Rechercher
Rechercher :
Sur bonaberi.com   Google Sur le web Newsletter
S'inscrire à la newsletter :
Bonaberi.com
Accueil > News > News
les techniques de fraudes électorales
(21/06/2007)
Contrairement aux prescriptions de la loi électorale, les administrations concernées évitent très souvent de publier, dans les délais, les listes...
Par Hilaire Kamga
Quelques techniques de fraudes électorales


Fraude par la non-publication dans les délais de la liste électorale


Contrairement aux prescriptions de la loi électorale, les administrations concernées évitent très souvent de publier, dans les délais, les listes des électeurs inscrits. Ceci est une fraude, car elle vise à empêcher toutes contestations des électeurs qui ne verront pas leur nom et évitera donc toute réparation ultérieure.
Que faire ? Les partis politiques doivent engager à temps des campagnes pour exiger le respect des dispositions de la loi électorale à ce sujet. Ils doivent aussi s’organiser afin que tous leurs militants non inscrits puissent rédiger leur requête de demande d’inscription à temps et saisir les administrateurs civils concernés pour rectification de l’erreur ou de fraude.
Afin de brouiller le fichier électoral, certaines autorités administratives procèdent à la distribution de fausses cartes d’électeurs favorisant ainsi, le jour du scrutin, le vote multiple et le vote des personnes non qualifiées. Certains “ électeurs professionnels ” reçoivent ainsi souvent plus de trente (30) cartes d’électeurs à eux seuls.




Le gerrymandering
Le gerrymandering se réfère au nom d’Elbrige Gerry (1744-1848), gouverneur de l’Etat de Massachusetts (Usa) qui, grâce à un découpage électoral injuste, favorisa son parti lors des élections par un mauvais découpage des circonscriptions électorales.
Partant des textes électoraux, on peut créer trop peu de circonscriptions électorales dans une région du pays favorable à un candidat (ou parti). Si, par exemple cette fraude est dirigée contre le candidat A, du parti Y, ce dernier aura trop peu de sièges au parlement, ne totalisera pas le nombre de voix qu’il faut pour mieux contrôler l’action gouvernementale.
Pour éviter cette fraude, il faut exiger un découpage électoral juste. Ici, il convient de par la notion même de représentation politique, qu’il y ait un nombre de députés donnés pour un nombre proportionnel d’habitants. En d’autres termes, les circonscriptions électorales doivent être découpées en tenant compte de la taille de la population (nombre d’habitants).
Toutes les circonscriptions électorales doivent avoir à peu près le même nombre de sièges si elles ont le même poids démographique.


Fraude par l’utilisation illégale du patrimoine de l’Etat pendant la campagne
L’administration doit être neutre pendant la campagne électorale. Les agents de l’Etat doivent servir avec impartialité, en se refusant d’utiliser leur position de pouvoir pour biaiser l’issue du scrutin.
Malheureusement, l’on constate très souvent dans certains pays en Afrique que le parti au pouvoir utilise pendant la campagne tous les moyens logistiques et financiers de l’Etat à son seul profit. C’est une fraude majeure dans la mesure où cela crée une disproportion réelle de moyens entre les différents candidats et détruit l’équilibre souhaité du jeu démocratique.
Le meilleur moyen de combattre cette fraude reste la dénonciation et la mobilisation contre de telles pratiques. Il faut en outre exiger l’impartialité dans la gestion du patrimoine de l’Etat pendant la campagne et exiger la transparence dans la gestion des fonds électoraux quelle que soit leur provenance.



Fraude par l’intimidation des populations
Les fraudes électorales ne sont pas que l’œuvre des partis au pouvoir. Certains partis d’opposition dans les fiefs qu’ils “ contrôlent ” soumettent souvent les électeurs de ces localités au chantage, intimidations, exigeant leur vote favorable pour le parti en question, on note même souvent des menaces de mort.
Il est important d’informer l’opinion sur de telles pratiques. Mais surtout, chaque électeur doit prendre ses responsabilités et savoir que chaque suffrage est important pour le devenir du pays.



Source: édition Afrileadership 2006


Partager l'article sur Facebook
 
Discussions Discussion: 0 bérinautes ont donné leur avis sur cet article
Donnez votre opinion sur l'article, ou lisez celle des autres
Sur copos Sur Copos
Les vidéo clips Les vidéos clips
Récents Récents


Accueil  |  Forum  |  Chat  |  Galeries photos © Bonaberi.com 2003 - 2017. Tous droits de reproduction réservés  |  Crédit Site