Rechercher
Rechercher :
Sur bonaberi.com   Google Sur le web Newsletter
S'inscrire à la newsletter :
Bonaberi.com
Accueil > News > Santé
28 morts de cholera dans le Logone et Chari
(07/11/2006)
Les responsables de la santé publique de l’Extrême-Nord réunis à Maroua annoncent pour 541 cas déclarés.
Par Dieudonné Gaïbaï

Et pourtant depuis le 24 avril dernier, la province enregistre des cas de personnes atteintes de la terrible épidémie dans le département du Logone et Chari, principale porte d’entrée de la maladie dans la partie septentrionale.

A ce jour et selon les statistiques disponibles à la délégation provinciale de la santé publique pour l’Extrême-Nord, 541 cas de personnes atteintes du choléra ont été identifiés. 28 personnes en sont d’ailleurs mortes, sur l’ensemble des trois districts de santé de la province. Sur les raisons de la résurgence du choléra dans la région, le Dr Etienne Mevoula Onana, indique que "l’aire de santé de Sakmé où on a dépisté le premier cas de choléra dans la province a été l’année dernière la première localité touchée par l’épidémie.

Aussi la zone est humide, les gens utilisent les eaux pas toujours conseillées. Finalement on a des cas de choléra. Si on ajoute à ces questions d’hygiène de l’eau, les difficultés d’accès dans ces zones aux centres de santé, vous comprenez qu’il est difficile pour nous de pouvoir tout contrôler, d’un trait. "

C’est ainsi que trois districts de santé du département du Logone et Chari ont été touchés. Si à Makary (un seul cas sans décès) et à Kousseri (3 cas sans décès) la propagation de la maladie a été circonscrite, à Mada. 537 cas de choléra ont été signalés et 28 décès déclarés. Cette déferlante de décès a conduit les responsables de la délégation provinciale de la santé à déployer un plan d’urgence.

Pour le Dr Mevoula Onana Etienne " En pareille circonstance nous avons à notre niveau engagé, l’approvisionnement des districts concernés en intrants et en médicaments. Cet approvisionnement a permis de prendre en charge les malades du Choléra. Vous savez, que notre personnel est également suffisamment aguerri et formé pour pouvoir maîtriser ce genre de situation. Je dois aussi dire que, les cas de décès que nous avons enregistré sont pour l’essentiel dus à des conditions de transport dans la région. Puisqu’on ne se déplace dans ces zones là qu’à l’aide des pirogues."

Malgré tout, le délégué provincial estime que la situation est sous contrôle. Mais dans les rangs des populations, on prend déjà peur. D’autant plus qu’un système de surveillance épidémiologique est chaque année mis sur pied pour éviter la maladie.

Au delà du choléra, les participants à sectorielle ont passé en revue la situation du Paludisme de la tuberculose, de l’onchocercose et du Sida dans la province. On a aussi évoqué le taux de couverture vaccinale dans l’Extrême Nord qui se situe autour de 80 %. Une performance jugée appréciable, mais qui devrait au cours des prochaines campagnes de vaccination, être améliorées.

Nul doute que les résolutions qui sont sorties de ce conclave et qui ont trait pour la plupart à l’esprit de veille des médecins, à la lutte contre la corruption dans les services de santé… permettront aux populations de la province de bénéficier d’une offre de santé beaucoup plus accrue.


Source: Quotidien Mutations


Partager l'article sur Facebook
 
Discussions Discussion: 0 bérinautes ont donné leur avis sur cet article
Donnez votre opinion sur l'article, ou lisez celle des autres
Sur copos Sur Copos
Les vidéo clips Les vidéos clips
Récents Récents


Accueil  |  Forum  |  Chat  |  Galeries photos © Bonaberi.com 2003 - 2019. Tous droits de reproduction réservés  |  Crédit Site