Rechercher
Rechercher :
Sur bonaberi.com   Google Sur le web Newsletter
S'inscrire à la newsletter :
Bonaberi.com
Accueil > News > Humour
Sur le trottoir: Takala et Muyenga
(05/09/2006)
Takala : Bonjour mon cher ami. Il y a une question que j’oublie toujours de te poser. Pourquoi dit-on toujours que notre République est laïque ? Que signifie laïque ?
Par Le Messager
Takala : Bonjour mon cher ami. Il y a une question que j’oublie toujours de te poser. Pourquoi dit-on toujours que notre République est laïque ? Que signifie laïque ?
Muyenga : On dit que notre République est laïque parce qu’elle n’est pas confessionnelle. C’est-à-dire qu’elle est indépendante de toute religion. C’est une disposition constitutionnelle.

Takala : Et si un jour, un parti religieux arrivait au pouvoir par élection populaire, la République resterait toujours laïque ?
Muyenga : Pour autant que la constitution resterait inchangée. Mais, je ne vois pas ce qui justifie la question, puisqu’il n’y a pas encore à ma connaissance de parti religieux au Cameroun.

Takala : Ah bon ! Et pourquoi certains partis politiques commencent-ils toujours leurs réunions par une prière qu’ils disent d’ailleurs “ œcuménique ” ?
Muyenga : Comment veux-tu que je te dise pourquoi les gens prient leur Dieu ou leur Diable ? Je ne suis pas encore psychanalyste. Personnellement, je respecte ce rite en supposant qu’il s’agit de l’expression de la foi collective du parti à…Dieu ou au Diable. Mais cette pratique me rappelle un passage de l’évangile de Saint Mathieu (apôtre du Christ) qui cite de Jésus les propos suivants : “ …et quand vous priez, n’invitez pas les hypocrites : ils aiment, pour faire leur prière, à se camper dans les synagogues et les carrefours, afin qu’on les voie. En vérité, je vous le dis, ils ont déjà leur récompense. Pour toi, quand tu pries, retire-toi dans ta chambre, ferme sur toi la porte, et prie ton père qui est là dans le secret. Et ton père qui voit dans le secret te le rendra. ” (Mt. 6, 5-6)

Takala : Eeeh-bé, dis-donc, je ne te connaissais pas évangéliste ! Je t’ai toujours pris pour un paën, voir un impie. Mais, pourquoi insistes-tu sur la prière à Dieu ou au Diable ?
Muyenga : Parce que c’est la réalité. Dans les groupes sociaux, politiques ou mystiques qui foisonnent au Cameroun, beaucoup de leaders ont alliance avec le Diable. Et les prières dites sur commande par ces leaders sont des formules codées pour invoquer le démon. Heureusement que beaucoup de gens y vont de bonne foi, et que Dieu “ qui voit dans le secret ” reconnaît les siens.

Takala : Puisque nous parlons de Dieu, et que ça ne te donne pas l’occasion d’insulter le Rdpc, que penses-tu de ce qu’Israël, le “ peuple de Dieu ”, fait au Liban ? Comment peut-il ainsi détruire un pays sous le prétexte de chercher deux soldats enlevés, et qui sont restés introuvables malgré la destruction ?
Muyenga : Les extrémistes juifs qui ont affecté le nom d’Israël à l’Etat hébreu, et qui veulent être le seul peuple de la terre de Palestine, semblent avoir oublié de lire le contrat social de Jean-jacques Rousseau, où l’auteur enseigne que “ le plus fort n’est jamais assez fort pour être toujoursle maître… ”. Et ils ont tort, parce que la force ne produit jamais aucun droit, et encore moins de la sécurité pour celui qui l’exerce.

Takala : Voilà une chose pour laquelle je suis d’accord avec toi quand je vois ce qui se passe en Irak, en Afghanistan et dans ce Moyen-Orient même où, plus Israël est militairement fort, moins il est en sécurité.
Muyenga : En fait, on peut se demander si l’Etat hébreux et ses protecteurs ne parlent pas de paix et de sécurité simplement pour justifier après coup une volonté génocidaire, ou à tout le moins hégémonique. Tous ces discours hypocrites que tiennent les Etats-Unis et l’Union européenne sur le droit à l’existence d’Israël servent seulement, selon mon avis, à justifier la force… parce que leur pulsion anti-islamique les empêche de fortifier la justice pour tous au Moyen-Orient.

Takala : Mais, dans cette situation, pourquoi les nations arabes n’apportent pas leur soutien militaire aux Arabes palestiniens et libanais pour les protéger de l’agression israélienne ?
Muyenga : Parce que leurs dirigeants se sont déjà aliénés aux intérêts géostratégiques des protecteurs d’Israël. Ils ont donc les mains liées, puisque s’aliéner, c’est se donner ou se vendre. Donc, perdre son indépendance, comme nos pays africains dont les chefs sont éloquemment silencieux devant la souffrance des Arabes palestiniens et libanais.

Takala : Tu veux insinuer que nos pays africains se sont aliénés…
Muyenga : Oui, oui ! Car, si c’est par la force que l’Occident nous a fait esclaves, la lâcheté de nos dirigeants nous perpétue esclaves. On a l’impression que soit la servitude a abaissé les Africains jusqu’à leur inspirer de l’aimer, soit les Africains ont tout perdu dans les chaînes de l’esclavage jusqu’au désir d’un sortir.

Takala : Oui, mais, que peuvent faire les Africains aujourd’hui face à la mondialisation qui consacre la domination technologique et économique de nos anciens maîtres ?
Muyenga : Si nos dirigeants y réfléchissaient, ou laissaient aux peuples la latitude d’y réfléchir, on trouverait des solutions ? Si céder à la force est un acte de nécessité, ou de prudence, il n’exclut pas de droit à la résistance et de devoir de libération qui nous appelle pour nos enfants. Vous qui êtes au pouvoir devez réfléchir à cela, au lieu de courir derrière la paix, comme si la paix pouvait être un bien souverain pour un peuple esclave aspirant au bien-être.

Takala : Tu crois que quand on est au pouvoir, on passe son temps à faire de la philosophie ?
Muyenga : Oh, non ! je ne peux pas me tromper autant. Je sais qu’en Afrique, et au Cameroun en particulier, quand on est au pouvoir, c’est pour satisfaire son insatiable avidité. Les Camerounais le savent tellement que quand quelqu’un arrive dans le cercle et refuse de se servir, les autres le prennent pour un fou et se servent à sa place.

Takala : Ce genre d’accusation globale te ressemble.
Muyenga : Ne me dis pas que tu n’es pas au courant de l’aventure de Yannick Noah dont des gens au Ministère des Sports ont touché le salaire depuis qu’il a été nommé préparateur psychologique des Lions indomptables, alors que lui, il avait décidé de travailler gratuitement.

Takala : Ne m’énerve pas. Je ne veux pas entendre plus. A la prochaine.



Source: Le MEssager


Partager l'article sur Facebook
 
Discussions Discussion: 11 bérinautes ont donné leur avis sur cet article
Donnez votre opinion sur l'article, ou lisez celle des autres
Sur copos Sur Copos
Les vidéo clips Les vidéos clips
Récents Récents


Accueil  |  Forum  |  Chat  |  Galeries photos © Bonaberi.com 2003 - 2019. Tous droits de reproduction réservés  |  Crédit Site