Rechercher
Rechercher :
Sur bonaberi.com   Google Sur le web Newsletter
S'inscrire à la newsletter :
Bonaberi.com
Accueil > News > Clin d'oeil
Exposition de 23 portraits des gloires du football camerounais
(07/02/2010)
Hervé Momo, l’artiste plasticien qui expose ses tableaux, dit s’être inspiré de la victoire des Lions Indomptables du Cameroun contre le Nigeria lors de la CAN 2000, pour éveiller les mémoires et faire revivre les grandes figures du football camerounais.
Par Rédaction Bonaberi.com (Michel Ange Nga)
Hervé Momo, artiste qui a immortalisé en peinture les lions indomptables, posant devant quelques unes de ses oeuvres
Hervé Momo, artiste qui a immortalisé en peinture les lions indomptables, posant devant quelques unes de ses oeuvres
Le hall du centre culturel François Villon de Yaoundé se transforme, pour tout le mois de février, en galerie de portraits. Dans un harmonieux mélange de couleurs, celles du drapeau national essentiellement, le peintre portraitiste Hervé Momo présente 23 gloires du football d'hier et d'aujourd'hui, dans une exposition baptisée "Lions forever". Un projet de mémoire soutenu par la Fondation Samuel Eto'o. « J'ai découvert que Samuel avait un grand respect pour ses ainés », avoue l'artiste, pour justifier l'intérêt que le buteur porte à cette collection. La société de téléphonie mobile Orange Cameroun s'est également impliquée, tout comme l'ambassade de France au Cameroun.

La cérémonie de vernissage du 4 février a attiré une grande foule d'amateurs de football. Toute la soirée, en déambulant dans cette galerie, ils s'évertuaient à se souvenir de ces visages, pourtant familiers. Un jeu de méninges, qui fait partie du projet. « J’ai volontairement omis de nommer les tableaux. Il faut que les mémoires des visiteurs travaillent », confie l'artiste. Un exercice relativement aisé pour certains des anciens Lions qui ont honoré de leur présence cette cérémonie de vernissage. La voix chargée d'émotion, le ministre des Sports et de l'éducation physique Michel Zoah, les a présentés à un public plutôt impressionné de déambuler, dans cette galerie, aux cotés de ces hommes qui ont porté haut l'étendard tricolore. Dans les rangs, on pouvait noter la présence d’Emmanuel Mvé, ancien capitaine des Lions, mais aussi son devancier à cette fonction, Paul Nlend. Un autre illustre capitaine de l'équipe fanion, Théophile Abéga, était présent. Michel Kaham et Bonaventure Ndjonkep qui se sont très bien reconvertis dans le métier d'entraineur, et Doumbé Léa, l’ancien artiste de la ligne défensive des fauves camerounais, complètent la liste des présents.

Ces héros ont dit toute leur satisfaction, par la voix de leur représentant Paul Nlend, le premier capitaine des Lions Indomptables du Cameroun. Cette impression d'entrer dans le panthéon du ballon rond transpirait du discours improvisé de ce vieux briscard des pelouses. Un sentiment que partageaient d'ailleurs ses collègues. « J'ai l'impression d'avoir été canonisé », s'est amusé à dire Théophile Abéga en posant pour la postérité devant son portrait. Le ministre, Michel Zoah, a profité de cette euphorie, pour appeler les anciens Lions à s'organiser afin de perpétuer leur image de marque. « Je vous promets un appui du gouvernement », a assuré le ministre. Un appel que n'a pas laissé passer les six anciens Lions présents à la cérémonie.

Dans cette union du sport et de la culture, qui a germé dans l'imagination du jeune artiste, le public a l'occasion de se rapproprier ce pan de l'histoire enterré dans le cimetière de la mémoire. Une œuvre qui, d'ores et déjà, interpelle les Camerounais. « Le projet va continuer », a promis Hervé Momo, qui va enrichir, dans les jours à venir, sa collection. Mais en attendant, l'exposition va voyager dans quelques villes du terroir national grâce au réseau des Alliances françaises. Elle va donc, après Yaoundé, déposer ses valises à Garoua, Dschang, Bamenda, Buea, avant l'apothéose finale de Douala. Selon Hervé Momo qui prépare un Master en art plastique à l’université de Yaoundé I, cette collection est le fruit d’une année de sacrifice et de dévouement.


Quelques portraits exposés au centre culturel français

Quelques portraits exposé au centre culturel français

Réaction d'un ancien lion indomptable : Théophile Abéga

Footballeur surdoué et très adulé, ce pur produit du Canon sportif de Yaoundé intègre les Lions Indomptables du Cameroun en 1975. De son poste de prédilection, milieu offensif, il trace son sillon, pas à pas, jusqu'au premier sacre des Lions sur la scène continentale en 1984, lors de la Can ivoirienne. Cette année là, en tant que capitaine, il devient le premier camerounais à soulever le prestigieux trophée continental, au bout d'une finale palpitante, au cours de laquelle Roger Milla et lui, ont gratifié les amateurs de ballon rond d'un légendaire jeu de passes à deux. Plus que jamais, ce fils de Nkomo, à Yaoundé, porte son surnom de "docteur" du football. Il s'engage, au crépuscule de sa carrière, à Toulouse (France), puis à Vevey (Suisse). Diminué par une blessure, il met définitivement un terme à sa carrière, en organisant un jubilé en 1997.

Bonaberi.com : M. Théophile Abéga, avez-vous eu de la peine à reconnaître votre portrait dans cette collection ?
Théophile Abega : Le but de cette exposition n'est pas que je me reconnaisse, sinon ça ne sert plus à rien. Il est en fait question que les gens qui visitent cette exposition, eux, me reconnaissent. Je dois déjà tirer un coup de chapeau au jeune Hervé Momo pour cette belle initiative.

