Rechercher
Rechercher :
Sur bonaberi.com   Google Sur le web Newsletter
S'inscrire à la newsletter :
Bonaberi.com
Accueil > News > Faits Divers
Homosexualité et sorcellerie : trois lesbiennes arrêtées à Ndikinimeki
(16/10/2008)
Anafek Ndem Bernadette, Onbietiek Emma et Bihon BeKemen ont été mises en garde à vue dans les cellules de la Brigade de gendarmerie de Ndikinimeki le 13 octobre 2008.
Par Samuel Mben Mben
Nouveau cas de sorcellerie au Cameroun
Nouveau cas de sorcellerie au Cameroun
©Camer.be
Anafek Ndem Bernadette (27 ans), Onbietiek Emma (38 ans), Bihon BeKemen (49 ans) ont été mises en garde à vue dans les cellules de la Brigade de gendarmerie de Ndikinimeki le 13 octobre 2008 pour pratiques de sorcellerie et homosexualité. Elles ont été arrêtées à la suite d’une dénonciation faite aux forces de l’ordre par Mlle Ombessak Charline Irène, laquelle fait état de ce qu’elle est victime d’un harcèlement sexuel à l’aide d’une croix et autres objets maléfiques dont fait usage Mlle Anafak Ndem Bernadette.

Cette dernière lui fait également parvenir des messages téléphoniques tels que : « Je t’aime très fort, envoie moi un message d’amour stp, je veux bien dormir … Pardon je t’aime … bisous … ». On relèvera en passant que Mlle Anafek Ndem Bernadette et Mlle Ombessak sont voisines au quartier Bakongo de Ndikinimeki. Une plainte en bonne et due forme faisant état de harcèlement sexuel sera par la suite déposée à la gendarmerie de cette localité.

C’est ainsi que, sur instructions du Procureur de la République près les Tribunaux de Première et Grande Instance du département du Mbam et Inoubou, le Commandant de Brigade Beboule a requis le Maréchal de Logis Philibert Mang pour une éventuelle perquisition sur les lieux. Seulement, une fois sur les lieux à Bakongo, Mlle Anafak n’est seule.

Elle est en compagnie de Mlle Onbietek Emma, aussi bien connue dans le coin que son époux, soi-disant. Cette dernière est mère de cinq enfants qui vont tous à l’école. Elles sont interpellées et elles passent aux aveux complets. Mlle Anafak ne se fait pas prier pour présenter son « épouse » Emma aux gendarmes. « Nous vivons maritalement depuis deux ans …». Psychose ! Ces propos sont confirmés par Emma mais la croix hypnotique disparaît mystérieusement.


Mysticisme et sorcellerie

A l’ouverture de l’enquête à la Gendarmerie, une liste de trente lesbiennes de Ndikinimeki est confiée aux enquêteurs. On citera entre autres Anne( épouse de Grand Jo), Enganaboyé, Maxime, Moukoudoul Louise, Alphonsine, Ongmessi Marthe … La liste n’est pas exhaustive. Mlle Anafak fait une confidence grave aux gendarmes.

Confidence selon laquelle elle serait initiée aux pratiques d’homosexualité et de sorcellerie dès l’âge 08 ans par Mlle Bihon Bekemen Agathe (voir photo) qui jadis était en mariage dans son village Nebassel. Ces révélations, aussi troublantes que renversantes ont fait attraper une fièvre obsidionale au tout Ndikinimeki non sans faire délier toutes les langues. Les commentaires fusent de partout …. quelques insinuations désobligeantes aussi.

Une nouvelle descente a été effectuée le même jour à Nebassel. Mme Bihon Bekemen Agathe a été interpellée et passe aussi aux aveux en disant qu’elle fait cela au profit de son jeune frère qui vit en Espagne, un certain Bakonoken Emmanuel. L’enquête se poursuit à la brigade de gendarmerie.

Source : Camer.be




Partager l'article sur Facebook
 
Classement de l'article par mots clés Cet article a été classé parmi les mots-clé suivants :
faits divers  homosexualité  sorcellerie  
(cliquez sur un mot-clé pour voir la liste des articles associés)
Discussions Discussion: 25 bérinautes ont donné leur avis sur cet article
Donnez votre opinion sur l'article, ou lisez celle des autres
Sur copos Sur Copos
Les vidéo clips Les vidéos clips
Récents Récents


Accueil  |  Forum  |  Chat  |  Galeries photos © Bonaberi.com 2003 - 2018. Tous droits de reproduction réservés  |  Crédit Site