Rechercher
Rechercher :
Sur bonaberi.com   Google Sur le web Newsletter
S'inscrire à la newsletter :
Bonaberi.com
Accueil > News > News
Douala : l'Hôtel Sawa prend un coup
(19/12/2005)
Un accident survenu vendredi denier fait deux morts et entraîne la destruction complète du dispositif de cuisine.
Par Mutations

En attendant les résultats de la Commission d’enquête qui devrait être mise sur pied par la Société nationale d’investissement (Sni), propriétaire de l’hôtel Sawa, les causes de l’accident restent inconnues. Toutefois, plusieurs hypothèses sont avancées, mais la piste de l’explosion d’une réserve de gaz est totalement abandonnée. Certains parlent de l’explosion des fosses sceptiques. Le directeur général de l’hôtel Sawa, Nicolas Tchobang, au cours d’une conférence de presse donnée samedi dans l’après midi, balaie cette hypothèse. " La dernière vidange a eu lieu en octobre dernier et le prochain devait en principe intervenir à la fin de ce mois ", indique t-il. Avant de préciser que " la cuisine ne se trouve pas sur les fosses elles-mêmes, mais il s’agit d’un vide sanitaire destiné à récupérer les restes de graisses qui découlent de la cuisine ". Nicolas Tchobang pense alors que l’accident est dû à "l’effondrement d’origine inconnue des structures de la partie abritant la cuisine de l’hôtel, survenue de manière inattendue à 7 h 45 min du matin ".

Peu de temps avant 8 heures ce vendredi 16 décembre, l’hôtel Sawa est secoué par un violent mouvement. " Personne n’a rien compris à ce qui passait, même pas nous qui étions dans la cuisine. Je ne sais pas comment j’ai fait pour me retrouver dehors ", affirme Valérie, une employée de l’hôtel, encore toute tremblante d’émotion. La déflagration entraîne donc l’affaissement de la partie réservée à la cuisine et une bonne partie de l’espace du bar où se trouvaient déjà quelques clients. En plus du dispositif de cuisine qui a été entièrement détruit, la chambre froide, la pâtisserie, la salle des banquets sont dans un état irrécupérable. Les premières images sont celles d’une apocalypse. C’est la débande. Sauve qui peut. Apeurés, les employés et les clients qui prenaient déjà leur petit déjeuner, s’enfuient vers les jardins. " Il y a plusieurs d’entre eux qui se sont blessés au cours de cette débandade, en tombant ou se cognant partout dans leur course ", souligne l’un des vigiles en service dans le hall de l’hôtel, témoin de la scène.

Vétusté

Les secours s’organisent principalement autour des éléments d’une agence de gardiennage. Qui réussissent à tirer des décombres une dizaine de blessés. Ils sont aidés par certains volontaires, des clients de l’hôtel s’y mêlent. Lorsque les sapeurs pompiers arrivent, avec un retard considérable, une ceinture de sécurité est érigée autour de l’espace.. Jusqu’aux environs de 11 heures, les sapeurs pompiers pourtant déjà déployés sur les lieux n’avaient encore adopté la bonne stratégie pour fouiller les décombres. Sous les regards d’un parterre impressionnant des autorités administratives, policières et militaires de la ville de Douala. Une machine de manutention requise auprès d’une entreprise travaillant dans le domaine portuaire est enfin utilisée pour raser l’espace afin de mieux de fouiller.

" Il faut absolument déterminer très rapidement les causes de cet accident. Il me semble bien que la vétusté y est pour quelque chose ", croit savoir le ministre d’Etat Augustin Frédéric Kodock, présent sur le lieu du sinistre. La direction de l’hôtel déclare " l’hôtel sinistré ce vendredi 16 décembre ".

Pour servir peut être de preuve, le moment venu, un officier supérieur de la gendarmerie a déjà consigné un morceau de la fondation de cette aile de l’hôtel qui, à son avis, présentent quelques défauts notamment au niveau du dosage entre certaines matières au moment de sa construction. Sur cet aspect technique, le directeur général de l’hôtel avoue n’avoir jamais reçu de ses services techniques un rapport qui relève une quelconque défaillance.


Source : Mutations




Partager l'article sur Facebook
 
Discussions Discussion: 1 bérinautes ont donné leur avis sur cet article
Donnez votre opinion sur l'article, ou lisez celle des autres
Sur copos Sur Copos
Les vidéo clips Les vidéos clips
Récents Récents


Accueil  |  Forum  |  Chat  |  Galeries photos © Bonaberi.com 2003 - 2018. Tous droits de reproduction réservés  |  Crédit Site