Rechercher
Rechercher :
Sur bonaberi.com   Google Sur le web Newsletter
S'inscrire à la newsletter :
Bonaberi.com
Accueil > News > Points de Vue
Cameroun - Elections : Pour qui parle Amadou Ali ?
(26/09/2011)
Analyse de la conjoncture au Nord du Cameroun, région acquise à la cause de Paul Biya d'après le vice premier ministre camerounais.
Par Rédaction Bonaberi.com

Le 16 septembre 2011, le journal Camer.be nous a gratifiés de cette terrible photo d’une sale de classe de l'école publique de Kongola Djiddeo dans l'arrondissement de Maroua 3ème, département de Diamare, capitale de la Région de l'Extrème-Nord. On dirait une école au moyen âge. Près d’une cinquantaine d’enfants assis à même le sol, couverts de poussière dans une salle sans tables ni chaises.

Il s’agit de la ville d’Amadou Ali, Vice-Premier Ministre et Ministre de la Justice, (25 ans ministre) auteur de cette révèlation de Wikileacks : "Le Septentrion soutiendra Biya aussi longtemps qu’il voudra rester président."

- de Cavaye Yéguié, président de l'Assemblée nationale du Cameroun qui n’a pour seul souci que la prospérité de sa famille et de celle de ses femmes. Près de 25 ans en poste, il est le successeur constitutionnel de Biya au cas où ce dernier serait un jour appellé brutalement à rejoindre ses ancêtres puisque c’est sa seule porte de sortie.
-Du richissime et discret Ibrahim Talba Malla, éternel Directeur général de la Caisse de stabilisation des prix des hydrocarbures (CSPH).

-d’Hamadou Moustapha Ministre chargé de Mission à la Présidence de la République (plus de 20 ans ministre). Cette école est à 7 mn à pied de sa résidence à Maroua . C’est lui qui, ministre de l’Urbanisme et de l’habitat, avait vendu une bonne partie du patrimoine immeubles et terrains de l’Etat dans toute la République à son profit et avait immatriculé une autre en son nom, cellui de son épouse et de ses enfants et en partagé autant à ses nombreuses maîtresses. Et cela dans les plus grandes villes du pays( Yaoundé, Douala, Garoun ,Maroua et Kribi).Ce vol que vous pouvez constater par le nombre de ses titres fonciesr à vous donner l’insomnie a fait de lui un des agents de l’Etat les plus riches du Cameroun.

- de Zacharie Perevet, Ministre de l'Emploi et de la formation professionnelle. Ce cynique personnage dont le seul souci a été jusqu’ici de vider les comptes des ministers qu’il occupe. Pour ne citer que ceux –là.
Ces sinistres bénéficiaires du régime qui ont vendu leurs âmes à Satan ont bâti leur prospérité sur la misère de leurs frères.


Ceux d’entre eux qui sont des présidents des partis politiques, pour leurs intérêts personnels et au grand dam de leurs militants qui accusent Biya de n’avoir rien fait pour eux et dénoncent sont bilan totalement negative à la te du pays, préooupés par leur avenir politique se sont désistés de la candidature de leurs partis aux prochaines élections au profit de Biya. Ils n’ont certainement pas vu ou ont tout simplement refusé de voir la misère dans laquelle vivent et meurent leurs propres frères. Contrairement aux élites de certains villages, ils sont foncièrement égoïstes et traitent les leurs avec mépris et d’arrogance. Aucun d’eux n’a jamais offert une école ou un puits à son village. Aucun d’eux n’a levé le moindre doigt pour dénoncer la responsabilité et l’action du gouvernement face à ce choléra qui en permanence extermine leurs frères des villes comme des campagnes et dont l’origine est leurs conditions de vie misérable et le manque d’eau potable. Ils ont peur d’embarasser le régime de Biya dont la colère et la rancune sont légendaires et d’hypothéquer leur mangeoire.

S’il en est ainsi d’une école de la capitale de la Région, au nez du répresentant du RDPC qu’on appelle Gouverneur , et dont la seule próccupation est, comme celle de ses autres collègues d’arnaquer les populations, fermez un peu vos yeux pour imaginer ce qui en est de celles qui sont dans les villages.

Les dispensaires et les hôpitaux , pareils aux écoles, dépourvus de tout et même du personnel, ont été abandonnés depuis que Biya a décidé de punir les populations du Grand Nord pour la tentative du coup d’Etat de 1982 qu’il a attribuée au Président Ahijo.

Pour qui parlent ces illustres corrompus du régime Biya ?

