Rechercher
Rechercher :
Sur bonaberi.com   Google Sur le web Newsletter
S'inscrire à la newsletter :
Bonaberi.com
Accueil > News > People
Charlotte Mbango est morte hier à Paris
(03/06/2009)
Cameroun: Charlotte Mbango a passé un certain temps à l'hôpital avant de rendre l'âme.
Par Jules Romuald Nkonlak (Le Jour Quotidien)
La célèbre artiste a rendu l'âme hier matin: un pillier de la musique camerounaise s'en va.
La célèbre artiste a rendu l'âme hier matin: un pillier de la musique camerounaise s'en va.
Dans les bars, boîtes de nuit et autres milieux publics des villes camerounaises, Konkaï Makossa figurait en bonne place dans ces collections d’anciens succès qui ont fleuri avec la piraterie à grande échelle des compact discs.

Charlotte Mbango, l’artiste, pouvait déjà considérer cela comme une mort. Parlant du fléau, elle disait : « C’est frustrant, parce que moi, par exemple, je me produis toute seule et je ne m’en sors pas du tout. Avec mes moyens personnels, je n’ai pas les reins solides ni la force de combattre toute seule ».

Pourtant, piratée ou pas, on écoutait la chanson avec la nostalgie de cette époque, les années 80, désignée aujourd’hui par les Camerounais âgés de 30 à 40 ans, comme un moment de gloire du makossa. On écoutera désormais konkaï makossa avec une plus grande nostalgie encore. Celle créée par la disparition de son interprète. Charlotte Mbango est décédée hier matin à Paris. Elle était âgée de 49 ans.


Tous les camerounais se souviendront de ses immenses tubes.
Tous les camerounais se souviendront de ses immenses tubes.
Il y a longtemps qu’on la savait malade. L’état de santé de la chanteuse s’était d’ailleurs dégradé ces derniers temps et l’avait conduit au Chu Kremlin-Bicêtre dans le Val-de-Marne en France. Elle avait auparavant été internée dans un hôpital en Irlande du nord. Selon certaines sources, elle souffrait de troubles cardio-vasculaires. D’après les informations recueillies hier au domicile de ses parents à Douala, elle souffrait d’une hépatite B, mais également de diabète.

En 2007, Charlotte Mbango avait mis sur le marché un album intitulé « Mon combat ». Dans une interview accordée au magazine ivoirien Top Visages, elle expliquait le choix de ce titre : « J’ai été très souffrante à un moment donné. C’était en 1997. On a raconté trop de ragots à mon endroit. Des choses sur lesquelles je n’ai pas envie de revenir. Et cet album est un message, une sorte de leçons à mes détracteurs ». Le combat de la chanteuse s’est arrêté. La maladie a eu raison d’elle, alors qu’on l’avait pratiquement oubliée. Son œuvre, toutefois, restera immortelle, comme celle de tous les artistes de talent.

Source: Le Jour Quotidien


Partager l'article sur Facebook
 
Classement de l'article par mots clés Cet article a été classé parmi les mots-clé suivants :
charlotte mbango  décès  paris  
(cliquez sur un mot-clé pour voir la liste des articles associés)
Discussions Discussion: 18 bérinautes ont donné leur avis sur cet article
Donnez votre opinion sur l'article, ou lisez celle des autres
Sur copos Sur Copos
Les vidéo clips Les vidéos clips
Récents Récents


Accueil  |  Forum  |  Chat  |  Galeries photos © Bonaberi.com 2003 - 2018. Tous droits de reproduction réservés  |  Crédit Site