Rechercher
Rechercher :
Sur bonaberi.com   Google Sur le web Newsletter
S'inscrire à la newsletter :
Bonaberi.com
Accueil > News > Sports
Joseph Désiré Job : Je ne suis pas fini
(29/04/2009)
Auteur d'un quadruplé le week-end dernier avec son club, l'attaquant camerounais de Al Kharitiyath Sports Club dresse le bilan de sa saison au Qatar.
Par Eric Roland Kongou (Quotidien Mutations)
L'attaquant des lions indomptables estime qu'il a encore de beaux jours devant lui, notamment en sélection.
L'attaquant des lions indomptables estime qu'il a encore de beaux jours devant lui, notamment en sélection.
Depuis la dernière CAN 2008, on n'a plus de vos nouvelles. Et puis, on apprend que vous avez inscrit quatre buts le week-end dernier en Coupe du Qatar…

Exact ! Depuis que j'ai quitté l'Ogc Nice (Ligue 1 française) la saison dernière, j'ai déposé mes valises à Al Kharitiyath Sports Club, un club de Doha au Qatar. Le championnat du Qatar vient de finir et on a engagé immédiatement ce week-end avec la Coupe du Qatar. Nous avons joué vendredi 24 avril 2009 contre Mohazi pour le compte des 1/16ème des finales. J'ai inscris quatre buts et nous avons gagné le match 4-1. Pour l'instar, je suis le meilleur buteur de la Coupe du Qatar. Comme c'est le système des éliminatoires directs, nous jouerons les 1/8ème de finale contre Al Arabi Doha. Ce sera donc un derby puisque Al Kharitiyath Sports Club et Al Arabi sont tous, deux clubs de Doha. La finale est prévue dans deux semaines et je crois que je pourrais revenir au pays dès le mois prochain.

Puisque le championnat est fini et que la finale de la Coupe du Qatar se joue dans deux semaines, pouvez-vous dressez un bilan sur votre prestation personnelle ?

C'est une saison bien pleine. Lorsque je suis parti de la France, j'ai été recruté dans un modeste club qui était champion de la deuxième division la saison dernière et qui évolue cette année en championnat d'élite. Pour cette première année, le club est sorti avant dernier. Et j'ai pu inscrire 8 buts en championnat puisque c'est un championnat très court. Et comme la Qatar Football Association (QFA) veut augmenter le nombre de clubs du championnat d'élite de 12 à 14 clubs, personne ne descendra en division inférieure. Quoi qu'il en soit, mon contrat d'un an s'achève dans deux semaines et j'ai plusieurs opportunités sous la main. Je pourrais revenir en Europe tout comme je pourrais continuer au Qatar. Tout dépend des négociations que nous ferons.

Peut-on dire que vous avez déjà fait vos adieux à la sélection nationale ?

Mais non ! Les gens ont des préjugés que le championnat du Qatar c'est pour des retraités. Ce n'est pourtant pas le cas. Il y a beaucoup de grands noms ici, ce qui fait que le niveau de jeu est très relevé. A Al Kharitiyath Sports Club par exemple, j'évolue avec Sabri (ex marseillais), un grand joueur que beaucoup connaissent. Par ailleurs, il y a des joueurs comme les Trésor Lualua (Rdc), Pascal Feindouno, le capitaine de la Guinée Conakry qui, malgré son jeune âge (né le 27 février 1981), évolue au Al Saad Doha. Il y a les Amara Diané (attaquant ivoirien), Moumouni Dagano (attaquant burkinabé), les Marocains Talal El Karkouri (défenseur du Maroc) et Youssef Safri, le capitaine des Lions de l'Atlas du Maroc. Et la liste des joueurs africains évoluant au Maroc est loin d'être exhaustive. Et tous ces joueurs que je viens de citer sont toujours convoqués dans leur équipe nationale. Vous comprenez que jouer au Qatar ne signifie pas faire ses adieux à l'équipe nationale.

Etes-vous optimiste pour le match du 6 juin contre le Maroc ?

Je vous ai dit que j'évolue avec Talal El Karkouri et Youssef Safri, tous des titulaires dans l'équipe du Maroc. Et comme je joue avec eux, je les connais très bien. Je vous rappelle qu'au Ghana, à la CAN 2008, c'est à peu près dans un contexte similaire (après la débâcle contre l'Egypte 2-4, Ndlr) que j'ai été titularisé avec les résultats que l'on connaît (deux buts contre la Zambie, Ndlr). Et puis, je vous prends un exemple de Patrick Mboma, attaquant titulaire chez les Lions indomptables alors qu'il jouait au Japon. Certaines personnes riaient. Mais sur le terrain, lorsqu'on convoquait Mboma, il montrait qu'intrinsèquement, il était meilleur. De toutes les façons, au regard de ce que j'ai donné pour l'équipe nationale, je mérite bien qu'on me fasse confiance pour que je prouve je ne suis pas encore fini. Quand il faut défendre le vert-rouge-jaune, j'ai toujours donné tout ce que j'ai dans les tripes.


Source: Quotidien Mutations


Partager l'article sur Facebook
 
Classement de l'article par mots clés Cet article a été classé parmi les mots-clé suivants :
joseph - désiré job  qatar  coupe  
(cliquez sur un mot-clé pour voir la liste des articles associés)
Discussions Discussion: 8 bérinautes ont donné leur avis sur cet article
Donnez votre opinion sur l'article, ou lisez celle des autres
Sur copos Sur Copos
Les vidéo clips Les vidéos clips
Récents Récents


Accueil  |  Forum  |  Chat  |  Galeries photos © Bonaberi.com 2003 - 2019. Tous droits de reproduction réservés  |  Crédit Site