Bonaberi.com Publicité
Forum Bonaberi.com
Le Cameroun comme si vous y étiez
FAQFAQ RechercherRechercher Liste des MembresListe des Membres Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs S'enregistrerS'enregistrer
ProfilProfil Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés ConnexionConnexion
Un Rwanda puissance 10 se prépare-t-il au Cameroun?
Aller à la page 1, 2, 3 ... 14, 15, 16  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Bonaberi.com Index du Forum -> Actualité et débats dits sérieux
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Nji



Inscrit le: 15 May 2008
Messages: 15135
Localisation: Koundja

MessagePosté le: Thu Sep 15, 2011 6:50 pm    Sujet du message: Un Rwanda puissance 10 se prépare-t-il au Cameroun? Répondre en citant

Bonjour,
Cet après midi, j'ai eu une petite heure creuse et je suis allé me renseigner sur les infos du Cameroun. Sur le site Cameroon info.net, j'ai vu un paquet de liens sur les déclarations de Amadou Ali selon le cable de wikileaks et les réactions que les gens ont fait par ci et par là. J'avoue que mon inquiétude a grandi de manière exponetielle, tant les propos m'ont choqué. J'avais essayé de parler de tribalisme ici il y a quelques années dans un sujet intitulé "y-a-t-il un problème anglophone au Cameroun"? Le crash de l'ancien Forum l'a certainement emporté.

Je reviens donc sur le sujet en question: pourquoi est ce que l'après Biya et toutes les autres questions devraient se lire sous le prisme ethnique ? Personnellement, j’avoue ne pas avoir de préjugés lorsque je m’associe avec tel ou tel, que ce soit pour les affaires, la politique ou mon engagement associatif. Je mets en avant les opinions et la valeur ajoutée des uns et des autres. On m’a souvent traité de naïf et d’angélique.
En regardant les réactions des gens, je peux les classer en deux groupes :
1. Les insouciants
J’avoue que j’étais un insouciant. Je me disais que le câble m’énervait déjà assez pour lire les réactions et les analyses des journalistes et lecteurs sur le net. Je me disais que c’est des paroles qui n’engageaient que Amadou Ali et qu’il allait certainement donner des arguments convaincants pour se défendre, du moins, qu’il allait dénoncer avec toute son énergie de tels propos.
Je me disais qu’au Cameroun, on est à l’abri de ce qui est arrivé au Rwanda, à l’Est de la RDC et en Côte d’Ivoire parce que la pauvreté qui touche les camerounais était généralisée. Que les gens avaient tous marre que Biya parte pour que le camerounais moyen puisse au moins aspirer à un avenir un peu moins sinistre.
Mais je pense que je me suis trompé. Les gens ont douché mon enthousiasme.
2. Les pyromanes
Ceux là même qui mettent le feu au chaudron. Il s’agit de certaines remarques, comme celle de cet internaute qui dit sur un article sur des clashes tribaux entre Bamoun et Bamiléké à l’Ouest : « toujours les mêmes avec les problèmes de terre », comme pour souligner le cliché attaché aux Bamiléké dans les autres provinces du pays. Cette opinion a été corroborée par un autre nordiste qui prétend qu’au Nord, on vend les terres à tout le monde, par opposition aux Bamiléké de l’Ouest.
Ce dernier a continué en reprochant à demi-mots aux Bamiléké d’être clientélistes (la plupart des 51 candidats sont Bamiléké) et opposants au régime de par leur engagement dans le maquis. C’est à la fois maladroit et dégoûtant. Car en réagissant aux attaques contre les nordistes, celui là même retourne les attaques contre une autre ethnie.
Il y en a aussi qui disent que « c’est vrai ». Que les Bamiléké ont déjà le pouvoir économique et ne sauraient prétendre au pouvoir politique. Ce même argument utilisé contre les Peuhl en Guinée Conakry est repris ici par beaucoup de personnes que j’ai rencontrées et avec qui j’ai parlé sur le net. Ce qui m’a le plus marqué, c’est la zennitude des gens qui déclarent ça, et tu sens le degré de haine dans les paroles. Je me souviens encore lorsque Cofinest a fait faillite, le ministre a dit à demi mots que ce n’était pas grave car des Bami on arnaqué des Bami.
3. Il y a quand même la réalité du tribalisme
Quand on va renouveler son passeport à la DGSN, on se croit dans un village Béti. On parle la « Yaoundé » dans tous les couloirs et je pense que ça devrait être même la deuxième langue. Quand on va à Express Union, c’est la même chose. On a beau être dans une entreprise privée, on ne peut ne pas s’offusquer du fait que la plupart des employés soient Bamiléké. Lorsque j’étais à Lyon à la tête d’une association, quelqu’un m’a dit les yeux dans les yeux que ma présence à le tête de l’association était une anomalie, car j’étais pas Bamiléké. Et ce n’est pas la première fois que je vois des associations se diviser sur les mêmes bases.
Ce ne sont que des snapshot mais j’ai l’impression que le tribalisme est déjà endémique chez nous. Ca a peut être existé avant, mais on ne l’assumait pas. Je me souviens des clashes Foulbé-Baya à Meiganga, dans l’Adamaoua, mais c’était plutôt des affrontements entre cultivateurs et éleveurs. Mais récemment, des Bamoun ont été attaqués dans le Sud parce que l’un d’eux avait renversé une fille avec sa moto. J’ai eu des témoignages des personnes qui auraient été attaqués à la machette et leurs biens pillés avant d’être priés de rentrer chez eux. Que dire de l’appel des élites de Yaoundé qui ont demandé en 2008 à Paul Biya de ne pas tenir compte des grèves de Yaoundé car ce sont "des gens venus d’ailleurs" ?
Bref, les gens tendent à ignorer que la solution de leurs problèmes ne réside pas en la stigmatisation de l’autre comme leur source. Je suis convaincu que les sauveteurs de Nkouloulou ou Mokolo sont plus au fait de cette réalité et partagent cet avis que les technocrates, politiciens et autres énarques. Parce que eux, ils ne font pas de clientélisme et vivent la galère au coude-à-coude tous les jours, quelle que soit leurs ethnies. C’est un peut ce qui nous sauve encore. Mais, cela risque de ne pas trop durer.
Bon et vous, quelle est votre vision du tribalisme ou de l’unité nationale au Cameroun ?

