Rechercher
Rechercher :
Sur bonaberi.com   Google Sur le web Newsletter
S'inscrire à la newsletter :
Bonaberi.com
Accueil > News > Santé
Sida: trois antirétroviraux en un comprimé
(14/07/2004)
Pour la première fois, l’utilisation d’une combinaison générique est validée au Cameroun.
Par Cameroon Tribune

Leur conclusion sur l’état d’avancement de la recherche sur le ViH/Sida a de quoi redonner l’espoir aux malades du Cameroun. Désormais, les personnes infectées par le Vih peuvent avoir accès au traitement grâce à une combinaison d’antirétroviraux génériques à dose fixe. La Triomune, puisqu’il faut l’appeler par son nom, associe des versions génériques de trois antirétroviraux de deux classes différentes.

Il s’agit de la Lamivudine, de la Stavudine et de la Névirapine. Le traitement consiste en la prise d’un comprimé matin et soir. Cette évolution est le fruit d’un essai réalisé à l’hôpital du jour de l’Hôpital central de Yaoundé et à l’Hôpital militaire de la même ville par l’Agence nationale de recherches sur le sida (ANRS), l’Institut de recherche pour le développement (IRD), Médecins sans frontières, en partenariat avec le ministère de la Santé publique et le Comité national de lutte contre le sida (CNLS).

Des noms connus sont associés à cette étude. On peut par exemple citer Sinata Koulla-Shiro et Eitel Mpoudi-Ngole, Pendant six mois, ces équipes de chercheurs ont réalisé ce qu’il convient d’appeler techniquement l’essai " ANRS 1274 " sur soixante patients infectés.

Des informations puisées à bonne source précisent même que sur cet échantillon, 92% des personnes infectées " avaient un sida avéré ". Ces malades ont ainsi été traités avec la Triomune et après un certain temps, des améliorations ont été observées. Eric Delaporte de l’Institut de Recherche pour le Développement n’ a pas hésité de dire que cet essai est la démonstration rigoureuse que la combinaison générique d’antirétroviraux à dose fixe peut être prescrite en " première intention de traitement dans les pays en développement. "

Pour ce qui est des manifestations de ce traitement, les résultats obtenus au terme de six mois de suivi montrent que 80% des personnes infectées ont une charge virale indécelable, une bonne reconstitution immunitaire avec une augmentation des CD4 ainsi qu’ une excellente tolérance du médicament. En réaction à cette avancée pour l’accès aux traitements du Vih/Sida, le ministre de la Santé publique, Urbain Olanguena Awono, joue la carte de la prudence. Il souhaite que l’étude ainsi menée se poursuive pour une confirmation à long terme des " excellents résultats observés ".

La Triomune est produite par le laboratoire indien Cipla. Au Cameroun, grâce à la subvention des traitements antirétroviraux par l’Etat, on évalue le coût mensuel d’un traitement par triomune à 11000 F CFA environ contre près de 20.000 F pour une trithérapie équivalente avec les médicaments de marque. La Triomune est disponible sur le marché. Au CNLS, on affirme qu’en ce moment, 40% des personnes sous ARV sont sous Triomune. L’espoir d’un traitement pour les patients du Vih/Sida est scientifiquement permis au Cameroun.




Partager l'article sur Facebook
 
Discussions Discussion: 4 bérinautes ont donné leur avis sur cet article
Donnez votre opinion sur l'article, ou lisez celle des autres
Sur copos Sur Copos
Les vidéo clips Les vidéos clips
Récents Récents


Accueil  |  Forum  |  Chat  |  Galeries photos © Bonaberi.com 2003 - 2019. Tous droits de reproduction réservés  |  Crédit Site