Rechercher
Rechercher :
Sur bonaberi.com   Google Sur le web Newsletter
S'inscrire à la newsletter :
Bonaberi.com
Accueil > News > Santé
Ernestine Gwet Bell - Les fibromes peuvent entraîner la stérilité
(04/09/2008)
Gynécologue obstétricienne, elle évoque les risques de cette tumeur qui touche les femmes
Par Sandrine Tonlio
Qu'est-ce que le fibrome?

On parle des fibromes parce que généralement, il y en a plusieurs. Il faut savoir que les fibromes sont des tumeurs bénignes qu'on trouve au niveau de l'utérus. Ce sont de grosses boules qui vont pousser sur l'utérus, soit sur les superficies de l'utérus soit à l'intérieur du muscle de l'utérus ou à l'intérieur de la cavité de l'utérus.

Qu'est-ce qui est à l'origine de ces boules dans l'organisme de la femme?

En fait, on n'en connaît pas la raison. Mais ce qu'on observe, c'est que c'est une maladie qui est très fréquente chez la femme africaine, la femme noire précisément. Pratiquement dans nos pays d'Afrique, deux femmes sur trois dans leur vie, vont se retrouver confrontées à des fibromes. Maintenant, il y a de gros fibromes qui peuvent causer des problèmes dans ce sens que, ils peuvent entraîner des saignements, des douleurs, des stérilités. Il y a également une foule de petits fibromes avec lesquels la femme va passer toute sa vie tranquillement sans avoir besoin d'un certain traitement. On ne sait pas pourquoi certaines femmes vont faire des fibromes. On a même pensé qu'étant donné que c'est très souvent fréquent chez la femme africaine, que c'est quelque chose qui est lié à l'alimentation. On a fait des études par rapport au manioc, il y a de cela quelque dizaine d'années, mais cela ne s'est pas révélé concluant. Par contre, on sait que, dans les familles où les jeunes femmes font les fibromes, généralement leurs mères ont eu ces tumeurs ou leurs tantes. Donc c'est souvent quelque chose d'héréditaire.

Comment savoir qu'on développe les fibromes?

La plupart du temps, la femme ne sait pas. C'est à l'occasion d'un examen que le gynécologue va l'examiner et se rendre compte que l'utérus est très gros par rapport à la normale. Qu'il est irrégulier, donc il a des bosses un peu par dessus. L'examen le plus simple qu'on fait pour confirmer le diagnostic, c'est l'échographie. L'échographie pelvienne ou celle du bas ventre permet de voir l'utérus et de prendre les mesures. Mais dans les deux cas, la femme a des signes. Ces signes sont souvent des saignements. Ce sont des règles qui sont très prolongées, très abondantes ou des saignements qu'on a en dehors des règles.


"Dès qu'on a des signes, il faut consulter un médecin""

Quels autres signes pourraient-elles avoir?

Des menstruations qui reviennent tous les quinze jours. Le deuxième signe, ce sont des douleurs lors des règles ou au moment des saignements. l'autre signe, c'est l'augmentation du volume du ventre surtout pour les femmes très minces. Quand celles-ci mettent une main sur le bas du ventre, elles sentent une masse, une boule. On peut, dans certaines situations, avoir des fibromes qui remontent pratiquement jusqu'aux seins. Ca prend tout le ventre. Ceux-là, on les palpe à la main. On n'a plus besoin de faire l'échographie. Puis, il y a des douleurs pendant les règles, les rapports sexuels ou lorsqu'on se touche le ventre. Ces fibromes peuvent entraîner des stérilités compte tenu de l'espace que ça occupe. Les femmes qui les développent, soit n'ont pas de grossesse, soit font de fausses couches lorsque la grosesse apparît, elles font des fausses couches. Ces tumeurs sont plus fréquentes chez les femmes de 35-45 ans. On peut aussi les retrouver chez les filles jeunes. Malheureusement, ces boules retrouvées chez ces filles sont les plus sévères, parce qu'elles apparaissent alors que la femme n'a pas encore eu de grossesse. A ce moment-là, elles ont tendance à grossir. Dans ce cas-là, on doit opérer tôt ou tard pour que ces femmes là puissent avoir des enfants.

En tant que médecin, quel conseil donnez-vous aux femmes?

Le conseil que je donne aux femmes, c'est que lorsqu'on a des signes qu'on vient d'évoquer, il faut consulter un médecin pour qu'il sorte un diagnostic. Si le diagnostic est fait, la première des choses c'est de préserver sa fertilité. Et puis, il faut suivre également les conseils que le médecin va donner. Le médecin va discuter avec sa patiente pour proposer un traitement. Ce traitement peut être des piqûres, des comprimés ou la chirurgie.








Partager l'article sur Facebook
 
Classement de l'article par mots clés Cet article a été classé parmi les mots-clé suivants :
santé  fibrome  interview  
(cliquez sur un mot-clé pour voir la liste des articles associés)
Discussions Discussion: 8 bérinautes ont donné leur avis sur cet article
Donnez votre opinion sur l'article, ou lisez celle des autres
Sur copos Sur Copos
Les vidéo clips Les vidéos clips
Récents Récents


Accueil  |  Forum  |  Chat  |  Galeries photos © Bonaberi.com 2003 - 2019. Tous droits de reproduction réservés  |  Crédit Site