_________________
L'homme cherche à être heureux, alors que la société tente vainnement à le rendre bon, NJI.


Dernière édition par Nji le Mon Oct 21, 2013 5:02 pm; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Elan D'Anjou De PimPim



Inscrit le: 12 May 2008
Messages: 10711
Localisation: Dans le Nchoutou

MessagePosté le: Thu Sep 15, 2011 9:02 pm    Sujet du message: Re: Un Rwanda puissance 10 se prépare-t-il au Cameroun? Répondre en citant

Nji a écrit:

Bon et vous, quelle est votre vision du tribalisme ou de l’unité nationale au Cameroun ?


Il n'y a pas d'unité nationale au Cameroun puisqu'il n'ya même pas de nation camerounaise.

Je suis entièrement d'accord avec ton analyse. Et je trouve même que tes mots sont un peu trop euphémiques pour décrire la situation.

L’Afrique est maudite !



Dutty Yeah !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Vaness
Petit shabbaeur


Inscrit le: 13 May 2008
Messages: 1220

MessagePosté le: Thu Sep 15, 2011 9:34 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je ne crois pas qu'il y a unité nationale au Cameroun .

Je ne pense pas qu'il y aura un Rwanda (quoique...), qu'il y aura des "exactions tribales", peut-être (si on suit un scénario catastrophe) mais vraiment "génocide"? Je doute. Qui génocidera qui?

Le tribalisme existe partout (malheureusement) quoiqu'il semble qu'il y en a qui s'en croit victime plus que les autres. Je n'en dirais pas plus LOL
_________________
Family can suck the life out of you !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
light
Grand shabbeur


Inscrit le: 14 Jan 2009
Messages: 2880

MessagePosté le: Thu Sep 15, 2011 10:26 pm    Sujet du message: Re: Un Rwanda puissance 10 se prépare-t-il au Cameroun? Répondre en citant

Nji a écrit:

Bon et vous, quelle est votre vision du tribalisme ou de l’unité nationale au Cameroun ?



c´est l´ignorance cumulé a la misère materiel et spirituel qui renforce le tribalisme ....
prendre ces ingredients et les transporter chez n´importe quel peuple et on aura les même resultat ..
le tribalisme disparait seul quand il y a des interêts commun ..
par exemple au football personne ne remetrais la performance de l´équipe sous un prisme tribale .. ce sont meilleurs qui sont la et quand l´equipe gagne , ceci fait la joie de ts les Kmers ..

donc a mon avis il y a de très faible chance qu´un genocide tel que tu l´as decrie arrive ..
a part quelque Profiteur du système que l´on retrouve un peu ds presque ttes les tribu , la misère et la recherche de la survit est le partage de la majorité des kmers ..
bien sur qu´il y a des agitateurs , mais leur influence sera limité par la grâce de Dieu .. car je crois pour moi que la majorité kmers sont des peuples assez conscient..


_________________
saved by grace ! ...... "well, it´s alright"

..
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
yebokolo
Shabbaeur du lac


Inscrit le: 14 Jan 2011
Messages: 3755
Localisation: Emonbo (parce que: Eh mon beau !)

MessagePosté le: Thu Sep 15, 2011 10:46 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Le tribalisme est partout, effectivement.

