Rechercher
Rechercher :
Sur bonaberi.com   Google Sur le web Newsletter
S'inscrire à la newsletter :
Bonaberi.com
Accueil > News > Euro 2008
Euro 2008 : la Russie domine la Suède et va en quart, l'Espagne s'impose
(19/06/2008)
La Russie a dominé de la tête et des épaules une équipe de Suède bien peu inspirée sur le score de 2 à 0, se qualifiant pour les quarts de finale. Dans le même temps, l'Espagne s'est imposée face à la Grèce
Par Nkwayep Mbouguen
La joie russe
La joie russe

Gus Hiddink est vraiment un entraîneur de génie. Partout où il passe, cet entraîneur d'origine hollandaise ne passe inaperçu. La Corée du Sud en 2002, le PSV Eindhoven en ligue des champions l'année d'après, l'Australie en coupe du monde 2006, avaient réalisé l'exploit d'un parcours exceptionnel et inédit. Cette année, c'est le pari improbable de qualifier la Russie dans un groupe composé du champion d'Europe en titre, de l'Espagne et de la Suède, quart de finaliste de la dernière coupe du monde que le sélectionneur a réussi.

Et ce soir, face à la Suède, c'est avec la manière que les Russes sont passés : totalement dominateurs, ils ont affiché un visage bien supérieur à celui des stars que peuvent être Ibrahimovitch, Larsson ou autres. Très bons techniquement comme collectivement, les Russes ont survolé ce match, gagnant tous les duels et mettant en difficulté constante une défense sous pression. Et si le score final est de 2 - 0, il aurait pu être plus large, les Russes ayant par exemple touché les poteaux à deux reprises.




L'Espagne a assuré jusqu'au bout
L'Espagne a assuré jusqu'au bout

Côté suédois, on est passé à côté de la rencontre, et les mauvais souvenirs de l'élimination en quarts de finales de la coupe du monde 2006 ont du trotter dans les têtes. En effet, comme il y a deux ans, les Suédois malgré un bagage technique impressionnant n'ont jamais réussi à accélérer et à mettre en danger des Russes bien en place. Ibrahimovitch et Larsson ont bien tenté, mais n'ont pas réussi à se mettre au diapason : lorsque l'un réussissait son contrôle et / ou sa passe, l'autre manquait sa remise ou son contrôle.

En seconde période, un Larsson très souvent obligé de replier pour chercher les ballons et un Ibrahimovitch complètement carbonisé n'ont plus réussi à inquiéter la défense russe, et les tentatives de se ruer à l'attaque pour recoller au score n'ont conduit qu'à libérer des espaces pour les offensives adverses. Au final, et contre toute attente, la Russie s'imposait et rejoignait les quarts de finale au grand dam d'une équipe de Suède une nouvelle fois déçue.

De son côté, l'Espagne s'est imposée 2 buts à 1 face à la Grèce qui, bien décidée à sauver l'honneur avait pourtant ouvert le score. Mais malgré les rotations d'effectif côté espagnol, les champions en titre n'ont pu s'imposer et rentrent à la maison avec aucun point de pris.



Le résumé de Suède - Russie



Le résumé d'Espagne - Grèce




Partager l'article sur Facebook
 
Discussions Discussion: 0 bérinautes ont donné leur avis sur cet article
Donnez votre opinion sur l'article, ou lisez celle des autres
Sur copos Sur Copos
Les vidéo clips Les vidéos clips
Récents Récents


Accueil  |  Forum  |  Chat  |  Galeries photos © Bonaberi.com 2003 - 2016. Tous droits de reproduction réservés  |  Crédit Site