Rechercher
Rechercher :
Sur bonaberi.com   Google Sur le web Newsletter
S'inscrire à la newsletter :
Bonaberi.com
Accueil > News > Sports
Cameroun- tunisie : Les arguments de la Fecafoot
(28/11/2013)
Ayant été sommé de produire les dossiers des joueurs Maxim Choupo-Moting et de Jöel Job Matip, le comité de normalisation avait donc respecté cette exigence. Seulement nous savons un peu plus sur les arguments produits par le Cameroun.
Par Rédaction bonaberi.com: Dominique Moukalla
Les articles de lois mis en avant.


Le comité de normalisation avait été sommé par le FIFA, de produire les dossiers justificatifs, prouvant de la nationalité d’Eric-Maxim CHOUPO MOTING, et de Joël job MATIP. Un délai de 48 h avait été fixé à cet effet. Hier donc, comme nous l'avions informé (lire affaire Cameroun - Tunisie : le Cameroun riposte), les dossiers ont été transmis.

Seulement nous connaissons, un peu plus sur les arguments de la partie camerounaise, et les précisions qui a été apporté non seulement sur la loi camerounaise, mais aussi sur les textes de la FIFA même.

Pour le cas de CHOUPO MOTING, la Fécafoot argue que « Par décision rendue le 31 mai 2010, le juge unique de la commission du statut du joueur a décidé que le joueur Eric Maxim Choupo-Moting est autorisé à représenter l’équipe représentative de la Fédération camerounaise de football à partir de la notification de la présente décision ». « De plus, le joueur possédait la nationalité camerounaise avant sa première participation à un match international dans le cadre d’une compétition officielle avec une équipe représentative de l’association allemande de football. Ce premier match avait lieu le 24 septembre 2007 au sein de la sélection des moins de 19 ans allemand. Au regard de cette décision, la réclamation de la Fédération tunisienne n’est pas fondée ». Mieux Choupo Moting n’a pas joué en équipe A d’Allemagne.

Pour Joël Job MATIP, la Fécafoot, précise que «Ce joueur n’a jamais participé à un match international dans le cadre d’une compétition officielle avec une équipe représentative de l’association allemande de football, ainsi atteste la correspondance de l’association allemande de football du 10 mars 2010. En conséquence, l’autorisation préalable du juge unique de la commission du statut du joueur n’était pas requise en ce qui le concerne.

Les autorités camerounaises, rappelle par la suite sur un document, le règlement de la FIFA, concernant les binationaux, preuve qu'ils maîtrisent le sujet. Il y rappelle que l’article 18 des statuts de la Fifa stipule que:

«Si un joueur possède plusieurs nationalités, en reçoit une nouvelle ou est autorisé à jouer pour plusieurs équipes représentatives en raison de sa nationalité, il peut, une seule fois, obtenir le droit de jouer en match international pour une autre association dont il a la nationalité, conformément aux conditions énumérées ci-après : le joueur n’a pas encore disputé de match international « A » (intégralement ou partiellement) dans le cadre d’une compétition officielle pour l’association dont il relève jusqu’au moment de la demande, et il était déjà au bénéfice de la nationalité qu’il souhaite désormais représenter, au moment de sa première entrée en jeu (intégrale ou partielle) dans un match international d’une compétition officielle ;Il n’est pas autorisé à jouer pour sa nouvelle association dans toute compétition à laquelle il a déjà participé pour son ancienne association ».



Une maîtrise des textes de l'instance faîtière mondiale.


Ils poursuivent «Si un joueur aligné par son association dans un match international conformément à l’art. 15, al. 2 perd définitivement la nationalité de ce pays sans son consentement ou contre sa volonté en raison d’une décision gouvernementale, il peut demander le droit de jouer pour une autre association dont il a ou a acquis la nationalité. Un joueur ayant le droit de changer d’association conformément aux al. 1 et 2 ci-avant doit adresser une demande écrite et motivée au secrétariat général de la Fifa. La Commission du Statut du Joueur se prononcera sur la demande. La procédure se déroulera conformément au Règlement de la Commission du Statut du Joueur et de la Chambre de Résolution des Litiges. Dès l’instruction de la demande, le joueur n’est plus qualifié pour une équipe représentative jusqu’à ce que sa demande ait été traitée ».

Dans le dossier de la Fecafoot, il y a en annexe, la copie du passeport de Joël Job Matip; la copie de l’acte de naissance de Jean Matip (père de Joël Matip); la copie de l’acte de mariage des parents du joueur ; la copie de la correspondance du 10 mars 2010 de l’association allemande de football concernant le joueur Joël Job Matip ; la copie de la décision du juge unique de la commission du statut du joueur rendue le 22 novembre 2010, concernant le joueur Marvin Joël Matip (frère ainé du joueur Joël Matip) ; la copie de la décision du juge unique de la commission du statut du joueur rendue le 21 mai 2010, concernant le joueur Eric Maxim Choupo-Moting ; la copie de la loi N° 68 / CF/ 3 du 11 juin 1968 portant code de la nationalité camerounaise.



Partager l'article sur Facebook
 
Classement de l'article par mots clés Cet article a été classé parmi les mots-clé suivants :
football  sports  eric choupo moting  joel matip  cameroun tunisie  lions indomptables  
(cliquez sur un mot-clé pour voir la liste des articles associés)
Discussions Discussion: 0 bérinautes ont donné leur avis sur cet article
Donnez votre opinion sur l'article, ou lisez celle des autres
Sur copos Sur Copos
Les vidéo clips Les vidéos clips
Récents Récents


Accueil  |  Forum  |  Chat  |  Galeries photos © Bonaberi.com 2003 - 2020. Tous droits de reproduction réservés  |  Crédit Site