Il y a par exemple en France des gens du Nord qui détestent les provençaux, des Alsaciens qui sont haïs au nom de guerres anciennes parce qu'on les confond avec les Allemands, des Auvergnats qui sont détestés (ils ressemblent aux Bamilékés) car dit on ils sont chiches et riches et sectaires ; etc . Etc. etc.

En Belgique il y a les Flamands et les Wallons.

Alors ce n'est guère différent n'est ce pas, et vous savez, la sauvagerie, même dans une société soit disant policée comme la notre, n'est jamais loin.

Maintenant pour répondre à l'interrogation de Nji, vous êtes sans doute mieux placés que moi pour y répondre.
Cependant je crois que l'acharnement contre les Bamilékés est parfaitement artificiel, ce sont les Français qui ont initié cette haine, la résistance de l'UPC a été transformée en révolte ethnique, ce sont les Français qui les haïssaient les accusant d'être étrangers au Cameroun, d'avoir quitté les Grassfields pour envahir Douala, etc...
Cette idée absurde a été entretenue depuis 29 ans par le régime actuel et ses séides qui prétendent de surcroit que les Bamilikés veulent le pouvoir.
Autre idée absurde le pouvoir est dévolu à un homme politique, un parti, pas à une ethnie.

Je ne crois pas que cela entrainera un génocide, « on » n'aime pas l'haoussa (le proverbe dit « tu n'aimes pas l'haoussa mais tu acceptes quand même son collier), mais delà à en passer quelques un au fil du rasoir à la Brique ou à Akonolinga il y a une marge.
« On » trouve que les Bamilékés sont chiches mais est ce que ce sera une raison d'en trucider par dizaines sous prétexte que certains sont de riches commerçants.

Non je ne crois pas cela, je crois que les Camerounais, toutes ethnies confondues, n'en sont pas là et n'en seront jamais là, pourtant ce n'est pas faute d'y avoir été poussés par quelques apprentis sorciers.


_________________
Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé et le courage de changer ce qui peut l'être mais aussi la sagesse de distinguer l'un de l'autre. Marc Aurèle
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Tchoko
Grand shabbeur


Inscrit le: 13 May 2008
Messages: 2429
Localisation: Mpanjo ville

MessagePosté le: Thu Sep 15, 2011 11:20 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Sujet intéressant et qui me tient à coeur Nji, mais je ne sais même pas quoi te répondre.

En tout cas, je partage ton constat que le tribalisme est qd même globalement ancré dans nos esprits. Ca l'est chez les jeunes mais ça l'est encore plus chez les plus anciens (et parfois de "bonne foi" chez ces derniers).

J'avais écrit un papier sur le dynamisme bamiléké à l'époque :
http://www.bonaberi.com/ar,tonme_-_mouangue_quand_le_dynamisme_bamileke_divise,5770.html


Et un autre : je suis Bams et je n'aime pas le taro
http://www.bonaberi.com/article.php?aid=2087
_________________
« L’homme est un apprenti, la douleur est son maître. Et nul ne se connaît tant qu’il n’a pas souffert. » (Alfred de Musset)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
yebokolo
Shabbaeur du lac


Inscrit le: 14 Jan 2011
Messages: 3755
Localisation: Emonbo (parce que: Eh mon beau !)

MessagePosté le: Thu Sep 15, 2011 11:22 pm    Sujet du message: Répondre en citant

@ Tchoko:

est ce que tu aimes le "gombo" ???

_________________
Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé et le courage de changer ce qui peut l'être mais aussi la sagesse de distinguer l'un de l'autre. Marc Aurèle
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Tchoko
Grand shabbeur


Inscrit le: 13 May 2008
Messages: 2429
Localisation: Mpanjo ville

MessagePosté le: Thu Sep 15, 2011 11:24 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je précise quand même que les scenarios à la Rwandaise (violences vraiment de masse) ne se produisent que quand le paysage ethnique se polarise autour de deux grands groupes. Au Cameroun, la multiplicité des groupes ethniques diminue la probabilité que ces groupes s'opposent les uns aux autres dans une guerre générale, même il est possible qu'il y ait des chocs sporadiques ça et là dans des régions où des groupes importants en nombre ont migré vers des régions d'autres groupes importants (bamilékés à Yaoundé par exemple).
_________________
« L’homme est un apprenti, la douleur est son maître. Et nul ne se connaît tant qu’il n’a pas souffert. » (Alfred de Musset)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Tchoko
Grand shabbeur


Inscrit le: 13 May 2008
Messages: 2429
Localisation: Mpanjo ville

MessagePosté le: Thu Sep 15, 2011 11:25 pm    Sujet du message: Répondre en citant

yebokolo a écrit:
@ Tchoko:

est ce que tu aimes le "gombo" ???