Qu'est ce que ça vous fait de savoir que certaines gloires du football camerounais aient été oubliées ?
Personne n'a été oublié. Il s'est tout simplement posé un problème de temps. Car cet évènement participe aussi à la célébration du cinquantenaire de notre indépendance.

Qu'est ce que vous faites de l'appel du ministre des Sports et de l'éducation physique (Minsep), Michel Zoah, qui vous appelle a vous organiser pour pérenniser l'image des anciennes gloires du football camerounais ?
Je dois vous avouer que cet appel n'est pas tombé dans les oreilles de sourds. Nous allons donc nous organiser en espérant obtenir de l'aide des pouvoirs publics. Après, il nous reviendra d'encadrer les jeunes espoirs camerounais.

Quel sort peut-on espérer pour ce projet ?
Il ne doit pas s'arrêter. Il doit continuer, car il y aura toujours des Lions. Et déjà il serait intéressant d'enrichir cette galerie avec des portraits des footballeurs depuis l'époque de Mbappé Lépé jusqu'à celle de Samuel Eto'o. Mais il n'est pas obligé que se soit le même peintre. D'autres peuvent s'exprimer dans ce sens.

Pour terminer, M. Théophile Abéga, quel aide pouvez-vous apporter à ce jeune peintre ?
Pour commencer, je lui apporte déjà mon soutien moral par ma présence ce soir. Par la suite, je vais lui apporter une autre forme d'aide. Toujours est-il que je vais lui apporter mon soutien. Et je tiens à féliciter cette œuvre formidable.

Réaction d'un ancien lion indomptable : Paul Nlend

Cet intrépide défenseur est très connu pour avoir été le premier capitaine des Lions Indomptables du Cameroun (cette appellation voit le jour en 1974). Mais sa carrière internationale, elle, débute en 1969. Révélé par le Tonnerre de Yaoundé, il y passera l'essentiel de sa carrière, soit 14 ans en tout. Après une parenthèse au Lion club, il accroche les crampons en 1980. C'est ensuite à l'Organisation africaine de la protection intellectuelle (Oapi) qu'il ira louer ses services. Aujourd'hui retraité, il vit à Soa, où il officie comme conseiller municipal, et comme président d'une association de parents d'élève.

Bonaberi.com : M. Paul Nlend comment appréciez-vous ce projet artistique ?
En ce qui me concerne, c'est une bonne chose. Une initiative à encourager, bien que les vernissages comme celui-ci ne soient pas encore entrés dans nos habitudes. Quant à moi je vis un moment magique ce soir, en posant devant mon portrait. Le Centre culturel François Villon est un lieu mythique, qui réveille en moi beaucoup de souvenirs. Tout petit, je venais ici voir les films, et ces images sont encore gravées dans ma mémoire.

Avez-vous reconnu votre portrait dans cette collection ?
Je me suis facilement retrouvé, même si je note des petites nuances

Qu'est ce que ça vous fait de savoir que beaucoup de jeunes camerounais ne connaissent pas tous ces visages ?
Ce n'est pas de leur faute en réalité. A notre époque il n'y avait pas la télévision comme c'est le cas aujourd'hui. Après il n'y a pas eu d'actions concrètes de notre part dans le sens de célébrer nos anciennes gloires.

Justement qu'est ce que vous faites de l'appel du Minsep ?
Voilà ! Je dois déjà vous dire que nous allons nous réunir autour de mon grand frère Emmanuel Mvé, mais c'est mon petit frère à l'équipe nationale (rires). En fait, on va prendre une décision. C'est un appel de pied que nous fait le ministre.

Qu'est ce que ça vous fait de savoir que certains Lions ont été oubliés ?
Tout ce que je peux vous dire c'est que la vie est ainsi faite. On pense à certains et on oublie d'autres.

Liste des portraits exposés au centre culturel François Villon

1- François OMAM BIYIK dit « Johny BLACK »
2- Emile M’BOUH
3- Thomas NKONO alias « L’araignée noire »
4- Samuel ETO’O FILS « Le Pichichi »
5- Michel KAHAM
6- Idriss Carlos KAMENI
7- Emmanuel MVE ELEMVA alias « Capitaine Mvé »
8- Rigobert SONG BAHANAG couramment appelé « Magnang »
9- Paul Gaston NDONGO alias « Monsieur Football »
10- Samuel MBAPE LEPPE dit « Maréchal »
11- Théophile ABEGA : le « Docteur » du ballon
12- NDOUMBE LEA alias « Général »
13- Bonaventure DJONKEP alias « Johny Red »
14- Jean MANGA ONGUENE : « Le Phénoménal »
15- Roger MILLA : « Le vieux Lion »
16- Gérémi NJITAP
17- Joseph Antoine BELL dit « Jojo »
18- Isaac MBETE alias « Le sorcier »
19- Patrick MBOMA : « Magic »
20- Jean Pierre TOKOTO
21- Emmanuel NKUNDE
22- Marc-Vivien FOE : « Marco », toujours vivant dans nos cœurs
23- Paul NLEND , dit « Capitaine »


Partager l'article sur Facebook
 
Classement de l'article par mots clés Cet article a été classé parmi les mots-clé suivants :
michel ange nga  culture  exposition  lions indomptables  
(cliquez sur un mot-clé pour voir la liste des articles associés)
Discussions Discussion: 3 bérinautes ont donné leur avis sur cet article
Donnez votre opinion sur l'article, ou lisez celle des autres
Sur copos Sur Copos
Les vidéo clips Les vidéos clips
Récents Récents


Accueil  |  Forum  |  Chat  |  Galeries photos © Bonaberi.com 2003 - 2020. Tous droits de reproduction réservés  |  Crédit Site