Rechercher
Rechercher :
Sur bonaberi.com   Google Sur le web Newsletter
S'inscrire à la newsletter :
Bonaberi.com
Accueil > News > Culture
Sam Fan Thomas : le retour en scene
(22/07/2016)
Le succès de son spectacle, aux côtés d’André Marie Talla, grande figure de la musique camerounaise et africaine, comme un élixir, lui a redonné le goût et les saveurs de la scène
Par Rédaction bonaberi.com: Dsm mido

Le succès de son spectacle, aux côtés d’André Marie Talla, grande figure de la musique camerounaise et africaine, comme un élixir, lui a redonné le goût et les saveurs de la scène, dans le sillage de la sortie très prochaine d’un single entre retour mémorable sur 40 années de carrière et explorations inlassables de sonorités et styles nouveaux.

Porté par Torpedo Productions, Sam Fan Thomas signera, ainsi en octobre, un nouvel opus, sous la forme d’un single inédit, Ché Gwon La, dévoilant une autre facette de l’artiste, habitué à surprendre et offrir au public les trouvailles d’un éternel explorateur de sons et d’un inventeur de rythmes.

Auteur, compositeur, guitariste, percussionniste et chanteur surnommé“ Le Tigre Noir de New Bell”, Sam Fan Thomas, de son vrai nom Samuel Ndonfeng, est né en 1952 à Bafoussam, au Cameroun. Il se révèle notamment en 1984, à la
sortie de African Typic Collection (disque d’or).

Hymne à l’Afrique mariant makossa, funk et zouk, avec des lignes de guitares tournoyantes (style rock) et des cuivres soul, cet énorme hit sera réédité plusieurs fois, dont une version en duo avec sa compatriote Charlotte Mbango et repris par divers artistes du continent et de la diaspora...





Sam Fan Thomas, comme de nombreux jeunes Africains, commence par
s’adonner au football avant de se passionner pour la musique. Au début des années 1970, il intègre Les Tigres Noirs d’André Marie Talla avec lesquels il enregistre son premier 45 tours, Tavorsi – Kalamo (Je ne me fâche avec personne), en 1976, année de son départ pour Cotonou.

C’est dans cette capitale économique et la plus grande ville du Bénin qu’il enregistre, la même année, Funky New Bell, avec le populaire groupe local Black Santiago. Sam Fan Thomas rentre l’année suivante au Cameroun où il réalise son premier succès national avec le titre “Rikiatou” (1978). La consécration internationale partira de Paris ( France) où il est installé, avec la sortie, en 1984, de Makassi,
dont “African Typic Collection”, un titre très cadencé, mêlant makossa et funk.


Couronné d’un disque d’or avec cet album, Sam Fan Thomas enchaîne les tubes
avec les parutions de Neng makassi(1985), Funky makassi et Si
tcha (1986), Makassi again (1987), Emotion (1993) et No Satisfaction (1999).



Partager l'article sur Facebook
 
Classement de l'article par mots clés Cet article a été classé parmi les mots-clé suivants :
sam fan thomas  torpedo production  ché gwon la  
(cliquez sur un mot-clé pour voir la liste des articles associés)
Discussions Discussion: 0 bérinautes ont donné leur avis sur cet article
Donnez votre opinion sur l'article, ou lisez celle des autres
Sur copos Sur Copos
Les vidéo clips Les vidéos clips
Récents Récents


Accueil  |  Forum  |  Chat  |  Galeries photos © Bonaberi.com 2003 - 2017. Tous droits de reproduction réservés  |  Crédit Site