Rechercher
Rechercher :
Sur bonaberi.com   Google Sur le web Newsletter
S'inscrire à la newsletter :
Bonaberi.com
Accueil > News > Santé
Cameroun : Polémique autour d’une campagne de dépistage gratuit du cancer
(21/02/2009)
Les usagers , invités à débourser des sommes allant de 1100fcfa à 3500cfa pour des dépistages annoncés comme gratuits, crient leur mécontentement sur des agents d’un centre de santé
Par Rédaction Bonaberi.com (Anne Mireille Nzouankeu)

Assises sous un bureau de fortune constitué de 2 chaises et une table placés sous des feuilles de palmier, deux infirmières en blouse blanche tentent désespérément de calmer quelques individus. Les voix s’élèvent à cause du mot gratuit que l’on retrouve sur plusieurs banderoles apposées dans la ville de Yaoundé. En fait, la fondation « cancer et maladies du sein », association à but non lucratif situé au quartier Melen, a annoncé à grand renfort de publicité une campagne gratuite de dépistage de différents types de cancers allant du 6 au 20 février 2009. Or il est demandé aux usagers de débourser des sommes allant de 1100fcfa à 3500fcfa pour pouvoir bénéficier de ces services.

Parmi les personnes en colère, se trouve M. B… qui est venu effectuer un dépistage du cancer de la prostate tandis que son épouse souhaitait effectuer le dépistage des cancers du sein et du col de l’utérus. « On me demande de payer 7.100fcfa pour ces 3 dépistages alors que je n’avais pas prévu cette dépense. J’ai vu les banderoles affichées au niveau du carrefour Warda et j’ai même appelé l’un des numéros indiqués pour me rassurer. On m’a confirmé que le dépistage est gratuit » explique M. B…. sur un ton qui indique son exaspération.

Approchés pour avoir une meilleure compréhension de ce double langage, les responsables de la fondation « cancer et maladies du sein » indiquent qu’il s’agit d’un malentendu. Pour une responsable qui n’a pas décliné son identité « les dépistages sont gratuits. Les sommes demandées représentent les frais d’enregistrement et de carnet du patient ».


Un carnet de santé problématique

Les prix pratiqués lors de la campagne de dépistage de cette association sont les suivants : cancer du sein : 2.500fcfa, cancer du col de l’utérus : 3.500fcfa, cancer de la peau, de l’anus, du foie et de la prostate : 1.000fcfa chacun pour frais d’enregistrement et 100fcfa pour le carnet de santé. Toutefois le carnet destiné aux patients sollicitant un dépistage du cancer du sein coûte 1.500fcfa ce qui augmente le coût du dépistage à 2.500fcfa. Le dépistage du cancer du col de l’utérus lui, nécessite l’usage d’un spéculum à usage unique évalué ici à 2.500fcfa d’où le taux de 3.500fcfa appliqué à ce type de dépistage. Le ton monte d’un cran supérieur face à ces éclaircissements. Certains déclarent qu’ils sont venus avec leurs propres carnets de santé qui ont été refusés. D’autres, à l’exemple de Mme Mb… , qui se dit familière aux dépistages déclare que : « tous ces frais ne servent qu’à remplir leurs caisses. Le carnet de 1500f pour le cancer du sein n’est pas obligatoire et ne sert d’ailleurs à rien lors d’un simple dépistage »

. Le Dr. Atangana, rencontré dans un hôpital de la place a bien voulu nous donner des éclaircissements sur cette affaire de carnet de santé nécessaire au dépistage du cancer du sein. Pour lui, « au départ, le dépistage du cancer du sein n’est qu’un toucher. On palpe le sein à la recherche d’une boule anormale. Si aucune forme suspecte n’est trouvée le patient repart tranquillement chez lui. Si une forme suspecte est trouvée, on prescrit alors une mammographie pour détecter la présence ou non des tumeurs dans le sein . Cette prescription peut se faire sur tout type de support papier. Le carnet spécial du cancer du sein n’est vraiment nécessaire qu’au moment de commencer les soins visant à supprimer la tumeur ».

Le cancer fait de plus en plus de ravages. Seul un dépistage précoce permet d’augmenter les chances de guérison complète. La prévention passe également par l’adoption de certaines règles d’hygiène de vie. Une alimentation saine et équilibrée, des exercices physiques réguliers et l’absence du tabac sont définis par les spécialistes, comme les principaux moyens de se protéger de la plupart des cancers. Après quelques engueulades, les responsables de « cancer et maladies du sein » ont finalement permis aux patients de se faire consulter sans obligatoirement acheter le carnet de santé exigé au départ, ramenant ainsi le calme au quartier Melen.






Partager l'article sur Facebook
 
Classement de l'article par mots clés Cet article a été classé parmi les mots-clé suivants :
anne mireille nzouankeu  cancer  
(cliquez sur un mot-clé pour voir la liste des articles associés)
Discussions Discussion: 7 bérinautes ont donné leur avis sur cet article
Donnez votre opinion sur l'article, ou lisez celle des autres
Sur copos Sur Copos
Les vidéo clips Les vidéos clips
Récents Récents


Accueil  |  Forum  |  Chat  |  Galeries photos © Bonaberi.com 2003 - 2019. Tous droits de reproduction réservés  |  Crédit Site