Rechercher
Rechercher :
Sur bonaberi.com   Google Sur le web Newsletter
S'inscrire à la newsletter :
Bonaberi.com
Accueil > News > Société
Cameroun : Vers une éclosion des conflits ?
(28/05/2010)
D'après un rapport de l'ONG International Crisis, le Cameroun se trouve dans un équilibre très instable ; 2011 et les élections pourraient être l'élément déclencheur d'un conflit sanglant.
Par Redaction Bonaberi.com
Mauvaise gouvernance, corruption, promesses gouvernementales non tenues, conflits latents non réglés, le Cameroun présente derrière son apparente stabilité des signes d'un conflit imminent qui pourrait dégénérer. C'est la conclusion d'un rapport de 50 pages de l'ONG International Crisis Group qui considère le Cameroun comme un Etat fragile.

L'ONG considère l'état de stabilité au Cameroun comme apparent et en veut pour preuve les nombreuses crises qui ont émaillé son histoire, chacune ayant des causes qui n'ont jamais réellement été réglées par le pouvoir en place.

Dans les années 50 – 60, les guerres d'indépendance se sont soldées par de nombreuses morts qui ont marqué le Cameroun avec les maquis, le bombardement de l'Ouest Cameroun et au final, on a eu droit à une fête d'indépendance d'apparence festive avec des cadavres en arrière plan et l'UPC, leader politique a été mis au rebut ; il s'en suit que le parti créé par le président au pouvoir, Amadou Ahidjo manque de crédibilité : pour asseoir son autorité, il instaure un régime autocratique quasi dictatorial représenté par le très crain Jean Fochivé.

Dans les années 80, après la démission d'Ahidjo et l'accession à la magistrature suprême par Paul Biya, une nouvelle crise éclate avec le coup d'Etat de 1984. Coup d'Etat violemment réprimé par les forces de l'ordre et qui crée une fracture au Cameroun. La fracture est alors consommée entre le pouvoir et la population, et Paul Biya crée un mur qui ne sera jamais brisé. Les tensions se manifestent une nouvelle fois en dans les années 90 avec l'adoption du multipartisme, et donnent suit aux célèbres " villes mortes", qui sont tout de même jugulées par quelques réformes entreprises par Paul Biya et le RDPC.


Pourtant, les années passant, le mécontentement revient. Le développement et la croissance freinent, le coût de la vie augmente sensiblement, le chômage augmente, la fracture sociale s'aggrave... Et après près de 20 ans de calme une manifestation à priori anodine a donné lieu aux émeutes de Février 2008 avec entre 40 et plus de 100 morts selon les sources. Encore une fois, le conflit apaisé, le Président promet plusieurs réformes : maîtrise du prix des produits de première nécessité et des denrées alimentaires, création d'emploi, urbanisation des villes, intégration des plus pauvres...

Des réformes qui ont donné bon espoir au Camerounais moyen qui a pourtant vite retrouvé son insatisfaction habituelle, les changements ayant été peu ou pas appliqués soit parce que ce n'était pas rentable pour les commerçants, soit à cause d'interférences dans l'administration. Au final, 50 ans plus tard, les indépendances ont été célébrées quasiment à l'identique : en marge d'une célébration de grande classe avec de nombreux chefs d'Etat africains accompagnés par des décideurs européens, la population grognait à cause d'un mode de vie toujours difficile : pénurie d'eau à Douala et à Yaoundé, le Nord plongé dans le noir, et toujours pas de travail.

D'après le rapport de l'ONG, le Cameroun présente les mêmes signes que la Côte d'Ivoire ou d'autres pays africains qui ont connu de sanglantes guerres civiles : plusieurs décennies d'insatisfaction exprimées par des manifestations réprimées par la force ou des promesses non tenues, l'alternance politique étant à un point central – Paul Biya sera bientôt octogénaire – et 2011 pourrait bien être l'étincelle qui fera exploser la dynamite.

A lire :
Le Rapport complet de l'ONG International Crisis Group sur le Cameroun en pdf (50 pages)

Le rapport synthétique


Partager l'article sur Facebook
 
Classement de l'article par mots clés Cet article a été classé parmi les mots-clé suivants :
société  cameroun  politique  conflits  guerre civile  manifestation  
(cliquez sur un mot-clé pour voir la liste des articles associés)
Discussions Discussion: 8 bérinautes ont donné leur avis sur cet article
Donnez votre opinion sur l'article, ou lisez celle des autres
Sur copos Sur Copos
Les vidéo clips Les vidéos clips
Récents Récents


Accueil  |  Forum  |  Chat  |  Galeries photos © Bonaberi.com 2003 - 2019. Tous droits de reproduction réservés  |  Crédit Site