Rechercher
Rechercher :
Sur bonaberi.com   Google Sur le web Newsletter
S'inscrire à la newsletter :
Bonaberi.com
Accueil > News > Euro 2008
Euro 2008 : la Suisse battue par la République Tchèque
(10/06/2008)
Pour le match d'ouverture de l'Euro 2008, la Suisse a été battue par la République Tchèque, alliant malchance et inefficacité
Par Nkwayep Mbouguen
Alexander Frei, blessé, est sorti en larmes
Alexander Frei est sorti en larmes

C'est parti ! Le premier match du championnat d'Europe nations 2008 accueilli conjointement par la Suisse et l'Autriche vient de démarrer, avec en match d'ouverture Suisse-République Tchèque, qui s'est soldé par la victoire des demi-finalistes de la précédente édition, aux dépens d'une équipe de Suisse qui a allié malchance et manque de réalisme. Si les Suisses ont pourtant dominé la quasi-intégralité du match, les Tchèques, plus habitués à disputer des matchs de ce niveau ont fait parler l'expérience et se sont imposé en se procurant un nombre minimal d'occasions. L'homme du match est sans aucun doute Petr Czech, qui a répondu présent et a mis en échec toutes les tentatives adverses, permettant à ses coéquipiers de faire face aux nombreux assauts suisses.

Les Suisses peuvent garder un goût amer dans un match où ils ont mérité de s'imposer, et peuvent déjà envisager en noir la suite de la compétition : face à la Turquie notamment, les co-organisateurs du tournoi seront peut-être privés de leur capitaine, meilleur joueur et meilleur buteur de l'histoire Alexander Frei. L'ex-joueur de Rennes qui avait déjà manqué presque toute la saison pour cause d'une blessure au genou a été touché peu avant la mi-temps à ce même genou, et a été contraint d'abandonner ses coéquipiers avant la pause.

La détresse d'Alexander Frei après sa blessure

Le match a commencé timidement, les Suisses qui n'avaient pas joué les qualifications manquant de repères, et les Tchèques attendant leurs adversaires, regroupés derrière à l'image d'un Jaroslav Plasil plus souvent en position de latéral gauche qu'aux avant-postes de l'aile. Progressivement, les locaux allaient monter en puissane par l'intermédiaire d'un Alexander Frei dans tous les bons coups. A la 18e minute, l'attaquant allait astucieusement talonner pour Inler qui allait buter sur Czech, avant lui même de s'engouffrer dans le dos de la défense et de trouver sur son plat du pied encore une fois le gardien de Chelsea. Les Tchèques ne répliquaient que sur des centres timides à destination d'un Köller très esseulé, et leurs adversaires prenaient peu à peu le contrôle du match. Frei une nouvelle fois, à la suite d'une interception suivie d'un contre rondement mené, allait tenter sa chance des 35 mètres d'une lourde frappe repoussée une nouvelle fois par Petr Czech

Mais le tournant du match allait survenir à la 43e minute : Frei, meilleur joueur suisse jusque là allait être tamponné de façon presque anodine par Grygera, et son genou convalescent allait souffrir, et l'attaquant cédait alors son brassard et sa place sur le terrain. Mais ni la sortie du joueur ni la pause n'allaient changer la donne, puisque les Suisses repartaient tambours battants avec une frappe de Magnin sur un corner en retrait captée en deux temps par un Petr Czech omniprésent. Les Tchèques, déjà dominés en première période, allaient peu à peu s'enfoncer, ne réagissant que sur de rares contres mal négociés, et n'allaient compter que sur leur portier et sur le manque de réalisme adverse pour garder la tête hors de l'eau. Et contre le cours du jeu, à l a 70e minute, sur un ballon vite perdu sur une tentative de contre attaque, Sverkos allait profiter du mauvais alignement de la défense suisse pour se retrouver seul face au portier suisse, et allait d'une demi-volée extérieur du pied ouvrir le score et libérer ses coéquipiers : 1 à 0 pour la République Tchèque.




K.O., les Suisses allaient accuser le coup une dizaine de minutes avant de repartir à l'offensive, mais quand ils ne butaient pas sur le gardien, manquaient encore une fois de réalisme. A la 80e minute par exemple, Baretta après avoir éliminé Rozenhal allait buter sur Czech, et Vonlanthen qui avait bien suivi allait trouver la transversale ; la fin de match sera à sens unique, les Tchèques tous derrière, peu inquiétés par des centres trop maladroits et des offensives trop précipitées de la part des Suisses, et allaient réaliser une très bonne opération en s'imposant 1 à 0.

Avec cette défaite, les Suisses sont déjà en difficulté dans le groupe A, avant d'affronter deux adversaires redoutables : la Turquie et le Portugal, finaliste du dernier Euro. Tous les yeux seront surement tournés vers Alexander Frei, dont la guérison devrait avoir une grande influence sur l'avenir suisse dans cette compétition. La République Tchèque a quant à elle réalisé une très bonne opération en s'imposant dans un match où elle a été dominée, et se retrouve en bonne position dans ce groupe.

Le résumé du match








Partager l'article sur Facebook
 
Classement de l'article par mots clés Cet article a été classé parmi les mots-clé suivants :
alexander frei  sports  football  suisse  euro 2008  république tchèque  
(cliquez sur un mot-clé pour voir la liste des articles associés)
Discussions Discussion: 0 bérinautes ont donné leur avis sur cet article
Donnez votre opinion sur l'article, ou lisez celle des autres
Sur copos Sur Copos
Les vidéo clips Les vidéos clips
Récents Récents


Accueil  |  Forum  |  Chat  |  Galeries photos © Bonaberi.com 2003 - 2016. Tous droits de reproduction réservés  |  Crédit Site