Je mange. Mais j'aime pas spécialement.
_________________
« L’homme est un apprenti, la douleur est son maître. Et nul ne se connaît tant qu’il n’a pas souffert. » (Alfred de Musset)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
SugarDaddy



Inscrit le: 28 Nov 2008
Messages: 479
Localisation: Hood

MessagePosté le: Fri Sep 16, 2011 2:21 am    Sujet du message: Répondre en citant

@Nji:Sujet interessant.Mais j'aimerais quand meme dire un truc.Je ne vois pas pq tu mets les pratiques qui ont cours a l'immigration et celles en cours a Express Union par exemple cote a cote.Oui il y a bien tribalisme dans les deux cas,mais ce sont quand meme deux environnements bien distincts.
On ne peut pas prendre en otage tout l'apareil etatique et le justifier par le fait que les Bamileke ont deja une hegemonie sur le plan economique.Personne n'empeche aux autres groupes ethniques de faire les affaires.Surtout pas les Bamilekes.L'immigration est un demembrement de l'Etat Camerounais.Ce n'est pas une entreprise privee.Et aux dernieres nouvelles,la gestion des affaires de l'Etat appartient a tous.L'Etat du Cameroun ne saurait par consequent etre le fonds de commerce de certains.
Maintenant,si je cree mon entreprise,je suis libre d'y employer qui je veux.Mon grand-pere,mon beau-pere en passant par mon epouse.Du moment que je paie mes charges et par consequent respecte les regles du jeu republicain.Je serais peut-etre taxe de tribaliste,mais ceci ne saurait justifier que des individus qui ont en charge la gestion des affaires publiques en fassent de meme.C'est deux choses bien distinctes.
Pour le reste,je suis avec toi.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
afreaka
Bérinaute Vétéran


Inscrit le: 24 Jun 2008
Messages: 5263
Localisation: los angeles, CA

MessagePosté le: Fri Sep 16, 2011 8:16 am    Sujet du message: Répondre en citant

Voici mon humble avis:
- Nji , chaque fois que je vais sur CIN ou camer.be je constate avec desolation que toutes les interventions sont tribalistes sinon 98% meme quand le sujet n'interpelle pas la politique. Vas voir le sujet ou la foudre a tue deux joueurs de foot a Douala. Au lieu de plaindre le manque d'education et d'infrastructure qui a fait que des gens s'entrainent sur un terrain nu un jour de foudre, on commence a parler de foudre des Bamilekes... Sad

-Nous voici devant des cables de wikileaks qui auraient provoque des emeutes partout sauf au Cameroun. Je suis Bamileke et je n'ai pas ete choquee par les propos d'Amadou Ali. J'ai meme trouve que la presse camerounaise les a mal rapportes. Je pense qu'il a ete tres candide et qu'il n'a fait que repondre a la question de l'ambassadeur: Si on m'avait demande a quoi ressemblaient l'electorat au cameroun, j'aurais tenu des propos similaires qui aurait ete que les gens votent de facon tribaliste en effet les gens dans le centre et le nord ont peur des bamilekes. Certains dans le littoral sont meme alles a un moment jusqu'a essayer de les deloger de chez eux. Ce sont des faits. Comme a l'Est on a fait de la chasse au Bamouns en (2008?) avec mort d'hommes a l'appui... Evil or Very Mad

-J'ai ete plus offensee par les exactions de ZE Meka et du patron de l'ADC que ce que Amadou Ali a dit qui devrait a mon sens nous faire reflechir sur l'etat du tissus national face au tribalisme comme c le cas dans ce sujet. Les journalistes ont un peu demande Pkoi Ze meka etait encore en liberte mais tous les hommes politiques se sont focus sur Amadou Ali sans adresser ce qu'ils prechent par leurs actions: Je ne sais pas la derniere fois ou le leadership de l'UNDP est alle en campagne a l'Ouest par example. Tu as un Fru ndi qui aurait rejete Louis Tobie Mbida en public parcequ'il est ewondo... Confused

-Et cette histoire de terrains qu'on ne vendrait pas aux etrangers a L'ouest c'est des bobards. il n'est pas plus difficile pour un non Bami d'acheter un terrain a l'ouest que pour un francophone d'acheter un terrain a Limbe. Les bamilekes sont traditionnalistes et la plupart des terrains dans les centre-ville a l'ouest sont les terrains des chefs et des grands notables; meme les locaux en general lorsqu'ils ne construisent pas sur les terrains familiaux, sont forces de se battre aux abords des villes ou ils doivent eux meme investir dans les infrastructures de base comme l'installation de l'electricite, l'eau, le telephone, etc... Or les non-autochtones qui arrivent ( tres souvent en tant que fonctionnaires) veulent vivre au centre-ville. Il faut aussi savoir que dans une culture agraire la terre a une valeur qui la rend tres difficile a vendre quelque soit la tribu de l'acheteur! La ou mes parents ont construit on etait seuls pendant presque 20 ans, hors de la ville, l'eau c'est nous, l'electricite c'est nous... Sad

La verite est que si ce n'est Douala ou yaounde les camerounais ne vont pas dans les regions d'ou ils ne sont pas investir. Je ne connais pas beaucoup de bassa planteurs a Abong-Mbang pourtant les makas vendent leurs terrains assez facilement...
On a transforme beaucoup de stereotypes en verites et on croit que l'unite nationale va se construire et se repandre de facon pervasive sans qu'on ne fasse rien pour la promouvoir et l'entretenir.

