Rechercher
Rechercher :
Sur bonaberi.com   Google Sur le web Newsletter
S'inscrire à la newsletter :
Bonaberi.com
Accueil > News > Contes
Fourmis et termites
(22/02/2004)
Ou l'origine de la bataille rangée incessante entre les fourmis noires et les termites rouges...
Par Rédaction
Las de vivre seul, Téré décida un jour d'aller chercher une compagne. Il se rendit au pays de Bacouya, le Cynocéphale où il rencontra une épouse de son goût. Ses beaux-parents lui érigèrent comme condition unique du mariage de leur bâtir une case. Téré coupa de la paille qu'il fit sécher au soleil.

Trois jours après, quand il voulut la ramasser, il fut mordu à la main droite par un gros termite rouge. Son sang gicla, abîma les ailes d'un papillon qui s'envolait.Les oiseaux en voyant cette tâche de sang sur les ailes du papillon crièrent. Leurs cris alertèrent le singe blanc qui, affolé, se mit à courir et détacha dans sa fuite un gros fruit sauvage. Ce fruit sauvage tomba sur le dos d'un éléphant qui en se sauvant piétina une tortue. La tortue à son tour fit jaillir du feu qui incendia la brousse, domaine des fourmis noires. Celles-ci se portèrent chez la tortue pour lui demander pourquoi elle avait mis le feu à leur brousse. La tortue accusa l'éléphant qui à son tour incrimina le singe blanc. Le singe blanc parla d'un gros fruit sauvage qu'il avait bousculé dans sa fuite devant les cris réitérés de certains oiseaux affolés. Les oiseaux soutinrent qu'un papillon aux ailes rouges de sang les avait effrayés. Le papillon nomma Téré qui lui avait abîmé les ailes par son sang. Téré évoqua la morsure d'un termite rouge au cours d'une opération de ramassage de paille sèche. Les fourmis noires se portèrent alors chez les termites rouges, leur livrèrent bataille, en exterminèrent et transportèrent les cadavres dans leur demeure. Elles jurèrent de combattre les termites rouges à chaque rencontre pour se venger de leur crime.

Mécontent de cette réponse, Panflo pris la fille de Léo et la jeta dans la rivière pensant que c'était une pierre. Léo sourit un peu et dit :
- Puisque tu insiste pour que je donne ma part d'aide, ramène-moi d'abord la pierre avec laquelle j'écrase le maïs et je te donnerais ensuite ce que tu veux.
Panflo entra dans la rivière pour chercher la " pierre ". Mais la fille de Léo avait déjà nagé et avait gagné l'autre rive. Panflo le cochon, ne trouva évidement rien.
Depuis ce jour, chaque fois que Panflo passe à côté d'une flaque d'eau, il pénètre dedans dans l'espoir d'avoir son dû.


En attendant, retrouvez tous les contes publiés, à l'espace CONTES








Partager l'article sur Facebook
 
Discussions Discussion: 2 bérinautes ont donné leur avis sur cet article
Donnez votre opinion sur l'article, ou lisez celle des autres
Sur copos Sur Copos
Les vidéo clips Les vidéos clips
Récents Récents


Accueil  |  Forum  |  Chat  |  Galeries photos © Bonaberi.com 2003 - 2019. Tous droits de reproduction réservés  |  Crédit Site