Certainement pas pour ces populations:
- qui ne connaissent de signal de télévision ou de radio que ceux des pays voisins, qui n’ont jamais connu l’électricité, le téléphone, ni l’eau courante,

-qui au 21 ème sont encore décimés par le choléra, cette maladie médiévale disparue des societés civilisées depuis des millénnaires et qui a pour origine l’eau polluée des points d’eaux de fortune dans leurs villages comme dans leurs villes qu’ils se partagent avec leurs troupeaux où tous se lavent et en boivent.

-de ces masses qui vivent de misère et tous condamnés à mourir ou du choléra ou de famine s’ils échappent au premier fléau, abandonnés par Biya qui les a exclus de tous projets de développement.
-Ces masses silencieuses, obéissantes, serviles à merci, résignées comme des bêtes qu’on mêne à l’abattoir qu’ils ont maintenues dans l’obscurantisme pour servir en permanence leurs intérêts politiques cyniques, ne versant aucune larme sur leur terrible sort dont le lot quotidien est la misère, la vraie, la pauvreté et la mort.
-Ces populations qui n’ont pas oublié leurs enfants abattus comme des chiens par Biya sans aucun procès , dont les corps gisent dans des fosses communes dans les brousses du sud et du centre du pays et dont les biens ont été détournés, ne leur laissant rien pour élever leurs progénitures.

-qui n’ont jamais oublié l’humiliation faite au Président Ahidjo par Biya qui lui a même refusé un enterrement par les siens dans son pays et son village.

Non! ils n’ont rien oublié. Le pouront-ils un jour! Oublie t-on le meutrier de son mari, de son père ou de son fils? Amadou Ali pense t-il qu’il peut comme par un baton magique et pour ses intérêts faire oublier l’inoubliable ?

Ils ne se reconnaissent pas dans les déclarations d’Amadou Ali d’entrenir une haine viscérale contre les bamilikés qui, comme eux sont victimes des exactions de Biya et de son régime. Leurs relations ont toujours été bonnes et ils les ont toujours acceuillis comme des frères dans leurs Régions, qu’ils viennent pour un court séjour ou pour s’installer. Ils connaissent le même accueil à l’Ouest du pays où beaucoup , partis du Grand Nord avec leurs troupeaux , leurs femmes et enfants, à la recherché du bien-être ont eu un acceuil chaleureux et se sont même vus attribuer des prairies là où il y avait encore des espaces vides pour leur élevage.

Cette bande de voyous et de voleurs va, comme d’habitude bourrer les urnes pour faire croire que les nordistes soutiennent biya qui n’est qu’un cauchemar pour eux, un criminel qui a égorgé leurs enfants, les meilleurs de leurs cadres, faisant d’eux des veuves, des orphelins et des parents qui n’ont pas encore fini de pleurer leurs fils, pères et maris dont les corps leur ont été même refusés.
Oubllier c’est trahir la mémoire de ceux qu’ils ont aimés et que Biya leur a enlevés.

Si vous aimez si bien Biya, dites-lui la vérité, celle que nous nous disowns dans le secret de nos boucarous et qu'il ne ’evrait d’ailleurs pas ignorer lui même,dites- lui plutôt que les nordistes n’ont rien oublié, qu’ils attendent qu’il paie pour tout le mal qu’il leur a fait et n’oublient pas que, non seulement en 30 ans il leur a fait payer le prix cher de sa haine pour Ahijo, mais n’a rien fait pour le Cameroun, ce que les militants de l’UNDP, parti de Bouba Bello le lui ont rappelé et que Biya ne refute d’ailleurs pas.

Dans son discours à l’ouverture du congrès du parti des prédateurs du cameroun, parti de ces voyous qui ont ruiné impunément le pays avec sa bénédiction, Biya a reconnu qu’en 30 ans de règne sans partage il n’a eu que des ambitions et vous demande encore 7 ans pour les réaliser. Mais il ne dit rien de comment en 7 ans il va ramener cette fortune que sa famille et les cadres de son parti ont planquée dans les banques étrangères réduisant les camerounais à qui ils ont tout volé jusqu’a leur dignité à la misère et s’est exilé volontairement en Suisse avec sa famille, pays qu’il connaît mieux que le Cameroun où ne il vient que pour de brefs séjours et n’a jamais été ni dans un village, ni dans un arrondissement, ni dans un département.
Biya prépare le guerre contre son peuple.

