Rechercher
Rechercher :
Sur bonaberi.com   Google Sur le web Newsletter
S'inscrire à la newsletter :
Bonaberi.com
Accueil > News > Faits Divers
Cameroun : Trois présumés braqueurs arrêtés à Ngaoundéré
(28/10/2015)
Les éléments du commissariat central de Ngaoundéré ont mis la main vendredi 23 octobre 2015, sur trois individus spécialisés dans le braquage à main armée dans la ville de Ngaoundéré.
Par Mutations

Malgré des tentatives d’arrestation échouées du chef de gang, c’est finalement cette semaine que l’enquête diligentée par le procureur de la République près des tribunaux de Ngaoundéré, Ahmadou Bouba a porté des fruits. Se rendant compte de la présence du chef de la bande des «gangsters à la moto», Ousmanou Biri dans la ville après son absence remarquée pendant trois mois, le procureur a informé les éléments du commissariat central de Ngaoundéré.

Lesquels sont allés très tôt le matin alors que ce dernier effectuait la prière à la mosquée centrale du lamidat de Ngaoundéré. C’est à la sortie de la mosquée vers 6 heures du matin qu’Ousmanou Biri a été cueilli sous le regard médusé des fidèles musulmans.


Passé aux aveux, ce dernier va dénoncer ses complices, parmi lesquels Mohamadou Awalou et Moustapha Daouda, localisés au quartier Maloumri. C’est à ce moment-là que, les éléments vont se rendre aux domiciles des concernés pour effectuer des perquisitions à l’issue desquelles quatre motos ont été retrouvées, des écrans télé, des ordinateurs et des compresseurs devant servir à changer la couleur des motos volées, et des fausses plaques d’immatriculation «C’est dans la nuit du 2 au 3 juin dernier alors que je me reposais un peu après une longue journée de travail, j’ai garé la moto devant la maison. A ma grande surprise après mon réveil, ma moto a disparu jusqu’à ce jour où les forces de l’ordre l’ont retrouvée», déclare une victime au commissariat central de Ngaoundéré, avec toutes les pièces justificatives.

De sources policières, environ une quarantaine des motos ont été volées auprès des usagers ces cinq derniers mois avec à la clé neuf cas d’assassinats dont ces braqueurs sont à l’origine. Alors que les propriétaires des objets volés récupéraient leurs biens, les présumés assassins pour leur part ont été directement conduits à la prison centrale de Ngaoundéré.



Partager l'article sur Facebook
 
Classement de l'article par mots clés Cet article a été classé parmi les mots-clé suivants :
insecurite  banditisme  faits divers  nagoundere  
(cliquez sur un mot-clé pour voir la liste des articles associés)
Discussions Discussion: 0 bérinautes ont donné leur avis sur cet article
Donnez votre opinion sur l'article, ou lisez celle des autres
Sur copos Sur Copos
Les vidéo clips Les vidéos clips
Récents Récents


Accueil  |  Forum  |  Chat  |  Galeries photos © Bonaberi.com 2003 - 2019. Tous droits de reproduction réservés  |  Crédit Site