Rechercher
Rechercher :
Sur bonaberi.com   Google Sur le web Newsletter
S'inscrire à la newsletter :
Bonaberi.com
Accueil > News > Société
Le Cameroun veut protéger ses forêts avec des images satellite
(18/07/2012)
Le Cameroun a rejoint une initiative du Bassin du Congo qui utilise l'imagerie satellite pour lutter contre la déforestation et l'émission des gaz à effet de serre
Par Elias Ntungwe Ngalame
Vue aérienne de la forêt de Garamba, à Uele au Congo, en 2009
Vue aérienne de la forêt de Garamba, à Uele au Congo, en 2009
La République Démocratique du Congo, la République du Congo et la République Centrafricaine ont signé un accord avec le gouvernement français et le fournisseur de géo informations Astrium Services à la suite de discussion sur les changements climatiques en Afrique du Sud l’an dernier.

Le Cameroun a rejoint la danse en Juin, acquérant une licence pour utiliser les images du satellite Sport Earth Observation System pour améliorer la protection de sa réserve forestière.

Pierre Hélé, ministre de l’environnement camerounais, a déclaré que la collaboration « souligne l’implication du gouvernement à combattre les changements climatiques à travers la conservation des forêts ».

Travailler avec d’autres pays aidera à réaliser de meilleurs résultats, a-t-il ajouté. Le coup total du projet est estimé à 233 millions de dollars – 124 milliards de francs CFA.

La partie forestière du Bassin du Congo traverse longe les frontières de six pays : le Cameroun, la RDC, le Congo, la RCA, la Guinée Equatoriale et le Gabon sur plus de 330 millions d’hectares. La forêt camerounaise est la deuxième plus grande forêt d’Afrique avec plus de 23 millions d’hectares, et a un impact significatif sur le développement du pays.

Mais le Cameroun a perdu 19% de ses forêts en 20 ans, avec un déclin annuel moyen de 0.9%, soit 220 mille hectares d’après un rapport sur l’Etat des forêts en 2011.

Cet état des lieux ne favorise pas le suivi de la feuille de route établie par la commission des forêts d’Afrique Centrale (COMIFAC), qui mise sur une exploitation durable des forêts et des ressources associées.

D’après des experts, le Cameroun doit renforcer son contrôle et sa gestion de ses forêts, et le système d’imagerie offert par le satellite est un moyen d’y arriver.

« L’utilisation du satellite va renforcer les efforts mis en place par le gouvernement camerounais et les pays avoisinants concernés par le Bassin du Congo pour combattre l’exploitation illégale des forêts et le changement climatique », a déclaré Bruno Gain, l’ambassadeur de France au Cameroun qui a signé le partenariat au nom du gouvernement français.



L’Agence Française de Développement (AFD) finance la fourniture du système d’imagerie SPOT aux pays d’Afrique Centrale pour soutenir leur participation au programme des Nations Unies de lutte contre la déforestation. Une sorte de récompense pour la bonne volonté des pays en développement qui protègent leurs forêts.

Aude Areste Lamendour d’IGN France International, une société d’information française, cogérante du projet du Bassin du Congo, a expliqué lors de la cérémonie à Yaoundé que cette initiative allait bien au-delà de la prévention de l’exploitation illégale des forêts.

« Cela permettra au gouvernement, aux institutions publiques et aux ONG camerounais de profiter de ces images et de la valeur ajoutée des services associés de façon à ce que les données puissent aider leur projet et renforcer leur connaissance de l’utilisation des terres », a-t-il déclaré.

L’Initiative, qui offre des images satellites à travers un portail gratuit, vise à cartographier l’entièreté du Bassin du Congo, la deuxième plus grande forêt mondiale derrière la forêt amazonienne, a expliqué Lamendour.

L’imagerie d’archive du satellite SPOT est déjà utilisé pour créer des cartes de référence à travers la zone. Les données actualisées collectées lors des années à venir suivront traceront l’évolution de la couverture forestière, a-t-il ajouté.

Les experts climatiques ont salué la mise en place du projet, qui selon eux constitue un grand pas en avant dans la lutte contre les changements climatiques en Afrique Centrale. Les forêts du Bassin du Congo stockent, d’après estimations, entre 25 et 30 milliards de tonnes de dioxyde de carbone (C02) – le principal gaz responsable des effets de serre – dans sa végétation.

Zacharie Tchoundjeu du Centre agro forestier mondial à Yaoundé a déclaré que réduire les émissions de carbone provenant de la déforestation dans les pays en développement est un élément clé pour lutter contre les changements climatiques, et pourrait aussi avoir des impacts sociaux positifs.

« La protection des forêts d’Afrique Centrale en général permettra de diminuer la pauvreté dans la région avec les revenus générés de la vente des stocks de charbon », a-t-il expliqué.

D’après le ministre des Forêts et de la Vie Sauvage, l’observation spatiale est utilisée depuis longtemps par les professionnels forestiers en tant qu’outil de planification de gestion des forêts, d’inventaire et de cartographie.

Les images actualisées ou d’archive serviront comme référence pour le pays et contribueront à des analyses plus précises, ainsi qu’à une mise en place de politiques de développement plus adaptées, en plus de permettre de participer au projet REDD – Réduction des émissions liées à la déforestation –, a-t-il ajouté.

Le ministre de l’Environnement a noté que le Cameroun est déjà impliqué dans d’autres projets de protection de ses forêts et celles du Bassin du Congo. Le Cameroun a en effet participé à 5 rapports aux Nations Unies soulignant la dégradation des forêts et le rôle de la gestion durable des forêts dans les discussions liées au projet REDD, toujours d’après le ministre.

Le Cameroun est membre du Partenariat pour les forêts de la Banque Mondiale, et a déjà été récompensé de 200 000 dollars – 106 millions de francs CFA – en Novembre 2010 pour mettre en place un plan de participation au projet REDD. Si le programme était approuvé, le Cameroun pourrait recevoir 3.4 millions de dollars – 1.8 milliards de francs Cfa – pour sa mise en place.


Partager l'article sur Facebook
 
Classement de l'article par mots clés Cet article a été classé parmi les mots-clé suivants :
foets  bassin congo  societe  
(cliquez sur un mot-clé pour voir la liste des articles associés)
Discussions Discussion: 0 bérinautes ont donné leur avis sur cet article
Donnez votre opinion sur l'article, ou lisez celle des autres
Sur copos Sur Copos
Les vidéo clips Les vidéos clips
Récents Récents


Accueil  |  Forum  |  Chat  |  Galeries photos © Bonaberi.com 2003 - 2019. Tous droits de reproduction réservés  |  Crédit Site