La réponse de Biya aux plaintes des populations sur leurs conditions de vie, aux inquiétudes des jeunes sur leur avenir ,c’est l’intimidation par la nomination récente d’une plétore de généraux dans l’armée, la mise en réserve sans les mettre en retraite de tous les autres que Amadou Ali dit très corrompus, avec qui il a mis le pays à sac, le recrutement en masse dans les divers corps d’armes notamment dans le BIR son armée presonnelle, la surpensions pour deux ans de tout départ en retraite dans l’armée et l’achat d’une importante quantité d’armes et munitions.Les resultats des concours de la Police, gelés depuis belle lurette, sont sortis in extremis des tiroirs pour permettre à ce corps de disposer de plus d’éléments. Il se met ainsi dans la logique de la guerre. Cette guerre que Kaddafi fait depuis des mois contre son peuple pour ne pas quitter le pouvoir qu’il occupe depuis 42 ans.

Toutes les écoles du pays sont à l’image de c’elle de Maroua, ainsi que les hôpitaux, les dispensaires, les universités, les usines. Le Cameroun ressemble à un pays tout entier dévasté par un puissant tsunami qui n’a laissé derrière lui que désolation, famine, misère, choléra et lamentations

Chaque bulletin de vote jeté dans une urne en faveur de Biya est une trahison pour le peuple Camerounais, pour la mémoire de nos enfants qu’il a tués, pour ceux qui crèvent dans les prisons et cellules des commissariats pour avoir dénoncé les abus et les détournements des biens sociaux par Biya et sa bande et pour acoir tout simplement parlé de l’épouse de Biya, pour ceux qui vivent dans une misère indescriptible, ceux qui ne peuvent plus aller dans un hôpital par manque d’argent et sont condamnés à mourrir sans aucune assistance, ceux qui ne peuvent plus acheter un bout de pain pour leurs progénitures ou les envoyer à l’école, ceux qui ,arnaqués, tous les jours par les impôts pour nourrir Biya et sa famille ont dû fermer boutiques et usines, leurs seules sources de revenus et sont rentrés mourir de misère dans leurs villages, pour ces enfants qui malgré un grand bagage intellectuel n’ont pour tout travail que celui de benskinneurs ou de braqueurs pour certains, ceux qui meurent tous les jours dans nos villes et campagnes de choléra, de sida, de tiphoide, d’amibes, de tous ceux qui, dans les villes comme dans les campagnes n’ont pas accès à l’eau potable, à l’électricité, aux soins médicaux et à la television alors que l’argent du pays est détourné impunément par Biya et sa bande et planqué dans des banques étrangères.

Un vote pour Biya, c’est donner un autre chèque en blanc à ce fêtard impénitent qui a perdu tout sens de la logique et de la mesure, d’autres années pour continuer à détruire le pays. Cet individu qui au cours de cette même année n’a pas hésité, alors que le pays est à genoux et que le peuple ne sait plus à quel saint se vouer, à engager près de 150 milliards de francs des impôts du peuple pour les fêtes des armées et du cinquantenaire de l’indépendance. De quoi relancer l’économie, donner du travail et de l’espoir à des milliers de jeunes , équiper nos centres universitaires qui connaissent une descente aux enfers.

Nous ne parlons pas encore de ces milliards de l’argent du contribuable qui font financer sa champagne
et que le fidèle Moudiki des hydrocarbures a déjà débloqués de nos caisses comme souvent pour financer les sectes et autres operations occultes.

Il est tellement arrogant et méprisant qu’il n’a jamais estimé qu’il pouvait rendre compte aux Camerounais de la gestion de leurs ressources et de ses activités à la tête de l’Etat. Il doit bien se moquer des Obama pour qui cette pratique fait partie de leurs obligations envers leurs compatriotes.

Non le Cameroun ne mérite pas celà à moins que par votre vote vous ne pensiez que vous et vos enfants vous le méritez.Dites lui NON!et NON! En 7 ans peut-il déjà senile, toujours absent et indisponible comme il est , réaliser les ambitions qu’à la force de l’âge il a mis 30 ans pour concevoir?

Abou Jean
Maroua


Partager l'article sur Facebook
 
Classement de l'article par mots clés Cet article a été classé parmi les mots-clé suivants :
élections présidentielles  présidentielles 2011  points de vue  amadou ali  
(cliquez sur un mot-clé pour voir la liste des articles associés)
Discussions Discussion: 0 bérinautes ont donné leur avis sur cet article
Donnez votre opinion sur l'article, ou lisez celle des autres
Sur copos Sur Copos
Les vidéo clips Les vidéos clips
Récents Récents


Accueil  |  Forum  |  Chat  |  Galeries photos © Bonaberi.com 2003 - 2019. Tous droits de reproduction réservés  |  Crédit Site