Rechercher
Rechercher :
Sur bonaberi.com   Google Sur le web Newsletter
S'inscrire à la newsletter :
Bonaberi.com
Accueil > News > Présidentielles 2011
Présidentielles : Le discours de présentation d'Esther Dang
(05/09/2011)
L'allocution aux Camerounais d'Esther Dang, candidate à la présidentielle camerounaise d'Octobre 2011
Par Esther Dang
Esther Dang
Esther Dang
Pourquoi refusons-nous de développer notre pays ?

Refuser de développer notre pays se vit comme une fatalité et la
trahison de toutes les intelligences camerounaises.

Nous nous lamentons abondamment. Nous avons pour métier
principal aujourd’hui l’achat des cercueils, les levées de corps, les
enterrements et les pleurs.

C’est vrai, nous vivons l’extrême pauvreté avec toutes ses
conséquences négatives sur la vie et la dignité humaine. Les chiffres officiels du gouvernement tirés
du Document de Stratégie pour la Croissance et l’Emploi (DSCE, pages 34 et 55) nous le confirment : 40% de la population n’accède presque pas à l’argent. Ce qui signifie que 8 millions de Camerounais sur une population totale de 20 millions d’habitants vivent l’extrême pauvreté et en dessous du seuil de pauvreté monétaire que l’Institut National de la Statistique évalue à 738 F CFA par jour sur le plan national. C’est plutôt dramatique pour les familles camerounaises quand on sait
que le DSCE pages 33/34/35 indique que la proportion d’enfants de moins de 5 ans souffrant de la faim est de 20% en moyenne nationale tout comme 20% d’enfants du même âge meurent chaque année faute d’argent pour les soins de santé.

La Femme Camerounaise a tous genres de problèmes aggravés par le drame des accouchements faute d’argent. Le DSCE nous indique à la page 35 que sur 100 000 camerounaises âgées de 15 à 45 ans, 450 meurent à l’accouchement. Malgré le fait qu’elles représentent 50,5% de la population totale d’après le dernier recensement, soit 10,1 millions d’habitants (DSCE, page 34), le gouvernement les classe parmi les populations vulnérables. Pour quelles raisons ?


En même temps les chiffres officiels tirés du DSCE page 55, nous indiquent que le sous-emploi représente 75,8% de la population active estimée à 9 millions d’habitants c’est-à-dire que sur 100 jeunes camerounais en âge de travailler, 76 n’auront jamais de travail faute d’activités créatrices d’emplois. Même la simple entraide entre Camerounais n’est plus possible pour au moins 4 raisons :

- Le nombre de Camerounais qui travaillent est faible par rapport à la population totale.
- Le niveau des salaires est exagérément bas et de ce fait, le pouvoir d’achat est presque inexistant en même temps qu’on constate une flambée des prix sur les denrées de première nécessité, les soins de santé et les frais de scolarité des enfants.
- Les prestataires de service ne sont plus du tout payés tant par l’État que par la particuliers et ça devient un cercle vicieux dans la mesure où personne n’arrive à encaisser l’argent qui lui est dû. Résultat : aucun engagement financier n’est respecté au Cameroun aujourd’hui. Personne ne paie personne.
- Les banques et le secteur financier exigent des garanties folles quelque soit le montant du crédit demandé. Résultat : les Camerounais sont de plus en plus pauvres à tous points de vue et de plus en plus endettées à cause de la faillite de l’État.

Cette situation de non-emploi structurel est aggravée par une économie de la débrouillardise non génératrice de richesse nationale qu’on appelle le secteur informel qui représente 92% de l’économie camerounaise, nous indique à nouveau les chiffres DSCE. Ce chiffre signifie clairement que l’économie formelle moderne que représente les
investissements de l’État et les grandes entreprises opérant au Cameroun n’apportent aujourd'hui à l’économie de notre pays que 8% de contribution.

C’est vrai aussi que notre pays est très endetté et ceci explique la présence du FMI au Cameroun depuis plus de 20 ans. Le Cameroun vit essentiellement à crédit, ce qui justifie l’énorme poids de la
dette extérieure et de la dette intérieure en terme d’impayés.

L’intensité de la pauvreté et la vie précaire sont le lot quotidien des Camerounais. Pauvreté et vie précaire sont de surcroît aggravées par la baisse dramatique de la contribution du secteur primaire de plus de 20% comparée aux résultats atteints par le IIe Plan Quinquennal baptisé Plan du Paysan et qui avait comblé les objectifs d’autosuffisance alimentaire. Le secteur primaire, qui est celui qui
produit la nourriture et l’agriculture d’exportation s’élevait à 41,7% de la production nationale contre 21,9% en 2010 et 20% prévus en 2015 (DSCE, Annexe I, page 140). Voilà pourquoi nous mourrons de faim aggravée par la pauvreté financière des familles.

Face à cette catastrophe, nous devons arrêter de dire « on va faire comment ». Nous sommes obligés, face à l’histoire de nous lever comme un seul Homme et de nous engager par DEVOIR et AMOUR pour la Patrie de développer enfin notre pays et de batailler dur tous ensemble, pour
supprimer ce fameux préfixe « sous » du mot sous-développement en sachant que les deux plus urgents sont :
- Le sous-emploi et
- La sous-alimentation.

Chacun peut en faire la liste et par ordre de priorité.

Le PROGRAMME DE SOCIÉTÉ que je propose aux Citoyens Camerounais pour cette Élection Présidentielle 2011 en CANDIDAT INDÉPENDANT conformément à la loi, ne vise que le seul et incontournable objectif de développement économique et social de notre pays. Ce Programme est
articulé autour de 10 chapitres et de 27 groupes d’actions que chaque Camerounais doit approfondir en terme de solutions et s’en approprier en terme d’actions, car le bilan des problèmes à résoudre est très lourd.

Regardons tous ensemble vers notre avenir commun et le rayonnement du Cameroun. Ce n’est qu’à ce prix que nous pourrons mériter de chanter haut et fort notre Hymne National « ô Cameroun, berceau de nos Ancêtres », chant de ralliement patriotique, après avoir fait l’effort de décrypter son contenu, la force des mots et le poids des paroles.
Yaoundé, Cameroun.

Le 23 Juin 2011

Dr Esther DANG


Partager l'article sur Facebook
 
Classement de l'article par mots clés Cet article a été classé parmi les mots-clé suivants :
élections présidentielles  présidentielles 2011  esther dang  
(cliquez sur un mot-clé pour voir la liste des articles associés)
Discussions Discussion: 0 bérinautes ont donné leur avis sur cet article
Donnez votre opinion sur l'article, ou lisez celle des autres
Sur copos Sur Copos
Les vidéo clips Les vidéos clips
Récents Récents


Accueil  |  Forum  |  Chat  |  Galeries photos © Bonaberi.com 2003 - 2020. Tous droits de reproduction réservés  |  Crédit Site