Rechercher
Rechercher :
Sur bonaberi.com   Google Sur le web Newsletter
S'inscrire à la newsletter :
Bonaberi.com
Accueil > News > Société
Cameroun - Immigration: Chaque année, 38 000 Camerounais veulent sortir du pays faute d'opportunités
(08/03/2016)
Samuel Ngando Mbongue directeur de la comptabilité la Banque Internationale pour le Commerce, l’Epargne et le Crédit du Cameroun (Bicec), est en fuite depuis le 29 février 2016, rapporte le quotidien à capitaux publicsSelon les experts, l’absence de valeurs, de source d’inspiration et de motivation pour les jeunes, sont les principaux facteurs de cette situation.
Par Cameroon-Info.net
Selon une étude réalisée par la Friedrich Ebert Stiftung Kamerun, une ONG allemande, 38 000 jeunes camerounais en moyenne par an demandent à sortir du Cameroun, faute d’opportunités. Cette information a été relevée le 26 février 2016 à Douala. C’était lors de la session inaugurale d’un programme qui vise à insuffler des sources de motivation, d’inspiration et de formation pour développer une nouvelle classe d’entrepreneurs et de leaders jeunes.

Selon les experts, «75 % des jeunes immigrants sont âgés entre 20 et 35 ans, 70 % des Camerounais migrants ont au moins le Baccalauréat, 35 % des entrepreneurs sont des jeunes âgés entre 30 et 35 ans et que 47 % des jeunes demeurent étudiants durant toute leur période juvénile. Un constat, qui est révélateur d’une absence de valeurs, de source d’inspiration et de motivation pour les jeunes», lit-on dans les colonnes du Quotidien de l’Economie en kiosque ce lundi 7 mars 2016.

De l’avis de plusieurs experts, le problème d’insertion socioprofessionnelle des jeunes camerounais préoccupe toujours. Cette mauvaise insertion, est la résultante de multiples maux aujourd’hui visibles tels: les échecs, le manque d’ambition, de confiance et le chômage. Ces maux selon eux, se manifestent à travers plusieurs axes. Notamment, «l’inexistence d’une stratégie marketing, l’absence de projet professionnel et académique, une mauvaise connaissance de l’environnement socioprofessionnel et académique, l’absence de motivation, d’inspiration, de vision et de leadership chez les jeunes étudiants et futurs managers ou employés et enfin une faiblesse informationnelle sur les opportunités et les étapes d’ouverture d’une Start-up».


C’est pour combler ces tares que la Cameroon Leadership Academy et In motion communication, ont décidé de mettre sur pieds le Projet Professional Booster. Ce nouveau programme vise à insuffler des sources de motivation, d’inspiration et de formation pour développer une nouvelle classe d’entrepreneurs et de leaders jeunes. Avec pour objectif global, de développer un entrepreneuriat jeune professionnel et performant.

La réussite de ce projet passe également par l’inspiration et la motivation des jeunes via des succès stories. L’acquisition des outils techniques, pratiques et professionnels pour être performant et entreprenant. Tout en leur permettant d’allier théories et pratiques. Ce, à travers des descentes sur le terrain et la mise en contact avec les professionnels et leurs milieux de travail.


Partager l'article sur Facebook
 
Classement de l'article par mots clés Cet article a été classé parmi les mots-clé suivants :
societe  immigration  
(cliquez sur un mot-clé pour voir la liste des articles associés)
Discussions Discussion: 0 bérinautes ont donné leur avis sur cet article
Donnez votre opinion sur l'article, ou lisez celle des autres
Sur copos Sur Copos
Les vidéo clips Les vidéos clips
Récents Récents


Accueil  |  Forum  |  Chat  |  Galeries photos © Bonaberi.com 2003 - 2019. Tous droits de reproduction réservés  |  Crédit Site