Rechercher
Rechercher :
Sur bonaberi.com   Google Sur le web Newsletter
S'inscrire à la newsletter :
Bonaberi.com
Accueil > News > News
Taxe sur le transfert d’argent: L'indignation des camerounais
(05/01/2022)
C'est grâce à un message texte de leur opérateur téléphonique que le grand public camerounais a été informé de la nouvelle mesure.
Par Rédaction Bonaberi.com
La loi sur les transferts d'argent a pourtant été adoptée depuis le mois de novembre.


La taxe sur les transferts d'argent s'applique, selon la nouvelle loi de finances adoptée en novembre 2021, à toutes les transactions effectuées par l'intermédiaire de toutes les plateformes traçables notamment la téléphonie mobile entre autres, à l'exception des virements bancaires et des transactions électroniques effectuées pour payer des taxes et des droits de douane.

En d'autres termes, les personnes utilisant les plateformes de transfert d'argent devront supporter des frais supplémentaires de 0,2 % lors des envois et de 0,2 % lors des retraits. Ces taxes viennent s'ajouter aux frais dont certains se plaignent.

Javnyuy Joybert est un entrepreneur et un consultant en affaires à Douala au Cameroun. Il a déclaré à la BBC que cette '' levée de boucliers contre cette loi de finance est due au fait que l'argent mobile est massivement utilisé par la classe moyenne, la classe inférieure, les personnes non bancarisées, les PME (tant formelles qu'informelles)'', déclare Javnyuy Joybert à la BBC.

L'association camerounaise pour la défense des droits des contribuables a dénoncé lors de l'adoption de cette loi des finances, la double taxation que cette mesure va entraîner. Selon cette association, ces opérations de transfert d'argent subissent déjà une Taxe sur la Valeur ajoutée (TVA).

Selon Rebecca Enonchong, actrice du secteur numérique au Cameroun, contactée par la BBC, cette nouvelle taxe va pénaliser ce moyen de paiement ''qui permet à une grande partie de la population non bancarisée à accéder à des services financiers.'' Elle fait d'ailleurs partie des nombreux Camerounais qui manifestent leur colère sur Twitter.

''C'est une taxe contre l'innovation alors qu'on parle de l'importance de l'économie numérique pour le développement. On devrait inciter l'utilisation des modes électroniques de transfert d'argent '', affirme madame Enonchong.

https://twitter.com/africatechie/status/1477598683390697483?ref_src=twsrc%5Etfw%7Ctwcamp%5Etweetembed%7Ctwterm%5E1477598683390697483%7Ctwgr%5E%7Ctwcon%5Es1_c10&ref_url=https%3A%2F%2Fwww.bbc.com%2Fafrique%2F59861772

''L'une des vérités qui expliquent la désapprobation massive des citoyens à l'égard de la nouvelle loi de finances est la déception que beaucoup de gens éprouvent à l'égard du gouvernement lorsqu'il s'agit d'utiliser l'argent des contribuables à bon escient '', déclare Joybert.

Bien que la loi soit déjà adoptée depuis le mois de novembre, certains camerounais espèrent que le gouvernement entendra leurs complaintes et reviendra sur cette décision.

''Nous espérons que le gouvernement va comprendre son impact négatif et revoir cette taxe'', déclare Rebecca Enonchong à la BBC.






Partager l'article sur Facebook
 
Classement de l'article par mots clés Cet article a été classé parmi les mots-clé suivants :
cameroun loi des finances  taxe 0.02  
(cliquez sur un mot-clé pour voir la liste des articles associés)
Discussions Discussion: 0 bérinautes ont donné leur avis sur cet article
Donnez votre opinion sur l'article, ou lisez celle des autres
Sur copos Sur Copos
Les vidéo clips Les vidéos clips
Récents Récents


Accueil  |  Forum  |  Chat  |  Galeries photos © Bonaberi.com 2003 - 2022. Tous droits de reproduction réservés  |  Crédit Site