Ce qui me fait le plus mal c'est vraiment le tribalisme des jeunes et celui qui se pratique dans la diaspora.
_________________
www.mamienyanga.com
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Nji



Inscrit le: 15 May 2008
Messages: 15135
Localisation: Koundja

MessagePosté le: Fri Sep 16, 2011 10:13 am    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai lu vos observations hein, et cela m'appelle à répondre un peu ceci:
1. Sugardady: le Cameroun n'est pas la possession d'une ethnie j'en conviens avec toi, mais je compare volontier l'appareil de l'Etat et une entreprise privée. On ne peut pas faire n'importe quoi sous prétexte qu'on est dans SON entreprise. On a l'obligation d'avoir une neutralité et une diversité dans celles-ci. POur moi, ce n'est pas par hasard qu'à Fokou, Express Union, etc il y a une forte cocnentration de Bamiléké dans les rangs des employés. Je m'en offusque autant que du fait que les messages radios à la GP sont donnés, non pas en français ou en anglais, mais en langues béti.
2. Vanness, tu doutes que le Cameroun soit polarisé au point d'avoir une guerre style rwandaise hein, détrompes toi. Si déjà, en indexant les ressortissants "d'ailleurs", les "élites" de Yaoundé (ils ont fait une déclaration en 2008 qui n'a mme pas fait scillerBiya) prennent le pas et essaient de les bouter hors de leurs villes, sans compter les marches anti-Bamiléké que les Ekindi ont organisé il y a un temps, il y aura plus d'un million de morts, seulement dans les villes de Yaoundé et de Douala.
3. Yebo, tu compares la France et la Belgique au Cameroun. Mais saches que l'Etat dans ces deux pays n'est pas tribalisé et a des clivages en dehors de l'ethinie contrairement au Cameroun. Si au pays il y avait clivage anglophones-francophones ou Nordistes sudistes sous la base wallons flammands, on aurait déjà dénombré des milliers de morts et une mission de l'ONU au pays.
4. Light, dans les lions il n'y a pas de tribalisme n'est ce pas? Je me souviens qu'on disait (je dit cette histoire vaut ce qu'elle vaut) que les Lions, c'était l'affaire des BAssa'a. Donc, faut pas non plus mettre ça de coté.
5. Tchoko, tu ne penses pas que le cameroun soit polarisé entre deux groupes et que c'est cela ce qui peut éviter le Rwanda? Moi je pense que c'est le contraire qui risque se produire. Si on est tous d'accord, et de notoriété publique que ce sont les Bami qui sont àla cause des pbs des gens à Douala et Yaoundé, et dans d'autres villes alors qu'ils concervent chez eux, ça risque d'être sanglant.
6. Afreaka, je suis d'accord avec toi sur les clivages ethniques dans la diaspora. Il y a un tribalisme très grave. J'ai des histoires personnelles qui m'ont poussé à vraiment désespérer en certaines circonstances.
Bref, le chaudron va péter un jour et lorsque le premier coup de feu partira, ce sont les voisins qui vont tuer les voisins comme au Rwanda en 94. Les radios mille collines sont présentes sur le net et même au pays.

_________________
L'homme cherche à être heureux, alors que la société tente vainnement à le rendre bon, NJI.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Waddle



Inscrit le: 12 May 2008
Messages: 17411

MessagePosté le: Fri Sep 16, 2011 10:24 am    Sujet du message: Re: Un Rwanda puissance 10 se prépare-t-il au Cameroun? Répondre en citant

Nji a écrit:
Bonjour,
Cet après midi, j'ai eu une petite heure creuse et je suis allé me renseigner sur les infos du Cameroun. Sur le site Cameroon info.net, j'ai vu un paquet de liens sur les déclarations de Amadou Ali selon le cable de wikileaks et les réactions que les gens ont fait par ci et par là. J'avoue que mon inquiétude a grandi de manière exponetielle, tant les propos m'ont choqués. J'avais essayé de parler de tribalisme ici il y a quelques année dans un sujet intitulé "y-a-t-il un problème anglophone au Cameroun"? Le crash de l'ancien Forum l'a certainement emporté.


Je n'ai pas tout compris Nji...

Ce sont les réactions tribalistes sur Camer-info qui te font croire qu'il y aura des génocides?

