Rechercher
Rechercher :
Sur bonaberi.com   Google Sur le web Newsletter
S'inscrire à la newsletter :
Bonaberi.com
Accueil > News > News
Tsimi Evouna s’attaque à Laurent Esso
(06/05/2009)
Cameroun: Le domicile du secrétaire général de la présidence figure sur le tracé des bâtisses à casser.
Par Lindovi Ndjio (La Nouvelle Expression)
Sur cet axe routier qui traverse le quartier Mvan, à la sortie sud de Yaoundé, la plupart des maisons et autres constructions qui bordent la route portent une croix de Saint André qu’accompagne, chaque fois, la sommation "A D " ; ce qui signifie "A démolir".
En dehors de la date d’inscription du message, celle du 28 avril 2009, aucune échéance n’est déterminée, contrairement à ce qui est couramment inscrit. Signe que des habitants du coin seront les prochaines victimes, dans un futur très proche, des travaux d’Hercule engagés depuis quelque temps par la Communauté urbaine de Yaoundé (Cuy).

Ainsi, dans la série de casses qu’il a initiées à cet effet, Gilbert Tsimi Evouna, le premier magistrat de la capitale, a jeté son dévolu sur ce quartier. A priori, tous ceux qui ont évolué en marge de la réglementation ont été avisés. Parmi eux, Laurent Esso, le ministre d’Etat, secrétaire général de la présidence de la République. Le domicile du haut commis de l’Etat est situé derrière l’essencerie Texaco du coin. Au fond de la rue qui mène à l’intérieur du quartier, par la façade gauche de ce domicile, le mur présente une excroissance d’environ 5 mètres. Les mêmes inscriptions présentées ci-haut y figurent.

Ce n’est pas encore la psychose que connaissent les habitants des quartiers et rues principales de Yaoundé après le passage des équipes de la Communauté urbaine de Yaoundé (Cuy), comme c’est le cas ces derniers temps. La vie semble plutôt se dérouler normalement en cette mi-journée du 4 avril 2009. Vendeurs à la sauvette et piétons serpentent entre les véhicules sur cet axe routier très fréquenté de Yaoundé. Les commerçants sont à l’œuvre dans et devant leurs boutiques.

Rendez-vous après le 20 mai

On apprend que certains disposent de titre foncier. " On attend qu’ils viennent nous dire ce qu’ils vont faire de nous ", dit un homme mûr. Dans un bistrot, les activités se poursuivent normalement. " Ils sont venus lundi avertir. Et le lendemain, ils sont revenus écrire ce que vous voyez sur les murs ", déclare un responsable de la gargote. Tout à côté, des grabats jonchent le sol. La source indique que : " La dame qui avait cette boutique a dit qu’elle ne peux pas attendre qu’on vienne casser et a préféré enlever ses biens. Puis, elle a cassé elle-même ", raconte-t-il. Et précise que : " Les autres comptent sur le loyer ; c’est pour cela qu’on attend encore un peu. Puisqu’ils ont dit qu’ils reviennent après le 20 mai pour les casses ".

Tout comme chez le haut commis d’Etat, on ne s’en émeut pas outre mesure. Deux policiers assurent le service de sécurité à l’entrée du domicile du secrétaire général de la présidence de la République. Ils sont entretenus par quelques individus en ténue civile. C’est le reporter qui semble réveiller ce "chat qui dort". L’un d’eux répond méchamment : " Où est votre problème là dedans ? Allez-vous renseigner à la Communauté urbaine ". Non sans s’être avisé de ce que le journaliste n’a aucune parenté avec le ministre.

A la Communauté urbaine de Yaoundé, difficile d’arracher une déclaration. Rien à dire sur la date des casses, ni sur les supposés détenteurs de titre foncier ; encore moins sur la situation de Laurent Esso. Jean Marie Etoundi, le responsable de la communication de la Cuy, se contente de quelques réponses vagues : " Ils ont leur programme, le délégué a le sien ; je ne sais pas ce qui se fait là-bas ; je ne suis informé de rien ". Ignorant ou feignant d’ignorer ce qui est prévu dans ce coin.


Source: La Nouvelle Expression


Partager l'article sur Facebook
 
Classement de l'article par mots clés Cet article a été classé parmi les mots-clé suivants :
tsimi evouna  laurent esso  conflit  
(cliquez sur un mot-clé pour voir la liste des articles associés)
Discussions Discussion: 2 bérinautes ont donné leur avis sur cet article
Donnez votre opinion sur l'article, ou lisez celle des autres
Sur copos Sur Copos
Les vidéo clips Les vidéos clips
Récents Récents


Accueil  |  Forum  |  Chat  |  Galeries photos © Bonaberi.com 2003 - 2020. Tous droits de reproduction réservés  |  Crédit Site