Rechercher
Rechercher :
Sur bonaberi.com   Google Sur le web Newsletter
S'inscrire à la newsletter :
Bonaberi.com
Accueil > News > People
Tchouta Moussa abandonne son siège
(25/11/2005)
L'ancien ministre et député du Ndé à l'Assemblée nationale est décédé hier à Paris.
Par Jean Baptiste Ketchateng
Il est venu au monde le 18 novembre 1937 à Bangoulap, un village situé à une dizaine de kilomètres de Bangangté, le chef-lieu du département du Ndé. Selon quelques indiscrétions glanées dans les couloirs de la Chambre de Ngoa-Ekellé, il était malade depuis quelque temps. Mais quand "sa femme a appelé depuis Paris pour annoncer son décès, l'on a quand même été surpris".
C'est peut-être qu'ici, l'on n'avait pas remarqué les absences du député du Ndé au sein de l'hémicycle. Tchouta Moussa était l'un des noms les plus fréquemment lus par le président de l'Assemblée nationale, sur les tablettes des élus qui priaient leurs collègues "de les excuser" de leur absence momentanée. Mais l'homme qui disputait à Marcel Niat Njifenji la place de patron du Rdpc dans le Ndé, devait se sentir à l'étroit dans ses fonctions de député de la nation. Entre la présidence de la Commission de validation des mandats qu'il présidait à l'Assemblée nationale et son parcours dans la haute administration, il aurait pu se dire qu'il "méritait mieux".

En effet, après un long séjour à l'étranger qui s'achève au secrétariat exécutif de la Commission économique des Nations unies pour l'Afrique à Addis-Abeba, cet ingénieur des télécommunications retourne au Cameroun pour être ministre du Plan et de l'aménagement du territoire dans le gouvernement du 21 avril 1991. Jusqu'alors il avait connu une belle carrière au sein de l'administration camerounaise des télécommunications, jusqu'au sommet. D'abord à la direction des télécommunications qu'il occupe de 1969 à 1972. Suit un passage au sein de l'Union internationale des télécommunications dont il a été un des experts en Afrique. Sorti du gouvernement un an plus tard, il ira diriger l'ex-Office national des ports du Cameroun (Onpc) jusqu'en 2000. Tchouta Moussa va ainsi passer de l'ombre à la lumière de l'actualité, car il animait souvent les colonnes de la presse qui décriait sa gestion. Le tout-puissant directeur de l'Onpc s'appuyait en effet sur cette entreprise publique, pour jouer un rôle influent dans la vie du Rdpc dans la province de l'Ouest. Au sein du Cercle de réflexion et d'action pour le triomphe du Renouveau (Cratre), un lobby des cadres Rdpc de l'Ouest, il fût l'un des principaux animateurs. La réputation de cercle de distribution de prébendes et de marchés publics du Cratre sera d'ailleurs mise en exergue par l'affaire Sfic/Onpc. Bien après le départ de Tchouta Moussa de l'office, Esaïe Nana, le DG de la Sfic qui passait pour être un prête-nom du premier cité, s'empêtrait encore dans les dédales de la justice pénale.

Sur la requête d'Alphonse Siyam Siwé, le successeur de Tchouta Moussa à la tête de l'Onpc, M. Nana s'était vu reprocher d'avoir touché indûment deux milliards de Fcfa de l'entreprise. Le tout sur la base de contrats signés entre l'Onpc et la Sfic durant le règne de Tchouta Moussa. Porté sur le devant de la scène, le différend fera penser dans l'opinion que le député défunt avait fait des ports du Cameroun une vache à lait...
D'aucuns avaient vu dès lors dans l'entrée de Tchouta Moussa Mbatkam à l'Assemblée nationale, après son départ de l'Onpc, un moyen de se protéger des éventuelles foudres de la justice. Dans sa quête de la direction du Rdpc dans le Ndé, Tchouta Moussa avait dû depuis lors mettre en veilleuse son plan. Mais il était resté un baron de son parti dans la région, après s'être "réconcilié" avec son "frère" Marcel Niat Njifenji. En quelques apparitions sporadiques, il disait encore son soutien au Renouveau. Lors du dernier anniversaire du Rdpc, en mars dernier, ne déclarait-il pas, dans un meeting, que "le bilan du Rdpc permet aux Camerounais de croire au présent et d'envisager l'avenir avec sérénité". Il n'aura pas l'occasion de voir le ciel du bonheur qu'il prédisait.



Source: Quotidien Mutations


Partager l'article sur Facebook
 
Discussions Discussion: 31 bérinautes ont donné leur avis sur cet article
Donnez votre opinion sur l'article, ou lisez celle des autres
Sur copos Sur Copos
Les vidéo clips Les vidéos clips
Récents Récents


Accueil  |  Forum  |  Chat  |  Galeries photos © Bonaberi.com 2003 - 2019. Tous droits de reproduction réservés  |  Crédit Site