Y a t'il quelque chose de nouveau qui te fait craindre ça?
_________________
La vie c'est le ludo. Parfois tu peux jouer un, parfois tu peux jouer deux chaines quatre comme ca...

Allez visiter mon blog:

Mon blog
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Waddle



Inscrit le: 12 May 2008
Messages: 17411

MessagePosté le: Fri Sep 16, 2011 10:24 am    Sujet du message: Répondre en citant

Vaness a écrit:
Je ne crois pas qu'il y a unité nationale au Cameroun


Vous appelez quoi "unité nationale"?
_________________
La vie c'est le ludo. Parfois tu peux jouer un, parfois tu peux jouer deux chaines quatre comme ca...

Allez visiter mon blog:

Mon blog
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Waddle



Inscrit le: 12 May 2008
Messages: 17411

MessagePosté le: Fri Sep 16, 2011 10:25 am    Sujet du message: Re: Un Rwanda puissance 10 se prépare-t-il au Cameroun? Répondre en citant

Elan De PimPim a écrit:

Il n'y a pas d'unité nationale au Cameroun puisqu'il n'ya même pas de nation camerounaise.

Dutty Yeah !


C'est quoi une nation pour toi?
_________________
La vie c'est le ludo. Parfois tu peux jouer un, parfois tu peux jouer deux chaines quatre comme ca...

Allez visiter mon blog:

Mon blog
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
betson
Petit shabbaeur


Inscrit le: 13 May 2008
Messages: 1175

MessagePosté le: Fri Sep 16, 2011 11:07 am    Sujet du message: Répondre en citant

SugarDaddy a écrit:
@Nji:Sujet interessant.Mais j'aimerais quand meme dire un truc.Je ne vois pas pq tu mets les pratiques qui ont cours a l'immigration et celles en cours a Express Union par exemple cote a cote.Oui il y a bien tribalisme dans les deux cas,mais ce sont quand meme deux environnements bien distincts.
.


Si tu permets,

Soit on dénonce le tribalisme, soit ... on ne le dénonce pas... Le dégré est un faux débat, c'est la nature du phénomène qu'il faut discuter..

S'il faut attendre d'une ethnie qu'elle patrimonialise l'état avant de dénoncer son ethnocentrisme, alors là on est très très mal partis...


SugarDaddy a écrit:
@Nji: .
On ne peut pas prendre en otage tout l'apareil etatique et le justifier par le fait que les Bamileke ont deja une hegemonie sur le plan economique.Personne n'empeche aux autres groupes ethniques de faire les affaires.Surtout pas les Bamilekes.L'immigration est un demembrement de l'Etat Camerounais.Ce n'est pas une entreprise privee.Et aux dernieres nouvelles,la gestion des affaires de l'Etat appartient a tous.L'Etat du Cameroun ne saurait par consequent etre le fonds de commerce de certains.
Maintenant,si je cree mon entreprise,je suis libre d'y employer qui je veux.Mon grand-pere,mon beau-pere en passant par mon epouse.Du moment que je paie mes charges et par consequent respecte les regles du jeu republicain.Je serais peut-etre taxe de tribaliste,mais ceci ne saurait justifier que des individus qui ont en charge la gestion des affaires publiques en fassent de meme.C'est deux choses bien distinctes.
Pour le reste,je suis avec toi.


C’est justement quand on commence à vouloir faire des particularismes que l’on tombe dans l’arbitraire.

De deux choses l’une :


-soit les camerounais sont dé ethnicisés, un camerounais valant un autre ; dans ce cas, l’on ne pourra s’offusquer de trouver telle proportion de X dans telle administration ou telle société.


-soit on admet que les camerounais ont une ethnie et que celle –ci peut leur valoir une discrimination à l’embauche. ET ceci quelle que soit le statut de l’embauche ( privé, public, de fonctionnaire, à durée plus ou moins déterminée etc), alors oui on doit être pareillement scandalisé de voir une concentration ethnique aussi bien dans une administration publique que dans une société privée.

Ce que tu es en train de défendre, c’est le droit pour un entrepreneur de discriminer impunément sur une base ethnique des candidats sous prétexte que l’entreprise serait privée. Toute privée qu’elle soit, elle rend des services dans un environnement diversifié sur le plan ethnique. Soit elle s’ouvre de façon claire à la concurrence et à la sélection sur la base de la qualification et de la compétence, soit elle déclare tout de suite qu’elle fait de la discrimination à l’embauche. Ce qui pourrait éclairer des éventuels clients.

Là ou tu vis, j’espère que tu ne consommes pas de services d’ entreprises qui déclarent qu’elles n’ embauchent que des blancs ou des jaunes , parce que l’entrepreneur est blanc ou jaune. Et parce qu'elles payent des taxes.
_________________
Il faudrait veiller à ne pas être un parvenu sans culture ou un ambitieux sans esprit.

