Rechercher
Rechercher :
Sur bonaberi.com   Google Sur le web Newsletter
S'inscrire à la newsletter :
Bonaberi.com
Accueil > News > Santé
Pleins feux sur la santé visuelle des femmes
(09/10/2009)
La 10e journée mondiale de la vue a mis l’accent hier sur un accès équitable aux soins.
Par Jocelyne NDOUYOU-MOULIOM -Cameroon Tribune
Deux aveugles sur trois dans le monde sont des femmes. En Afrique où la cataracte est la principale cause de cécité, les femmes représentent 74% de personnes vivant avec ce mal. Sans compter que le trachome, une autre cause de cécité, affecte plus les femmes que les hommes dans les zones les plus pauvres d’Afrique et d’Asie. Au vu de ces statistiques, le thème de la célébration hier, de la 10e édition de la Journée mondiale de la vue, « Genre et santé oculaire – accès équitable aux soins », tombe donc sous le sens. « En effet, dans ces parties du monde où la cécité demeure un problème de santé publique, les femmes, bien que plus affectées, ne sont pas les premières qu’on voit à l’hôpital. Et les raisons de cette situation sont multiples et plus ou moins connues de tous.


Avec 180 000 aveugles et plus de 500 000 malvoyants que compte le Cameroun le mal est profond. Mais comme partout ailleurs, « c’est la femme qui souffre le plus », a affirmé André Mama Fouda, ministre de la Santé publique. Le poids de la culture, qui fait que la femme pense d’abord aux autres avant elle-même, est en première ligne. Mais il faut également ajouter les barrières économiques. « Les mères de familles n’ont pas toujours de gros revenus et avec le peu qu’elles possèdent, les enfants sont la priorité lorsqu’un problème de santé de pose », explique un médecin. Par ailleurs, une femme qui n’est pas en bonne santé ne s’occupe pas bien d’elle-même et de sa famille. C’est pourquoi la lutte contre la cécité d’une manière générale, est une priorité pour le gouvernement camerounais. Chaque année, des subventions du gouvernement, à hauteur de 90% du coût de l’opération permettent de soigner entre 20 et 25 000 personnes souffrant de la cataracte. Des efforts sont également consentis pour améliorer le plateau technique des hôpitaux, afin de limiter les évacuations sanitaires dus aux problèmes oculaires. Toutefois, le Minsanté, en présidant la cérémonie d’hier à Yaoundé, a appelé à une réflexion collective pour la couverture sociale de la cataracte et autres maladies oculaires.

Au cours de la commémoration de cette journée, qui a eu lieu au siège de la coalition des ONG contre l’onchocercose, un don d’une centaine de paires de lunettes a été remis par l’association Lions Club au Programme national de lutte contre la cécité. Ce don est destiné aux femmes malvoyantes incarcérées.


Partager l'article sur Facebook
 
Discussions Discussion: 0 bérinautes ont donné leur avis sur cet article
Donnez votre opinion sur l'article, ou lisez celle des autres
Sur copos Sur Copos
Les vidéo clips Les vidéos clips
Récents Récents


Accueil  |  Forum  |  Chat  |  Galeries photos © Bonaberi.com 2003 - 2019. Tous droits de reproduction réservés  |  Crédit Site