Rechercher
Rechercher :
Sur bonaberi.com   Google Sur le web Newsletter
S'inscrire à la newsletter :
Bonaberi.com
Accueil > News > Faits Divers
Litiges: Assassiné à cause d'une affaire foncière
(26/12/2018)
Triste fin pour Jacob Yomb, la soixantaine sonnée, gardien chef de prison retraité, assassiné à coups de gourdins par ses cousins. La macabre scène se déroule dans le village Ngotongo par Lihembe dans l'arrondissement de Ngog-Mapubi. Dans la journée du lundi 26 novembre dernier
Par Redaction Bonaberi.com:

Remarquant le mardi soir l'absence prolongée et inquiétante de Jacob Yomb, sa famille et les populations du village organisent une battue qui aboutit le mercredi 28 vers dix-sept heures, à la découverte par Etienne François Yomb, fils du défunt, du lieu où a été enseveli incognito son père.

Les faits reconstitués...

Triste fin pour Jacob Yomb, la soixantaine sonnée, gardien chef de prison retraité, assassiné à coups de gourdins par ses cousins. La macabre scène se déroule dans le village Ngotongo par Lihembe dans l'arrondissement de Ngog-Mapubi. Dans la journée du lundi 26 novembre dernier, sieur Yomb qui se rend dans sa plantation pour des travaux champêtres tombe dans un guet-apens savamment monté par Jean Dénis Nwalal Samnick alias CB, Etienne Mathurin Kon Makon et Simon Pierre Makon qui vont l'assommer mortellement à l'aide de gourdins.

Constatant le décès de leur victime, Kon Makon appelle sa cousine Sophie Irène Nguimbous, ménagère domiciliée à Boumnyebel pour l'informer de la situation.

Cette dernière emprunte alors illico presto une moto pour le village, afin de constater personnellement l'effectivité de la mort de son cousin Jacob Yomb, avec qui elle avait un litige foncier, et qui aurait quelques mois avant versé la somme de cinquante mille francs aux bourreaux du défunt pour exécuter leur salle besogne.

Dans un marécage à quelques cinq cents mètres de son domicile. Sur réquisition du procureur de la république, le commandant de brigade de gendarmerie de Ngog-Mapubi chargé de l'enquête et le médecin-chef de l'hôpital de district de Ngog-Mapubi, vont descendre sur les lieux pour l'exhumation du corps qui présentait une langue ressortie avec saignement frais de la bouche, une lésion sur l'oreille droite, un visage déformé suite aux coups reçus et plusieurs traumatismes à la tête.

La dépouille a été aussitôt remise à la famille pour nouvelle inhumation immédiate. L'enquête a permis d'interpeller outre les premiers cités, Bernadette Ngo Nguimbous, Simon Michel Nguimbous 2 et Bienvenu Philémon Ndjock. Tous les sept attendent d'être déférés devant le procureur de la République.



Partager l'article sur Facebook
 
Classement de l'article par mots clés Cet article a été classé parmi les mots-clé suivants :
cameroun nouvelles  affaire foncière  
(cliquez sur un mot-clé pour voir la liste des articles associés)
Discussions Discussion: 0 bérinautes ont donné leur avis sur cet article
Donnez votre opinion sur l'article, ou lisez celle des autres
Sur copos Sur Copos
Les vidéo clips Les vidéos clips
Récents Récents


Accueil  |  Forum  |  Chat  |  Galeries photos © Bonaberi.com 2003 - 2019. Tous droits de reproduction réservés  |  Crédit Site