Rechercher
Rechercher :
Sur bonaberi.com   Google Sur le web Newsletter
S'inscrire à la newsletter :
Bonaberi.com
Accueil > News > Faits Divers
Douala : Comment on vole le contenu des voitures d'occasion
(11/12/2008)
Le réseau de vols des objets contenus dans les voitures d'occasion importées au Port autonome de Douala est une longue chaîne.
Par Lazare Kolyang
Des pratiques douteuses au port qui ne contribuent pas à reluire l'image du pays
Des pratiques douteuses au port qui ne contribuent pas à reluire l'image du pays
Lehir Issa savait ce qui était contenu dans le véhicule envoyé par son petit frère depuis la Belgique. Le jeune homme avait même déjà pris des contacts avec des acheteurs pour les appareils de musique et les trois groupes électrogènes qui avaient été embarqués au départ de Bruxelles. Mais il va vite déchanter et annoncer la mauvaise nouvelle à ses partenaires qui attendaient profiter de cette opportunité d'affaires. Parvenu au niveau du Port autonome de Douala (Pad), le véhicule n'avait aucun des objets sus cités. Courroucé, le jeune homme a voulu porter plainte. L'objectif premier de cette démarche étant de rassurer son petit frère de sa bonne foi. " Mais à la brigade de gendarmerie du Port Nord, on m'a demandé d'associer ma plainte à une pièce à conviction ", raconte t-il. Quelle pièce à conviction pouvait-il alors présenter ? Le seul document en sa possession étant le connaissement délivré par l'aconier Socomar. N'ayant donc aucune preuve d'existence dans le véhicule de ces objets, Lehir Issa s'est finalement résolu à laisser tomber ce vol. Qui du reste n'est pas un cas isolé au Pad. Même si un responsable d'une société de transit installée à Douala et qui a souhaité garder l'anonymat pense que " dans tous les ports et aéroports du monde on vole ".

Au Port autonome de Douala, ces pratiques sont malheureusement devenues récurrentes. La chaîne de voleurs n'est plus seulement constituée des acteurs présents sur la place portuaire à Douala, mais opèrent tout au long du trajet du bateau. D'après les confidences d'un déclarant en douane, certains sont même installés dans des ports européens. " Des Camerounais sont installés dans ces ports et utilisent des manœuvres pour voler des objets contenus dans les véhicules. C'est généralement des anciens déclarants en douane, des transitaires, bref des gens qui connaissent bien le milieu du transport maritime. Ceux-ci vont jusqu'à à avoir les coordonnées de leur victime pour lui revendre certaines pièces de sa voiture. Voilà pourquoi quelqu'un qui sort à peine sa voiture du Port peut être approché par des individus pour lui proposer des pièces de son propre véhicule qu'il vient de sortir du Port ", indique le responsable d'une société de transit. " Voilà pourquoi, sur la base des expériences d'autres personnes, je ne mets jamais d'objets dans la voiture, sauf dans la malle arrière. Parce que à force de vouloir récupérer un objet dans la voiture, ces individus finissent par briser les vitres notamment la pare brise ", affirme Billy, un opérateur économique habitué de ces trafics de voitures d'occasion.

Pour une fois, dans ces tripatouillages qui surviennent, les douaniers ne sont pas cités. Parce qu'étant à l'écart des opérations qui aboutissent à ces vols. Mieux, ils sont très disposés à dévoiler les poches de transaction. Les recettes issues de ces trafics de voitures d'occasion étant en nette progression dans les recettes douanières. D'après les statistiques de la Direction générale des Douanes, le Cameroun importe près de 80.000 véhicules d'occasion par an, soit un chiffre d'affaire de près de 25 milliards de francs Cfa. Les voitures d'occasion prenant naturellement le dessus sur les voitures neuves. A titre d'exemple, les statistiques révèlent que 3167 voitures neuves ont été achetées en 2007 au Cameroun contre 80.000 voitures d'occasion. La douane camerounaise qui doit produire 400 à 500 milliards de FCFA au titre de l'exercice 2008, remplira actuellement cette mission avec en moyenne 31 milliards de FCFA d'apport mensuel dans les recettes de l'Etat. A ce titre, la douane constitue, au côté des impôts et des recettes pétrolières, l'un des secteurs sur lequel le gouvernement entend s'appuyer pour renflouer les caisses de l'Etat.



Source: Quotidien Mutations


Partager l'article sur Facebook
 
Classement de l'article par mots clés Cet article a été classé parmi les mots-clé suivants :
port autonome de douala  vols  faits divers  
(cliquez sur un mot-clé pour voir la liste des articles associés)
Discussions Discussion: 2 bérinautes ont donné leur avis sur cet article
Donnez votre opinion sur l'article, ou lisez celle des autres
Sur copos Sur Copos
Les vidéo clips Les vidéos clips
Récents Récents


Accueil  |  Forum  |  Chat  |  Galeries photos © Bonaberi.com 2003 - 2014. Tous droits de reproduction réservés  |  Crédit Site