution de ce contrat montre que les besoins en matière de logements sont énormes, tous domaines confondus.

En matière de logement dans les grandes villes, par exemple, les besoins sont de l’ordre de 1 million de logements soit environ 500.000 pour Yaoundé et Douala, les deux grandes métropoles du pays, et le reste des logements pour les autres chefs-lieux de région. Alors que l’offre de la Société immobilière du Cameroun(SIC) n’atteint pas 20.000 logements et que les autres compagnies réunies n’arrivent pas à combler les attentes dans ce secteur.

En dehors de ces villes, les demandes en logements qui s’expriment dans les autres coins du pays sont également insistantes. C’est pour trouver des solutions appropriées à cette forte préoccupation que le développement de l’habitat et du logement social a été reconnu comme secteur prioritaire par la loi No 2013/004 du 18 avril fixant les incitations à l’investissement privé. Mais avant cette loi, Paul Biya, a fait de la question du logement l’une des priorités du septennat des Grandes Réalisations en cours. En témoigne la création le 9 décembre 2011 du ministère de l’Habitat et du Développement urbain. L’un des buts recherchés : « augmenter l’offre en logements décents pour le plus grand nombre ; notamment les couches les plus défavorisées, afin de contribuer de manière sensible à l’amélioration du cadre de vie des populations en général et des citadins en particulier ».

Bien que fortement impliqués dans la recherche des solutions à la question de l’habitat, les pouvoirs publics ne peuvent à eux seuls répondre à la demande forte et croissante en logements. Aussi, ont-ils mis en place des mesures incitatives en faveur des investissements privés dans le domaine de l’habitat social. Il s’agit notamment de : la mise à la disposition, dans les grands centres urbains, des terrains pour des investisseurs ; la prise en charge par l’Etat des infrastructures d’approche ; des allègements fiscaux pour des projets structurants d’une certaine taille (3000 logements au moins) et pour les acquéreurs.

D’autres actions sont envisagées et permettront de renforcer l’attractivité du secteur de l’habitat. Il s’agit notamment de : la mise en œuvre de la 2e phase du Programme participatif d’amélioration des bidonvilles dans les villes-pilotes de Yaoundé, Bamenda et Kribi, et la mise sur pied d’une véritable stratégie d’amélioration des bidonvilles qui débouchera sur les opérations de restructuration/rénovation des tissus anciens et leur remplacement par des opérations immobilières de bas, moyen et haut standing; la création et l’aménagement de villes nouvelles ; Sawa Beach, Dibamba Beach, Down Beach et Limbe, la ville nouvelle de Kribi, etc. ; la mise en œuvre du projet de valorisation touristique et économique du lac municipal de Yaoundé, et d’aménagement de la vallée de la Mingoua.


Des incitations particulières pour le logement

Au plan fiscal, le secteur de l’habitat est porteur à plus d’un titre. Il y a lieu de signaler l’existence d’une banque nationale de l’habitat, en l’occurrence, le Crédit Foncier du Cameroun (CFC) qui mobilise des financements au profit des investisseurs mais aussi en faveur des acquéreurs de logements. De plus, dans le cadre des arrangements juridiques avec l’Etat (MINFI et MINEPAT), le CFC joue également le rôle de garantie et de sécurisation des financements extérieurs, voire nationaux, notamment dans le cadre de la syndication de banques locales, dont l’intérêt pour ce sous-secteur va crescendo.

Par ailleurs, l’Etat s’est engagé dans la mise en place d’un fonds spécial dédié au financement de l’habitat social, comme c’est le cas dans de nombreux pays africains (Maroc, Tunisie, Sénégal, Mali). Ce fonds permettra non seulement de réaliser des investissements dans les domaines foncier et immobilier, mais servira également de garantie aux investisseurs extérieurs, ainsi qu’aux acquéreurs, à travers des mécanismes hypothécaires appropriés.

D’autre part, le gouvernement s’est résolument engagé dans l’opérationnalisation des mesures d’allègement fiscal et douanier prévues par les textes en vigueur. Ce qui permettra entre autres, des baisses ou des exonérations fiscales dans le cadre de l’achat des matériaux locaux de construction ; des facilitations douanières dans le cadre de l’importation des matériels, équipements et matériaux.

Le gouvernement vient de confier à la société chinoise Tianyuan constructions group LTD le contrat pour l’aménagement et l’électrification de la plage de Ngoye dans la cité balnéaire de Kribi au sud du pays. D’un montant total de 2,6 milliards de francs, ce contrat sera exécuté dans un délai de huit mois. L’attribution de ce contrat montre que les besoins en matière de logements sont énormes, tous domaines confondus.


Partager l'article sur Facebook
 
Classement de l'article par mots clés Cet article a été classé parmi les mots-clé suivants :
immobilier au cameroun  habitat  
(cliquez sur un mot-clé pour voir la liste des articles associés)
Discussions Discussion: 0 bérinautes ont donné leur avis sur cet article
Donnez votre opinion sur l'article, ou lisez celle des autres
Sur copos Sur Copos
Les vidéo clips Les vidéos clips
Récents Récents


Accueil  |  Forum  |  Chat  |  Galeries photos © Bonaberi.com 2003 - 2019. Tous droits de reproduction réservés  |  Crédit Site