Rechercher
Rechercher :
Sur bonaberi.com   Google Sur le web Newsletter
S'inscrire à la newsletter :
Bonaberi.com
Accueil > News > Points de Vue
Déclaration des forces vives du Mfoundi
(05/03/2008)
Publication d'une déclaration des forces dites vives du Mfoundi, fustigeant les récents évènements au Cameroun.
Par Quotidien Mutations
Nous, fils, filles élites, notables, chefs traditionnels et forces vives du Mfoundi, toutes catégories et positions sociales, toutes chapelles politiques et toutes confessions religieuses confondues, réunies à la permanence RDPC de Yaoundé IIIe, le vendredi 29 février 2008 :
Après une analyse en profondeur des graves événements survenus dans notre pays depuis le dimanche 24 février 2008 ;

Ayant suivi avec une attention soutenue la déclaration forte du Chef de l`Etat à la nation, le 27 février 2008 au soir ;Remercions les populations du Mfoundi pour leur comportement digne et responsable ;
Rendons public la déclaration qui suit :

Yaoundé, siège des institutions nationales a une tradition séculaire d`hospitalité et de bienveillance à l`égard de tous ceux qui y vivent, résidents comme hôte de passage. Ce qui leur permet d`y vivre et d`y mener leurs activités sen toute liberté et dans une totale sécurité ;
Tout aussi traditionnellement, Yaoundé et ses populations sont d`une loyauté sans faille envers les autorités publiques. Spécialement quand celles-ci exercent un pouvoir en vertu d`un choix libre et démocratique comme cela est incontestablement le cas du président Paul Biya.

Dès lors, nous ne pouvons qu`approuver, sans réserve, la fermeté du ton et la vigueur des termes avec lesquels le président de la République, S. E. Paul Biya, a fustigé la duplicité et l`absence de scrupule des manipulateurs de l`ombre, qui ont délibérément envoyé à la mort des enfants innocents. Les enfants des autres, et non les leurs bien entendu.
Nous présentons nos condoléances émues aux familles ainsi frappées par un deuil absurde et injustifié.

Nous nous dressons avec détermination contre les fauteurs de trouble et les auteurs de toutes formes d`agression contre les personnes et les biens dans notre cité, que nous refusons de voir transformée en terrain d`exercice des activités criminelles des marchands d`illusion.

A la suite du chef de l`Etat, nous avertissons clairement et fermement tous ceux qui seraient tentés de rééditer chez nous les actes de vandalisme perpétrés au cours de la semaine qui s`achève, qu`il est temps de changer leurs projets. La coupe des méfaits étant plus que pleine ! Halte donc aux manœuvres de l`ombre ! Le désordre ne passera point par le Mfoundi, d`où qu`il vienne. Nous lui barrerons la voie sans hésitation, et par tous les moyens, ainsi que l`ont su faire nos pères, en des circonstances identiques.
Qu`il soit donc entendu que désormais, nous répondrons aux coups par coups. A partir de maintenant, œil pour œil, dent pour dent ;

Nous n`accepterons plus jamais la contrainte de marche à pied, nous et nos enfants, alors que nous avons consenti des sacrifices souvent considérables pour acquérir les moyens de nous déplacer dans un confort relatif.

Nous refusons d`avoir faim et soif, parce que nos marchés sont privés d`approvisionnement, et nos sœurs paysannes du fruit de leur labeur, faute de possibilité d`évacuation, ou par crainte de pilleurs de leurs étals.

Nous n`accepterons plus jamais de voir se dégrader nos rues bitumées au prix de lourdes dépenses supportées par la communauté nationale ;

En outre, nous invitons fermement tous les prédateurs venus d`ailleurs, de quitter rapidement et définitivement notre sol. Car ils n`y seront plus jamais en sécurité. Qu`ils disent à leurs commettants que les forces vives du Mfoundi ont de nouveau revêtu la tenue de combat de leurs ancêtres. Lesquels ont longtemps résisté à la pénétration européenne.

Nous exhortons nos familles à rester vigilantes pour prévenir toutes manifestations éventuelles tendant à ébranler la paix et la stabilité au siège des institutions.

Enfin, nous disons et nous proclamons que la volonté des forces vives en colère, Yaoundé va respirer, plus que jamais, à pleins poumons. Et le Cameroun vivra, sous la conduite courageuse et clairvoyante du président Paul Biya.

Président Paul Biya, le Mfoundi vous soutient d`une manière indéfectible et n`a qu`une seule parole. "


Fait à Yaoundé, le 29 février 2008

Une trentaine de signataire dont :

André Mama Fouda,
Ze Boniface,
Charles Etoundi,
Messi Atangana,
Olinga Ondoa Jean Paul,
Tsimi Evouna Gilbert,
Rose Zang Nguele,
Cecile Bomba Nkolo,
Martin Okouda,
Onambele Zibi,
Belibi Onana François,
Eyebe Locas Emanbo,
Mare Aurèle Mfounkou,
Oloa Zambo Anicet,
Ottou Jeanne,
Mbongo Anastasie,
Okeng Sylvie,
Fouda Marie Madeleine,
Essomba Beaufort



Partager l'article sur Facebook
 
Classement de l'article par mots clés Cet article a été classé parmi les mots-clé suivants :
constitution  emeutes  points de vue  tribalisme  declaration mfoundi  
(cliquez sur un mot-clé pour voir la liste des articles associés)
Discussions Discussion: 13 bérinautes ont donné leur avis sur cet article
Donnez votre opinion sur l'article, ou lisez celle des autres
Sur copos Sur Copos
Les vidéo clips Les vidéos clips
Récents Récents


Accueil  |  Forum  |  Chat  |  Galeries photos © Bonaberi.com 2003 - 2021. Tous droits de reproduction réservés  |  Crédit Site