Rechercher
Rechercher :
Sur bonaberi.com   Google Sur le web Newsletter
S'inscrire à la newsletter :
Bonaberi.com
Accueil > News > Faits Divers
Cameroun : Une manifestation sur les droits des homosexuels interrompue
(30/03/2012)
La police a interrompu une manifestation organisée par une association de défense des droits des homosexuels à l'hôtel Mansell de Yaoundé.
Par Rédaction Bonaberi.com

20 policiers armés ont débarqué à l’hôtel Mansel à Yaoundé où une large foule s’était réunie pour discuter entre autres des « droits des minorités sexuelles », pour interrompre la manifestation.

« Vous avez demandé l’autorisation de tenir un meeting sur le respect des personnes vivant avec le VIH et je l’ai autorisé. Cependant, les bannières que je vois maintenant parlent d’un séminaire sur les droits des minorités sexuelles. Nous ne l’acceptons pas ici, donc allez le faire ailleurs », a déclaré le préfet sous-régional, Martin Locko Motassi qui a ordonné à la policer d’enlever toutes les bannières érigées sur les murs à l’entrée de l’hôtel.

« Madame Nkom, vous qui connaissez la loi, vous devriez savoir que l’homosexualité est prohibée. Dieu voit ce que vous faites », a déclaré le membre d’une association anti-homosexualité à l’endroit d’Alice Nkom, avant de se diriger vers elle de façon menaçante. Un participant du séminaire, sentant alors que ce dernier pourrait attaquer Alice Nkom, s’est interposé.


Le séminaire, supposé durer trois jours, avait la participation de représentants des ambassades américaine et allemande aussi bien que de membres de l’association de défense des minorités sexuelles Adhefo, et était organisée par l’association des adolescents contre le VIH/Sida, connue sous le nom de Sid’Ado.

Après des échanges tendus entre le membre de l’association anti-homosexuelle et le président de Sid’Ado Stéphane Koche, ce dernier a été refoulé du hall de l’hôtel par la police tout comme les autres participants du séminaire.

Lisa Paterson, conseillère à l’ambassade américaine à Yaoundé, envoyée comme représentante de l’ambassade au séminaire, a déclaré que l’intervention policière était une violation des droits de l’homme, ajoutant que le séminaire avait pour but de sensibiliser les personnes marginales sur leurs droits.


Partager l'article sur Facebook
 
Classement de l'article par mots clés Cet article a été classé parmi les mots-clé suivants :
homosexualite  faits divers  alice nkom  
(cliquez sur un mot-clé pour voir la liste des articles associés)
Discussions Discussion: 1 bérinautes ont donné leur avis sur cet article
Donnez votre opinion sur l'article, ou lisez celle des autres
Sur copos Sur Copos
Les vidéo clips Les vidéos clips
Récents Récents


Accueil  |  Forum  |  Chat  |  Galeries photos © Bonaberi.com 2003 - 2017. Tous droits de reproduction réservés  |  Crédit Site