Le panurgisme c'est préferer se tromper tous ensemble et la peur d'avoir raison tout seul.
Betson.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Platon
Petit shabbaeur


Inscrit le: 04 Nov 2010
Messages: 1148

MessagePosté le: Fri Sep 16, 2011 11:13 am    Sujet du message: Répondre en citant

Je pense qu'au Cameroun, il y'a possibilité que nous finissions en guerre civile. Pas parce que les Camerounais sont trop tribalistes, mais parce que dans des situations économiques et sociales difficiles, le discours xénophobe prend facilement et j'identifie un certain nombre d'individus qui sont prêts à tout pour le pouvoir, y compris manipuler des masses appauvries et affamées.
Le parallèle peut être fait avec la France et l'Europe actuelle. Des partis comme le FN voient leur côte de popularité augmenter dans les périodes difficiles car les premiers qu'ils indexent sont les immigrés, ces étrangers qui envahissent leur pays et rendent la vie difficile. Même l'UMP est en train de se laisser aller à ce jeu, en se radicalisant tout doucement. Et c'est une recette qui marche.
Au Cameroun, nous avons d'une part les nordistes, qui estiment que le pouvoir doit effectuer une alternance nord-sud. Ce n'est que cet accord qui a permis à Paul Biya de se maintenir aussi longtemps avec le soutien du nord-cameroun. Une fois que celui ci s'en ira, pour les nordistes il est naturel que le pouvoir leur revienne, un pouvoir que certains d'entre eux estiment d'ailleurs qu'il n'aurait jamais du partir du Nord Cameroun, au regard de l'échec du règne Biya, comparé à Ahidjo sur les plans strictement économiques.
D'une autre part, nous avons la communauté beti-bulu, qui compte un certain nombre de "barons", à l'instar de Mebe Ngo, Remy Ze Meka, Abah Abah aujourd'hui en prison, voire Titus Edzoa. Ils se sont tous enrichis par de l'argent (volé) qu'ils ont sérieusement accumulé. Un Remy Ze Meka, est accusé par les américains de procéder à du trafic d'armes dans la sous-région. Une fois que Paul Biya va mourir, ces hommes n'auront AUCUN intérêt à ce qu'arrive au pouvoir quelqu'un qui risque très certainement de les éliminer car trop dangereux pour lui, soit en les mettant en prison (à raison) pour une des multiples raisons tout à fait valables meme d'ailleurs pour lesquelles ils ne devraient déjà plus être en liberté. Ils ont les moyens d'entretenir des milices privées.
Dès lors qu'est ce qui va se passer après Paul Biya? La fracture Nord-Sud va être très sérieuse. Et je me dis que dans chaque camp, chacun va essayer de s'assurer au moins le soutien de sa tribu/ethnie. Le Cameroun est un pays où le degré d'éducation et de développement n'est pas suffisamment élevé pour que le discours tribaliste rencontre des oppositions aussi vives (meme de façade) que celles qu'on rencontre ici où tu trouveras à tout coin de rue des gens qui se diront toujours indignés du discours de Le Pen. Au Cameroun, un Mebe si il tient un discours très tribaliste devant les beti-bulu en leur disant que l'ennemi c'est le nordiste qui veut confisquer le pouvoir parce qu'il est jaloux, que d'ailleurs c'est amadou ali qui a enfermé olanguena, abah abah, ondo ndong, tous ces dignes fils qualifiés de voleurs alors que ses propres frères nordistes sont en liberté, je pense qu'un nordiste ne pourra plus marcher à Kribi. Reciproquement, au Nord, l'idée répandue (déjà) c'est que les gens du centre-sud sont des fainéants voleurs.
Maintenant, il y'a les bamilékés qui détiennent le pouvoir économique, sans réellement lorgner le pouvoir politique. Fotso, et tous les riches bamilékés sont avant tout des commerçants qui sont dans le RDPC pour s'assurer la tranquillité économique. C'est meme un faux débat, parce qu'aujourd'hui AUCUN bamiléké ne s'est mis dans les startings block et ne donne l'impression de vouloir le faire. Ne me parlez surtout pas des opposants qui ne traversent pas 0.5%, meme dans leur propre village.
Il y'a les anglos qui considèrent que les autres camerounais les prennent pour des non-camerounais, ou des sous-camerounais.
Il y'a les autres minorités qui n'existent presque pas sur le plan politique : douala, bassa'a (si il y'a possibilité de tuer quelqu'un de déjà mort, je pense que koddock a tué um nyobe une deuxième fois), etc, etc...

