Rechercher
Rechercher :
Sur bonaberi.com   Google Sur le web Newsletter
S'inscrire à la newsletter :
Bonaberi.com
Accueil > News > Société
Il faut exorciser les sites touristiques
(29/04/2009)
Cameroun: Recommandation des opérateurs de la région de l'Adamaoua au cours de la tournée des sites touristiques.
Par Claudia Engouté (Quotidien Mutations)
Les populations estiment qu'il faut exorciser les sites touristiques afin de développer le tourisme au Cameroun.
Les populations estiment qu'il faut exorciser les sites touristiques afin de développer le tourisme au Cameroun.
Le tourisme va mal dans la région de l'Adamaoua, les acteurs de ce secteur d'activité en sont pleinement conscients. Mais le bouc émissaire est selon eux, le manque de routes et l'insécurité ambiante qui terrorise les touristes. " La région de l'Adamaoua doit cesser d'être une zone de transit, mais plutôt une destination touristique comme le Nord et le grand Nord " a déclaré rudement le Ministre du tourisme à l'endroit des opérateurs économiques. Pour palier à ce manquement il a instruit la création des offices intercommunaux de tourismes dans les départements qui serviront d'interface entre les touristes et l'administration. Aussi, rappelé que " le paysage de la région est extraordinaire. On passe de la forêt dense à la forêt clairsemé et bien d'autres ". Face à cet avantage de la nature, il a préconisé la mise en œuvre de l'écotourisme dans la région. Mais cela n'est envisageable que lorsque la viabilisation des sites touristiques et la réfection des routes auront été engagées.

Les différents lacs et chutes qui constituent des merveilles touristiques dans la région ont été abandonnés à la faveur des multiples légendes qui se racontent autour de ces sites. Pour la plupart des opérateurs économiques, certains lacs à l'instar du lac Tyson et les magnifiques chutes de Tello sont hantés et il est important de les exorciser avant toute opération de viabilisation. Un appel aux chefs des dits villages a été lancé. Des inquiétudes que n'a pas rejeté le ministre Baba Hamadou, tout au long des échanges avec les opérateurs touristiques.

L'autre épineux problème soulevé par les opérateurs économiques est celui du transport aérien et terrestre. Outre le voyage par train qui n'est déjà pas suffisamment rassurant, la région ne dispose d'aucun autre moyen de transport s'est offusqué le Directeur d'un hôtel huppé de la ville.

Il a ajouté que, " Les routes ne sont pas bonnes et l'aéroport n'est pas fonctionnel depuis belle lurette. Face aux caprices du train, les clients sont obligés de libérer leurs hôtels un jour avant le départ prévu pour Garoua ce qui constitue un véritable manque à gagner. "

Cet échange entre le Ministre du Tourisme et les opérateurs économiques de l'Adamaoua se situait dans le cadre d'une tournée entreprise par Baba Hamadou dans la région de l'Adamaoua. C'est en effet par le département du Djerem que le ministre du tourisme a débuté sa tournée de visite des chantiers de construction des délégations départementales et des sites touristiques de la région. A Tibati, il a visité le barrage sur la Mappé. Avant de partir pour le département du Mayo Banyo, pour l'inauguration de la route qui jouxte le mont Djoumbal. Il s'est dit émerveillé par le parcours qui mène à ce mont. De même que le lac Tyson et les chutes de Tello.




Source: Quotidien Mutations


Partager l'article sur Facebook
 
Classement de l'article par mots clés Cet article a été classé parmi les mots-clé suivants :
tourisme  sites exorcisés  
(cliquez sur un mot-clé pour voir la liste des articles associés)
Discussions Discussion: 1 bérinautes ont donné leur avis sur cet article
Donnez votre opinion sur l'article, ou lisez celle des autres
Sur copos Sur Copos
Les vidéo clips Les vidéos clips
Récents Récents


Accueil  |  Forum  |  Chat  |  Galeries photos © Bonaberi.com 2003 - 2019. Tous droits de reproduction réservés  |  Crédit Site