Rechercher
Rechercher :
Sur bonaberi.com   Google Sur le web Newsletter
S'inscrire à la newsletter :
Bonaberi.com
Accueil > News > Souvenirs
Pius Njawé : 1 an déjà !
(14/07/2011)
Il y a un an que le directeur de publication de Le Messager s'est éteint aux Etats-Unis à la suite d'un accident de la route.
Par Rédaction Bonaberi.com

Il y a un a, disparaissait l’une dans un triste accident de la route l’une des figures les plus éminentes du journalisme camerounais, Pius Njawé. En effet, alors qu’il était en séjour aux Etats-Unis pour assister à un forum de la diaspora, il a été victime d’une panne mécanique qui l’a poussé à rester sur la route, où il aura été fauché par un véhicule.

S’il est un fait indéniable, c’est que Pius Njawe aura contribué non seulement à l’éclosion et au développement du journalisme au Cameroun, mais aura montré l’exemple en tant que journaliste engagé et militant pour la démocratie et la liberté d’expression au Cameroun.

En effet, au-delà d’avoir été le créateur de la première presse privée, Le Messsager en 1979, Pius Njawé aura été activement présent sur la scène politique au travers de son engagement et de ses opinions qui lui ont souvent valu de se retrouver derrière les barreaux : plus d’une centaine de fois d’après ses pairs, l’ancien directeur de publication aura été incarcéré, et rarement pour des infractions au code de la route, si l’on puit le présenter ainsi.


Doté d’un courage exceptionnel et d’un amour du journalisme de qualité, il aura maintes fois bravé non seulement le pouvoir, mais aussi les contraintes conjoncturelles : plusieurs fois proche de la faillite, confronté à des grèves de personnel, on a souvent annoncé le quotidien camerounais sur la paille. Et sans doute, le dernier combat, ou la plus grande victoire de Pius Njawe, c’est que plus de 30 ans après sa création, 1 an après la mort de son père fondateur, Le Messager est toujours debout.

C’est d’ailleurs l’occasion, 1 an après la mort de Pius Njawe, d’avoir une pensée pour feu Elouna Messi, décédé en 2008, mais qui a aidé Le Messager à éviter la faillite dans les années 90, à Célestin Monga, arrêté en 1991 avec son compère Pius pour une lettre ouverte « La démocratie truquée ».

A l’heure où le Cameroun se trouve à une étape charnière avec la prochaine élection présidentielle, et que le rôle d’un média dans l’élévation du débat présidentiel, la présentation des candidats et la propagation de leur programme pour le public peuvent s’avérer centraux et essentiels, on ne peut que saluer Le Messager et rendre un vibrant hommage à son papa, Pius Njawé.


Partager l'article sur Facebook
 
Classement de l'article par mots clés Cet article a été classé parmi les mots-clé suivants :
souvenirs  hommage  pius njawe  le messager  
(cliquez sur un mot-clé pour voir la liste des articles associés)
Discussions Discussion: 0 bérinautes ont donné leur avis sur cet article
Donnez votre opinion sur l'article, ou lisez celle des autres
Sur copos Sur Copos
Les vidéo clips Les vidéos clips
Récents Récents


Accueil  |  Forum  |  Chat  |  Galeries photos © Bonaberi.com 2003 - 2019. Tous droits de reproduction réservés  |  Crédit Site