Rechercher
Rechercher :
Sur bonaberi.com   Google Sur le web Newsletter
S'inscrire à la newsletter :
Bonaberi.com
Accueil > News > Sports
Fifa: Bientôt 7 places pour l'Afrique?
(29/02/2016)
Gianni Infantino. Un personnage jusqu’ici dans l’ombre auquel il faut désormais s’habituer, puisque c’est lui qui présidera aux destinées de la Fédération internationale de football association pour les quatre prochaines années au moins
Par Rédaction bonaberi.com: Dominique Moukalla
Une election au deuxième tour fut nécessaire


Lors du congrès extraordinaire du 26 février dernier, conduit à Zurich (Suisse) par Issa Hayatou, l’Italo-suisse a remporté l’élection, au deuxième tour (115 voix sur 207), devant l’autre grandissime favori, le Cheick Salman du Bahreïn (88 voix). Avec notamment le soutien des Confédérations africaine et asiatique, ce dernier semblait pourtant bien parti. Beaucoup craignaient que l’Afrique ne fasse pas bloc derrière le Bahreïni, d’autant que plusieurs pays s’étaient ouvertement déclarés en faveur de l’ex-SG de l’UEFA.

Mais finalement, c’est en Asie, dans le fief du Cheick Salman, que tout s’est joué. Là où l’on pensait que les voix des 46 fédérations lui étaient acquises. Il faut croire que le fait d’avoir deux candidats issus du même continent, Cheick Salman et le Prince Ali de Jordanie, a définitivement fait basculer la balance du côté d’Infantino. D’autant que les deux hommes ne peuvent se voir en peinture. Au premier tour, Infantino et Salman étaient au coude-à-coude avec respectivement 88 et 85 voix.

Il était donc logique que le Prince Ali, 3e avec 27 votes, jouent les arbitres, et dans une moindre mesure, Jérôme champagne et ses sept voix. Tokyo Sexwale, le dernier larron, avait, lui, jeté l’éponge avant le début du scrutin. Certains espéraient le basculement du rapport de force du Nord, moins nombreux mais plus nanti, vers le Sud où c’est l’inverse. Ce ne sera pas pour cette fois


bientôt sept places pour le continent noir ?


C'est en tout cas, le rêve que tout les africains font depuis l'élection du nouvel homme fort de l'instance faitieire du ballon rond. Et pour cause, l'italie, lors de son programme de campagne prône en effet une réorganisation des places. Il se base déjà sur le faite qu'il existe une anomalie incroyable. L'afrique englobe le plus de voix, pourquoi reduire après au niveau des places?

En espérant que ses adversaires d’hier ne payeront pas pour leur choix. L’Afrique notamment. Le nouveau président de la FIFA avait annoncé, quelques jours avant son élection, avoir de grands projets pour le continent. Il proposait, par exemple, deux équipes africaines supplémentaires à la coupe du monde dans la nouvelle configuration à 40 qu’il prône. Sans oublier les investissements dans les programmes de développement du football. Mais, il n’est pas certain que tout cela offre une meilleure visibilité au football africain.

Mais dans l'urgence, le successeur de Sepp Blatter peut se concentrer sur les nombreux chantiers qui l’attendent dans une FIFA en pleine tourmente depuis mai 2015 et les différents scandales de corruption qui éclaboussent le gratin du football mondial. Dans ce sens, il va devoir redorer le blason de l’instance, gérer les procédures judiciaires en cours, regagner la confiance des sponsors et surtout implémenter les réformes historiques adoptées lors du congrès du 26 février dernier.



Partager l'article sur Facebook
 
Classement de l'article par mots clés Cet article a été classé parmi les mots-clé suivants :
fifa  gianni infantino  
(cliquez sur un mot-clé pour voir la liste des articles associés)
Discussions Discussion: 0 bérinautes ont donné leur avis sur cet article
Donnez votre opinion sur l'article, ou lisez celle des autres
Sur copos Sur Copos
Les vidéo clips Les vidéos clips
Récents Récents


Accueil  |  Forum  |  Chat  |  Galeries photos © Bonaberi.com 2003 - 2019. Tous droits de reproduction réservés  |  Crédit Site