Rechercher
Rechercher :
Sur bonaberi.com   Google Sur le web Newsletter
S'inscrire à la newsletter :
Bonaberi.com
Accueil > News > News
Cameroun: le bilinguisme s'invite dans les projets de loi.
(12/12/2019)
La loi portant promotion du billinguisme au Cameroun existe désormais
Par Par rédaction

C'est une avancée extraordinaire et une chance pour tous les camerounais. C’est surtout une réponse concrète aux préoccupations et frustrations des anglophones. En effet, "La République du Cameroun adopte l’anglais et le français comme langues officielles d’égale valeur », stipule ladite loi en son article 1er alinéa 3. Cela va permettre progressivement et sûrement à tous les camerounais, de devenir plus facilement billingues. Ce qui est une excellente chose pour leur avenir notamment leur ouverture au monde, et celui du pays en particulier pour une meilleure cohésion.
Arriver dans une administration et être moqué car on ne parle pas anglais ou français est traumatisant. Cette loi est donc fondamentale en ce sens qu'en plus de promouvoir le bilinguisme, pour son application elle a permis le recrutement de plus de 500 interprètes et traducteurs par le gouvernement, qui seront déployés dans toutes les administrations qui nécessitent leur présence.
Du point de vue pratique, c’est une loi qui consacre l’égalité, parce que mieux qu'avant, un usager peut se faire servir dans la langue de son choix, par l’administration.

Il y aura donc plus de rigueur dans l'améliorer de la promotion du bilinguisme dans les institutions publiques, le secteur privé et la société civile du pays.
Par ailleurs, l’article 17 de la loi prévoit que les articles de presse, et tout autre document de communication institutionnelle, doivent être produits et rendus possibles dans les deux langues officielles.

Plus loin, les collectivités décentralisées, nous y sommes!
Ce vendredi 13 décembre 2019, lors de la session extraordinaire du parlement, la loi y relative sera présentée.



Ladite loi va donner une plus grande liberté d’action pour les maires et les élus locaux. En termes d'innovation, le poste de « délégué du gouvernement » sera supprimé ; ce qui signifie qu’il y aura désormais des maires élus démocratiquement dans 100% des villes du pays ! Une grande première dans le pays! Ces maires bénéficieront d’un transfert de compétences en ce sens qu'ils s’occuperont par exemple des ressources humaines dans les écoles, les dispensaires, etc.

Autre innovation, la Création d’un poste de « médiateur régional » qui n’aura pas de pouvoir direct (contrairement aux juges), mais qui permettra aux citoyens de résoudre certains conflits de manière rapide et pacifique.
Concernant les maires: dans une ville comme Yaoundé, il y aura désormais 1 maire central de Yaoundé, et 1 maire pour chacun des 7 arrondissements que compte la ville. Ce sont les 7 maires d’arrondissements, avec une partie de leurs conseillers municipaux, qui éliront le maire de Yaoundé désormais !
Ladite loi permettra aussi une meilleure redistribution des richesses (15% des recettes de l’État seront consacrés à la décentralisation).
Pour ce qui est du statut spécial des régions anglophones, cette loi permet de tenir compte des spécificités du NOSO (spécificité linguistique, héritage historique, et spécificités du système éducationnel et judiciaire. Cette loi permettra, par exemple, une meilleure intégration de la « common law » dans les juridictions locales et à la cour suprême.



Partager l'article sur Facebook
 
Classement de l'article par mots clés Cet article a été classé parmi les mots-clé suivants :
cameroun loi  
(cliquez sur un mot-clé pour voir la liste des articles associés)
Discussions Discussion: 0 bérinautes ont donné leur avis sur cet article
Donnez votre opinion sur l'article, ou lisez celle des autres
Sur copos Sur Copos
Les vidéo clips Les vidéos clips
Récents Récents


Accueil  |  Forum  |  Chat  |  Galeries photos © Bonaberi.com 2003 - 2020. Tous droits de reproduction réservés  |  Crédit Site