Rechercher
Rechercher :
Sur bonaberi.com   Google Sur le web Newsletter
S'inscrire à la newsletter :
Bonaberi.com
Accueil > News > News
Affaire Vanessa Tchatchou : Vincent Sosthène Fouda arrêté à Yaoundé
(11/02/2012)
L'homme politique camerounais a été mis en détention hier au commissariat central N°1 à Yaoundé après être passé chez le procureur auprès du TGI du Mfoundi.
Par Yann Yange
La jeune Vanessa Tchatchou dont le bébé s'est fait voler
La jeune Vanessa Tchatchou dont le bébé s'est fait voler
L'affaire Vanessa Tchatchou, pour laquelle nous avions prôné il y a quelques jours le boycott de la fête de la jeunesse 2012, n'arrête pas de faire des vagues. Et l'arrestation de Vincent Sosthène Fouda, alors qu'il avait organisé une manifestation publique et pacifique pour soutenir cette jeune mère, est un pas de plus franchi par le régime de Yaoundé dans la forfanterie.

Vincent Sosthène Fouda, l'un des premiers à s'être ému de cette affaire impliquant selon lui certaines personnalités importantes de notre machine administrative, a été convoqué par le procureur du TGI du Mfoundi Vendredi 10 février à Yaoundé avant d'être mis en détention ce même jour au commissariat central N°1 pour atteinte à la sécurité de l'État. Un rocambolesque scénario digne d'un polar de très mauvais gout : « atteinte à la sureté de l'État » parce qu'on a plaidé la cause de Vanessa Tchatchou et manifesté pour cela ?

Que fait un homme dans les geôles de la République, après avoir été violenté, alors qu'il se battait depuis plus de deux mois pour que la lumière soit faite sur un vol de bébé ? Que fait un homme aux arrêts alors qu'il a interpellé l'opinion nationale sur un drame d'une extrême iniquité et qui serait certainement passé à la trappe de la République, comme tant d'autres affaires, s'il n'avait été porté à l'attention des médias ? Que fait un homme qui « défend la veuve et l'orphelin » en prison ? Il est un moment dans ce Cameroun où l'inédit et le ridicule de certaines situations ne fait plus sourire.

Déjà critiquable dans la gestion de cette crise, l'attitude des autorités camerounaises vis-à-vis de Vincent Sosthène Fouda et plus généralement de Vanessa Tchatchou, si ce n'est le reflet d'un régime aux abois s'accrochant désespérément à un fauteuil dans lequel il n'est plus légitime, est dans tous les cas symptomatique de pouvoirs publics qui ne disposent plus de toutes leurs neurones administratives et qui, de surcroît, ont perdu tout sens de ces valeurs qui fondent l'Homme : la morale et la dignité.

Banalisant la disparition d'un nouveau né et s'autorisant désormais, au mépris des libertés fondamentales, à commettre les pires forfaitures au vu et au su de tous, les fonctionnaires à la manette autour de cette affaire Tchatchou sont en train de semer les germes d'une implosion sociale dont ils seront eux mêmes les premières victimes. L'arrestation de simples gens aux revendications légitimes, fondées et précises, en l'occurrence retrouver le bébé de cette jeune mère, est un pas supplémentaire dans cette funeste direction.

L'interpellation de Vincent Sosthène Fouda n'est acceptable sous aucun prétexte, surtout au regard de ce pour quoi il se battait. Et toutes les forces vives de la Nation, notamment les médias, doivent rester mobilisées pour qu'il soit libéré au plus vite et surtout pour qu'il ne lui arrive rien. Le gouvernement camerounais, sous la houlette et le regard bienveillant de son Président, a déjà démontré qu'il était capable du pire.



Partager l'article sur Facebook
 
Classement de l'article par mots clés Cet article a été classé parmi les mots-clé suivants :
vanessa tchatchou  yann yange  
(cliquez sur un mot-clé pour voir la liste des articles associés)
Discussions Discussion: 3 bérinautes ont donné leur avis sur cet article
Donnez votre opinion sur l'article, ou lisez celle des autres
Sur copos Sur Copos
Les vidéo clips Les vidéos clips
Récents Récents


Accueil  |  Forum  |  Chat  |  Galeries photos © Bonaberi.com 2003 - 2017. Tous droits de reproduction réservés  |  Crédit Site