Rechercher
Rechercher :
Sur bonaberi.com   Google Sur le web Newsletter
S'inscrire à la newsletter :
Bonaberi.com
Accueil > News > Faits Divers
Cameroun: Attaque à l’Est - Un père de famille tué et ses trois enfants enlevés
(27/11/2013)
Un père de famille tué et ses trois enfants enlevés. c'est le bilan de cette autre attaque survenue dans la région du soleil levant.
Par Cameroon-Info.Net

L’Est, la région du soleil levant est devenue la région de l’insécurité levant depuis le putsch de mars dernier qui a renversé l’ex président François Bozize de Bangui. Les rebelles centrafricaines ne cessent de verser leur colère sur le pays des chars de Dieu avec des attaques en série.

Ce lundi 25 Novembre, ces hors la loi ont fait irruption dans le village de Béké-Chantier situé à 12 km de Gbiti, ils ont froidement abattu un père avant de se fondre dans la nature avec ses trois enfants. Les forces de maintien de l’ordre ne sont arrivées sur les lieux que quand les assaillants s'étaient repliés dans leur pays. La population vit dans la peur totale malgré l’installation des nouvelles unités et équipements de l’armée camerounaise et française.


En mi-novembre, une colonne de près de 400 rebelles centrafricains avait attaqué par surprise le village frontalier de Gbiti, faisant cinq morts et obligeant de nombreuse familles à se déplacer. Selon des sources sécuritaires locales, ces hommes qui avaient «attaqué à l'arme lourde, le principal point de connexion et coupé le réseau de téléphonie mobile», réclamaient la libération de leur chef, Abdoulaye Miskine, arrêté en septembre au Cameroun.

Avant cette attaque de Gbiti, les rebelles avaient attaqué un commissariat de police et une brigade de gendarmerie à Kentzou, une ville située à environ 10 km de la frontière centrafricaine, pour libérer leurs compagnons arrêtés la veille par les autorités camerounaises. Ici, le chef de poste de la sécurité publique a été abattu chez lui.

Il est d'ores et déjà temps pour que le gouvernement camerounais revoie sa politique au niveau des frontières qui sont très poreuses; chacun entre quand il veut, il fait ce qu’il veut et ressort sans qu’on le sache.


Partager l'article sur Facebook
 
Classement de l'article par mots clés Cet article a été classé parmi les mots-clé suivants :
news  est  rebelles  attaque  
(cliquez sur un mot-clé pour voir la liste des articles associés)
Discussions Discussion: 0 bérinautes ont donné leur avis sur cet article
Donnez votre opinion sur l'article, ou lisez celle des autres
Sur copos Sur Copos
Les vidéo clips Les vidéos clips
Récents Récents


Accueil  |  Forum  |  Chat  |  Galeries photos © Bonaberi.com 2003 - 2019. Tous droits de reproduction réservés  |  Crédit Site