Rechercher
Rechercher :
Sur bonaberi.com   Google Sur le web Newsletter
S'inscrire à la newsletter :
Bonaberi.com
Accueil > News > Faits Divers
Une Camerounaise molestée par deux policiers
(07/12/2005)
Deux agents s’en sont pris violemment à une Camerounaise de 21 ans à Genève. Les passants ont été choqués. L’un d’eux a tout filmé avec son téléphone portable.
Par Le Matin Online
Les Policiers suisses en train de brutaliser la jeune fille
Les Policiers suisses en train de brutaliser la jeune fille
Note : Encore une fois, comme cela semble devenir la coutume après les tristes évènements survenus à l'aéroport de Kiev où nos compatriotes, étudiants, avaient été molestés sans raison par les forces de l'ordre Ukrainiennes pendant plusieurs jours, c'est une jeune Camerounaise qui a fait les frais du zêle de deux officiers de police suisse.
Les images de la vidéo ne laissent d'ailleurs aucun doute : un des agents saisit la jeune Camerounaise par le bras et la plaque violemment au sol.

Ensuite, avec l’aide de son collègue, il la menotte. La svelte jeune femme est immobilisée, sa robe est relevée, tous les passants peuvent voir sa culotte blanche.

Deux policiers genevois ont-ils ainsi commis une bavure à caractère raciste le 16 novembre à la rue de la Servette ?

Révélée mercredi par Le Temps , l’affaire prend encore plus d’ampleur avec la diffusion - sur la chaîne genevoise Léman-Bleu - de la vidéo de l’arrestation. Une vidéo réalisée à l’aide d’un téléphone portable par un passant.

Pourquoi la Camerounaise a-t-elle été arrêtée ? Selon son avocat, Jean-Luc Marsano, elle a été prise pour une voleuse. Or, explique-t-il, sa cliente, qui souffre de problèmes psychiques, chantait et dansait tout simplement dans la rue. « Elle portait une légère robe d’été. On voyait bien qu’elle n’avait pas d’arme et n’était pas dangereuse », estime-t-il.



La jeune fille molestée, robe relevée...
La jeune fille molestée, robe relevée...
La vidéo accable les forces de l’ordre. Car la jeune fille n’oppose aucune résistance lorsque la police veut la neutraliser. Pourtant, un agent lui prend le poignet et la projette au sol. Choqués par cette violence, les passants interpellent les deux pandores : « Doucement, messieurs », « Vous êtes malades ! ». Réponse ferme d’un policier : « Vous nous laissez travailler maintenant. Circulez. » Et l’agent d’empoigner à la gorge la maman de la Camerounaise, qui veut s’approcher de sa fille !

« Elle était menottée, presque nue, et ils n’ont même pas pensé à abaisser sa robe. J’ai senti le racisme », confie ce témoin de la scène. Pour la conseillère d’Etat Micheline Spoerri, citée par Le Temps , « il semble qu’il y ait eu usage abusif de la contrainte ». La patronne du Département de police a demandé au commissaire à la déontologie - un médiateur - d’enquêter. Pour l’heure, les deux policiers ne sont pas suspendus. « J’attends une décision rapide, déclare l’avocat de la Camerounaise. Car ils se sont acharnés sur ma cliente en montrant ainsi qu’ils ne pouvaient pas se maîtriser. »

Source : Afrique Echos


Partager l'article sur Facebook
 
Discussions Discussion: 74 bérinautes ont donné leur avis sur cet article
Donnez votre opinion sur l'article, ou lisez celle des autres
Sur copos Sur Copos
Les vidéo clips Les vidéos clips
Récents Récents


Accueil  |  Forum  |  Chat  |  Galeries photos © Bonaberi.com 2003 - 2014. Tous droits de reproduction réservés  |  Crédit Site