Rechercher
Rechercher :
Sur bonaberi.com   Google Sur le web Newsletter
S'inscrire à la newsletter :
Bonaberi.com
Accueil > News > Faits Divers
Cameroun : Un boucher de perroquet gris africain arrêté
(30/03/2012)
Un trappeur connu, Roger Atangana et trois de ses complices ont été une fois de plus arrêtés, en possession de 113 têtes, 43 perroquets morts, 85 perroquets fumés, 13 perroquets vivants et 1650 queues à Yaoundé.
Par Rédaction Bonaberi.com

Atangana a été arrêté le 21 Mars par des rangers et membres du BIR, aidés par le WWF qui a fourni les supports financier et logistique dans cette opération anti-braconnage. C’est la 6e arrestation d’Atangana pour capture et commerce illégal de perroquets gris africains.

À chaque fois, il a été condamné de 25 jours à 6 mois de prison, ce qui ne le dissuade pas de continuer à capturer les perroquets. En 2008, les gendarmes l’ont arrêté alors qu’il menaçait les rangers avec une grenade. Il a été enfermé à Yaoundé pendant 5 mois, avant de retourner dans le parc de Lobéké en Mars 2011, où il a été une nouvelle fois arrêté et condamné à 25 jours avec une amende de 2.4 millions de francs CFA le 12 Avril 2011.

D’après Mounga Abana, conservateur à Lobéké, Atangana est responsable du massacre de près de 10000 perroquets à Lobéké entre 2005 et 2012 : « Lobéké abritait un grand nombre de perroquets gris africains. Mais aujourd’hui, nous avons peur que le nombre ait significativement décliné à cause du braconnage », a expliqué Mounga.


La menace sur les perroquets gris africains s’est aggravée depuis que les braconniers leur coupent la tête et la queue, contrairement au passé où ils étaient vendus vivants. Ce n’est pas encore établi que les braconniers préfèrent leur couper la tête, mais un suspect arrêté en 2008 avec 353 têtes et 2000 queues de perroquets a avoué aux gardes-forestiers qu’il les utilisait pour soigner les malades mentaux.

Le Cameroun exportait un quota de 12000 perroquets chaque année. Mais à cause du braconnage, la convention internationale du commerce des espèces menacées de la faune animale et de la flore a suspendu les exportations de perroquets du Cameroun.

Face à cette menace le ministre des forêts et de la vie sauvage a classifié le perroquet gris de la classe B – espèce partiellement protégée – à la classe A – espèce totalement protégée. Leur capture est désormais sujette à une autorisation spéciale du ministère.

Le WWF a apporté un soutien actif aux efforts de conservation à Lobéké sur la dernière décennie. Zacharie Nzooh, le manager du projet Lobéké a déclaré avoir bon espoir que la législation camerounaise va porter un coup fatal au multirécidiviste.

« Nous recherchons des cours pour nous aider à sauver les perroquets gris avec des peines qui mettront un terme une bonne fois pour toutes aux activités des braconniers connus pour décimer ces perroquets vendus à prix d’or », a-t-il déclaré. Les suspects seront jugés à Yokadouma, à l’Est du Cameroun.


Partager l'article sur Facebook
 
Classement de l'article par mots clés Cet article a été classé parmi les mots-clé suivants :
faits divers  perroquets  braconnage  
(cliquez sur un mot-clé pour voir la liste des articles associés)
Discussions Discussion: 0 bérinautes ont donné leur avis sur cet article
Donnez votre opinion sur l'article, ou lisez celle des autres
Sur copos Sur Copos
Les vidéo clips Les vidéos clips
Récents Récents


Accueil  |  Forum  |  Chat  |  Galeries photos © Bonaberi.com 2003 - 2017. Tous droits de reproduction réservés  |  Crédit Site