Rechercher
Rechercher :
Sur bonaberi.com   Google Sur le web Newsletter
S'inscrire à la newsletter :
Bonaberi.com
Accueil > News > Points de Vue
Cameroun : Quand Herakles Farms menace les forêts tropicales
(25/02/2013)
Nasako Besingi est originaire de Mundemba, au Sud-Ouest du Cameroun ; il parle de son combat pour la préservation des forêts tropicales
Par Nasako Besingi
Il semble bizarre que je doive traverser des milliers de kilomètres pour aller jusqu’à Washington, DC pour connaître clairement le destin de ma terre et de ma communauté au Cameroun. Mais Herakles Farms, la société américaine qui menace de détruite une zone de forestière où vivent près de 14000 personnes est basée ici, aux Etats-Unis.

C’est ma première fois aux Etats-Unis, et alors que je me déplace ci et là pour parler des menaces auxquelles font face ma communauté et notre forêt, je suis étonné de voir à quel point c’est à cause du coûteux réseau de transport public.

De retour à Mundemba je couvre de grandes distances sous un mauvais temps sur des routes en piteux état avec une motocyclette basique pour faire entendre la voix des villageois et fermiers qui ont été peu écoutés en ce qui concerne le destin de leur terre.

Moi et beaucoup d’autres se sont résolument et de manière pacifique opposés aux plans d’Herakles Farms au Cameroun. La société veut raser notre forêt pour faire naître une plantation d’huile. Alors qu’on manifestait, nous avons été victimes de nombreux actes d’intimidation parmi lesquels des menaces, des arrestations, des embuscades et même des bastonnades.

Plus récemment, quelques villageois et moi avons tenté de manifester contre ce projet de la ville de Mundemba près de la zone de plantation. Nous avons été arrêtés sans aucune charge et laissés dans des cellules pour « méditer » sur nos crimes.

Nous avons médité deux jours, dans le noir, forcés de faire nos selles dans des bols en face les uns des autres parce qu’il n’y avait pas de toilettes. Cependant notre seul crime n’était rien de plus qu’avoir organisé une manifestation pacifique à propos des terres d’une communauté leur étant arrachée sans leur consentement.


Je crois que c’est important de mentionner que je n’ai aucun souci personnel avec Herakles Farms ou les sociétés qui font des affaires au Cameroun. Cependant nous continueront de parler contre ce qui peut être considéré comme du vol de terre car la zone voulue pour le projet d’huile de palme est au milieu d’une forêt qui maintient en vie ma communauté et notre mode unique de vie sauvage.

Ce projet est en train d’être appuyé parce qu’il va apporter des développements primordiaux aux populations locales. Cependant il y a très peu d’indices laissant à penser qu’elles ont eu quelque réponse concernant les dommages qui vont être fait à l’environnement ou comment les 80 villages de la zone vont en bénéficier. Les emplois que Herakles promet ne seront pas passés d’une génération à une autre. Plutôt, en tant que fermiers sur nos terres, nous sommes capables de nourrir nos familles et nous nous passons ces aptitudes à nos enfants pour qu’ils puissent à leur tour se nourrir eux-mêmes de la terre.

Ici aux Etats-Unis le peuple a le droit de protester et de remettre en question les décisions qui sont supposément prises pour leur intérêt. Dans de nombreuses zones africaines, les gens n’ont pas ce luxe. J’ai fait beaucoup de sacrifices mais je travaillerai sans relâche jusqu’à ce que le projet d’Herakles Farms soit arrêté. Si cela veut dire devoir venir à Washington, DC dans la neige, en t-shirt et en sandales pour que nos voix soient entendues alors ainsi soit-il.

Plus d’information à propos de la compagne pour arrêter le projet de plantation d’huile de palme au Cameroun d’Herakles Farms ici.

Traduit du Huffington Post.


Partager l'article sur Facebook
 
Classement de l'article par mots clés Cet article a été classé parmi les mots-clé suivants :
points de vue  herakles farm  forets tropicales  nasako besingi  
(cliquez sur un mot-clé pour voir la liste des articles associés)
Discussions Discussion: 0 bérinautes ont donné leur avis sur cet article
Donnez votre opinion sur l'article, ou lisez celle des autres
Sur copos Sur Copos
Les vidéo clips Les vidéos clips
Récents Récents


Accueil  |  Forum  |  Chat  |  Galeries photos © Bonaberi.com 2003 - 2018. Tous droits de reproduction réservés  |  Crédit Site