Rechercher
Rechercher :
Sur bonaberi.com   Google Sur le web Newsletter
S'inscrire à la newsletter :
Bonaberi.com
Accueil > News > Société
Cameroun : Les chercheurs d’emploi effectuent leur rentrée académique
(16/09/2009)
Avec le mois de Septembre, les demandeurs d'emploi se relancent dans la recherche d'une activité rémunérée.
Par Redaction Bonaberi.com (Anne Mireille Nzouankeu)

Le centre de formation professionnel rapide des employés de bureau qui accueille généralement des chercheurs d’emploi, a lancé ses activités pour l’année académique 2009-2010 tandis que le Fonds national de l’emploi (Fne) clarifie les modalités de versement de la contribution patronale. Le centre de formation professionnel rapide des employés de bureau a organisé sa rentrée solennelle ce 14 septembre 2009. M. Mvogo Nomo, parle des objectifs de cette structure étatique qu’il dirige. Pour lui, il s’agit de « donner des compétences qualifiantes aux chercheurs d’emplois et à ceux qui sont en formation continue, c’est-à-dire qui ont déjà des emplois mais qui veulent améliorer leur confort qualitatif ».

Ici les apprenants sont formés aux techniques administratives, informatiques et de gestion. Ils sont repartis en trois grandes catégories : « les chercheurs d’emploi qui sont pour la plupart des élèves et des étudiants qui veulent déjà taper aux portes de l’emploi, les chômeurs qui sont en quête de qualification et des travailleurs en cours de reconversion », explique M Mvogo Nomo. Ici on accueille les apprenants avec tous les niveaux académiques. Le Fne se réorganis A l’exemple du centre de formation professionnel rapide des employés de bureau, le Fonds national de l’emploi a été crée par l’Etat camerounais pour tenter de résorber le chômage. Ici, on annonce de nouvelles mesures de recouvrement de la taxe patronale. Le Fne dont l’objectif premier est de faciliter le retour à l'emploi des chômeurs, sert d’intermédiaire entre les chercheurs d’emploi et les entreprises. Cette entreprise qui a été créée en avril 1990, finance ses activités sur la base des taxes qui sont prélevées aux travailleurs.




Jusque là, les chefs d’entreprise prélevaient un pour cent du salaire brut de leurs employés qu’ils reversaient à la Caisse nationale de prévoyance sociale, qui elle, reversait à son tour cette somme au Fne. Depuis l’arrêté conjoint signé le 14 avril 2009 par le ministre de l’emploi et de la formation professionnelle et celui des finances, les entreprises assujetties à la contribution au Fonds national de l’emploi verseront désormais leurs contributions patronales directement au Fne. Ce versement direct donne l’avantage de faciliter la collecte de la taxe et de mieux planifier les dépenses en fonction des montants disponibles, explique Camille Mouthé à Bidias, le directeur du Fne. Ainsi, les prévisions budgétaires du Fne pour l’année 2010 sont évaluées à 17 milliards de Fcfa. « Cette somme permettra la création de 125.000 emplois et financera des projets », explique Camille Mouthé à Bidias.




Partager l'article sur Facebook
 
Classement de l'article par mots clés Cet article a été classé parmi les mots-clé suivants :
société  chomage  anne mireille nzouankeu  
(cliquez sur un mot-clé pour voir la liste des articles associés)
Discussions Discussion: 0 bérinautes ont donné leur avis sur cet article
Donnez votre opinion sur l'article, ou lisez celle des autres
Sur copos Sur Copos
Les vidéo clips Les vidéos clips
Récents Récents


Accueil  |  Forum  |  Chat  |  Galeries photos © Bonaberi.com 2003 - 2019. Tous droits de reproduction réservés  |  Crédit Site