Rechercher
Rechercher :
Sur bonaberi.com   Google Sur le web Newsletter
S'inscrire à la newsletter :
Bonaberi.com
Accueil > News > CAN 2006
Le Sénégal en demi finales, la Guinée éliminée
(03/02/2006)
Au terme d'un match très prolifique en buts, les lions de la Terranga ont pris le meilleur face à des Guinéens qui ont bien joué mais ont manqué d'expérience
Par Nkwayep Mbouguen
La Guinée y a cru

Diouf, l'absent du jour
Diouf, l'absent du jour
©Diouf et les siens ont été médiocres ce soir
Après deux défaites consécutives en matchs de poules, les lions de la Terranga ne faisaient plus l'unanimité, et certains pronostics les donnaient perdants face à des Guinéens surmotivés, qui ont étonné bon monde avec trois victoires au premier tour, notamment une belle raclée infligée à la Tunisie championne en titre. Mais les coéquipiers d'El Hadj Diouf se sont repris cet après midi, comprenant qu'ils n'avaient plus droit à l'erreur, en l'emportant 3 buts à 2 face aux Syli, les Sénégalais auront déja mieux fait qu'en Tunisie, où leur route avait été stoppée en quarts de finales contre la Tunisie. Quand à la Guinée, sa route s'arrête là comme lors de l'édition précédente où le Mali de Frédéric Kanouté avaient pris le meilleur sur les coéquipiers de Pascal Feindouno.

Cette fois ci, comme il y'a 2 ans, la Guinée avait pourtant ouvert le score à la 23e minute, récompense logique d'une première moitié de mi-temps dominée.

En effet, dès la 6e minute, Sylva se mettait en difficulté par une mauvaise sortie, heureusement suppléé par sa défense, puis involontaire par Kaba Diawara quelques minutes plus tard sur une belle frappe de Feindouno. A la 15e minute, le Niçois ratait de peu sa tête sur un superbe centre de Mansaré, puis se voyait logiquement refuser un but à la 19e pour hors jeu. Mais à la 23e, suite à une nouvelle erreur de Sylva qui dégageait sur l'attaquant, la Guinée ouvrait le score.

Ensuite, les Guinéens restent bien en place, et le Sénégal met du temps à trouver des solutions, et on pense retouver le mal qui était présent au premier tour : imprécisions des passes, des centres, manque d'inspiration dans le jeu collectif... Les choses ne semblent pas s'arranger quand à la 39e minutes, leur capitaine Ferdinand Coly les quitte précipitament à cause d'une blessure. Mais Les Sénégalais passent alors à la vitesse supérieure, et met son adversaire sous pression. A a 41e minute, Diomansy Kamara passe la défense guinéenne en revue avant de décocher une frappe trop croisée. 3 minutes plu stard, Diarso doit s'employer sur une jolie frappe à ras de terre de Bouba Diop. Les Sénégalais obtiendront même un ultime corner, mais rentreront aux vestiaires menés au score, avec tout de même un jeu retrouvé


La deuxième mi-temps ou l'entrée de Niang

Niang, à l'origine des trois buts
Niang, à l'origine des trois buts
En deuxième mi-temps, le jeu s'équilibre, et les Guinéens ressortent de leurs bases. Dès la 48e minute, Baldé emmène tout sur son passage et reprend d'une tête puissante une corner de Feindouno, mais frôlele poteau. Visiblement mécontant du manque de percussion de son équipe, Patrice Neveu fait entrer Mamadou Niang à la 59e minute pour appoter un plus offensif.

Choix visiblement très inspiré, puisqu'à peine deux minutes plus tard, Niang pénètre dans la surface Guinéenne, embarque ses deux vis-à-vis avant de donner en retrait à Diomansy Kamara. Le Sénégalais centre alors pour Bouba Diop qui reprend victorieusement de la tête, remettant son équipe sur les bons rails.

S'en suit alors une période difficile pour les 22 joueurs : manque d'incisivité, ballons perdus, déchets de jeu... La fatigue prend le meilleur, les Sénégalais ayant beaucoup poussé pour revenir au score, et les Guinéens visiblement un peu à court physiquement.

Mais les Sénégalais, qui ont plus l'expérience de ces matchs difficiles, prennent alors l'avant sur des Guinéens un peu pétrifiés par l'enjeu. A la 79e minute, Amdy Faye trouve le poteau sur un coup franc puissament tiré des 25 mètres, inspirant ses coéquipiers, puisque deux minutes plus tard, Niang donne l'avantage aux siens d'une frappe forte suite à un centre d'Henri Camara qui avait préalablement effacé Baldé. Le Sénégal est alors lancé, fort de la très bonne entrée du Marseillais Mamadou Niang, face à des Guinéens qui ne peuvent plus réagir, à l'image de leur vedette Pascal Feindouno qui se fait de plus en plus discret.


Réaction tardive de Feindouno
Réaction tardive de Feindouno
Logiquement, à la 92e minute, Henri Camara termine le travail, suite à une percée de Niang. Le Marseillais, à l'orgine de tous les buts aujourd'hui,est contré par le défenseur, mais la balle termine dans les pieds d'Henri Camara qui reprend tranquillement du pied droit, dissipant les derniers espoirs des Guinéens, qui vont tout de même jouer une dernière carte, par l'intermédiaire de Pascal Feindouno, qui inscrit son quatrième et dernier but d'un superbe coup franc qui ne laisse aucune chance à Sylva.


Partager l'article sur Facebook
 
Discussions Discussion: 1 bérinautes ont donné leur avis sur cet article
Donnez votre opinion sur l'article, ou lisez celle des autres
Sur copos Sur Copos
Les vidéo clips Les vidéos clips
Récents Récents


Accueil  |  Forum  |  Chat  |  Galeries photos © Bonaberi.com 2003 - 2018. Tous droits de reproduction réservés  |  Crédit Site