Rechercher
Rechercher :
Sur bonaberi.com   Google Sur le web Newsletter
S'inscrire à la newsletter :
Bonaberi.com
Accueil > News > News
Cameroun: Victime d'une cabale,droits dans ses bottes, le Dgsn ne s'affole pas
(08/07/2020)
Voici près de dix ans, que le patron de la police, en toute discrétion travaille.
Par Rédaction Éric Vareni

Voici près de dix ans, que le patron de la police, en toute discrétion travaille. Et le résultat, évident. Pétri d’expérience, ce brillant policier qui jouit de la confiance permanente du président de la République, a tellement redoré le blason de la police, que son action suscite de la jalousie. De la convoitise. De la haine.

Aujourd’hui, des ennemis de la république tapis dans l’ombre veulent ternir son image de prestige. Il y en n’a qui ne portent pas de gants pour le faire. Preuve qu’ils veulent en découdre par tous les moyens clairs comme obscurs avec le délégué général à la sûreté nationale Martin Mbarga Nguelle.

Une haine subite qui trouble le bon sens. Comment peut-on comprendre, que c’est maintenant, qu’un fidèle des fidèles au président Paul Biya puisse être celui-là qui veut le déstabiliser ? Comment comprendre, que c’est lorsqu’on n’a bien rendu service à sa patrie, et qu’on espère une paisible retraite, qu’on a la boulimie du pouvoir.

Tirer à « balles létales » sur un homme de poigne, dont le discours a toujours été la discipline, l’intégrité, l’honneur, la fidélité et surtout l’obligation de réserve et le mérite, c’est avoir un agenda caché.

Debout, droit sans ses bottes malgré les tirs nourris, ces snipers embusqués, ciblent son épouse.


Que vient faire Philomène Mbarga Nguelle dans cette cabale ? Comment comprendre qu’une femme aussi généreuse, humaniste, très effacée et aimée de toutes les épouses des fonctionnaires de police et assimilés, dont elle en est la présidente nationale puisse, elle aussi, être visée ? A dire vrai, c’est quoi la légende ? Comment une femme aussi altruiste, dont l’envie permanente est de soulager les peines, peut-elle faire concurrence, comme disent ses détracteurs, avec les grands gestes de générosité de la première dame.


Comment peut-on grossièrement affirmer qu’elle veut défier le Cerac ? En a-t-elle seulement eu l’intension, pour ne pas dire, les moyens ?

On comprend à suffire que les commanditaires sont déterminés. Oui, à ôter brutalement la vie à deux honnêtes citoyens qui ont décidé de servir, et de bien servir, la Nation.

Qu’ont-ils fait au bon dieu pour mériter, à leur âge, une telle haine ? Mais aussi, comme le même dieu sait faire des choses extraordinaires, le couple est plus soudé que jamais.

Prêt, contre vents et marées, à fixer le cap. Œuvrer jusqu’au dernier jour à veiller sur la sécurité des Camerounais et de leurs biens, pour le DGSN et pour son épouse Philomène à toujours être généreuse et à coordonner la policemen wife association, POWA.


Partager l'article sur Facebook
 
Classement de l'article par mots clés Cet article a été classé parmi les mots-clé suivants :
cameroun mbarga nguele police  
(cliquez sur un mot-clé pour voir la liste des articles associés)
Discussions Discussion: 0 bérinautes ont donné leur avis sur cet article
Donnez votre opinion sur l'article, ou lisez celle des autres
Sur copos Sur Copos
Les vidéo clips Les vidéos clips
Récents Récents


Accueil  |  Forum  |  Chat  |  Galeries photos © Bonaberi.com 2003 - 2020. Tous droits de reproduction réservés  |  Crédit Site