J'ai été idéaliste à une époque mais au fil du temps je réalise qu'il y'a des données trop complexes pour que l'élection d'un président soit aussi simple que ça. Je pense que la solution pour que le Cameroun s'en sorte est que le pouvoir pour le troisième round aille à une minorité, hors du trio bami-beti/bulu- Nord. C'est le seul gage de stabilité. Si un des trois dans le trio récupère le pouvoir les deux autres ne vont pas le vouloir et sont capables de preferer meme la guerre. Ce n'est pas "normal" mais ce sera notre réalité tant que les Camerounais n'auront pas l'esprit assez ouvert, et l'esprit ouvert ne vient pas tant qu'on a faim et qu'on souffre.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
betson
Petit shabbaeur


Inscrit le: 13 May 2008
Messages: 1175

MessagePosté le: Fri Sep 16, 2011 11:19 am    Sujet du message: Re: Un Rwanda puissance 10 se prépare-t-il au Cameroun? Répondre en citant

Nji a écrit:
Bonjour,
Cet après midi, j'ai eu une petite heure creuse et je suis allé me renseigner sur les infos du Cameroun. Sur le site Cameroon info.net, j'ai vu un paquet de liens sur les déclarations de Amadou Ali selon le cable de wikileaks et les réactions que les gens ont fait par ci et par là. J'avoue que mon inquiétude a grandi de manière exponetielle, tant les propos m'ont choqués. J'avais essayé de parler de tribalisme ici il y a quelques année dans un sujet intitulé "y-a-t-il un problème anglophone au Cameroun"? Le crash de l'ancien Forum l'a certainement emporté.

Je reviens donc sur le sujet en question: pourquoi est ce que l'après Biya et toutes les autres questions devraient se lire sous le prisme ethnique ? Personnellement, j’avoue ne pas avoir de préjugés lorsque je m’associe avec tel ou tel, que ce soit pour les affaires, la politique ou mon engagement associatif. Je mets en avant les opinions et la valeur ajoutée des uns et des autres. On m’a souvent traité de naïf et d’angélique.
En regardant les réactions des gens, je peux les classer en deux groupes :
1. Les insouciants
J’avoue que j’étais un insouciant. Je me disais que le câble m’énervait déjà assez pour lire les réactions et les analyses des journalistes et lecteurs sur le net. Je me disais que c’est des paroles qui n’engageaient que Amadou Ali et qu’il allait certainement donner des arguments convaincants pour se défendre, du moins, qu’il allait dénoncer avec toute son énergie de tels propos.
Je me disais qu’au Cameroun, on est à l’abri de ce qui est arrivé au Rwanda, à l’Est de la RDC et en Côte d’Ivoire parce que la pauvreté qui touche les camerounais était généralisée. Que les gens avaient tous marre que Biya parte pour que le camerounais moyen puisse au moins aspirer à un avenir un peu moins sinistre.
Mais je pense que je me suis trompé. Les gens ont douché mon enthousiasme.
2. Les pyromanes
Ceux là même qui mettent le feu au chaudron. Il s’agit de certaines remarques, comme celle de cet internaute qui dit sur un article sur des clashes tribaux entre Bamoun et Bamiléké à l’Ouest : « toujours les mêmes avec les problèmes de terre », comme quoi pour souligner le cliché attaché aux Bamiléké dans les autres provinces du pays. Cette opinion a été corroborée par un autre nordiste qui prétend qu’au Nord, on vend les terres à tout le monde, par opposition aux Bamiléké de l’Ouest.
Ce dernier a continué en reprochant à demi-mots aux Bamiléké d’être clientélistes (la plupart des 51 candidats sont Bamiléké) et opposants au régime de par leur engagement dans le maquis. C’est à la fois maladroit et dégoûtant. Car en réagissant aux attaques contre les nordistes, celui là même retourne les attaques contre une autre ethnie.
Il y en a aussi qui disent que « c’est vrai ». Que les Bamiléké ont déjà le pouvoir économique et ne sauraient prétendre au pouvoir politique. Ce même argument utilisé contre les Peuhl en Guinée Conakry est repris ici par beaucoup de personnes que j’ai rencontrées et avec qui j’ai parlé sur le net. Ce qui m’a le plus marqué, c’est la zennitude des gens qui déclarent ça, et tu sens le degré de haine dans les paroles. Je me souviens encore lorsque Cofinest a fait faillite, le ministre a dit à demi mots que ce n’était pas grave car des Bami on arnaqué des Bami.
3. Il y a quand même la réalité du tribalisme
Quand on va renouveler son passeport à la DGSN, on se croit dans un village Béti. On parle la « Yaoundé » dans tous les couloirs et je pense que ça devrait être même la deuxième langue. Quand on va à Express Union, c’est la même chose. On a beau être dans une entreprise privée, on ne peut ne pas s’offusquer du fait que la plupart des employés soient Bamiléké. Lorsque j’étais à Lyon à la tête d’une association, quelqu’un m’a dit les yeux dans les yeux que ma présence à le tête de l’association était une anomalie, car j’étais pas Bamiléké. Et ce n’est pas la première fois que je vois des associations se diviser sur les mêmes bases.
Ce ne sont que des snapshot mais j’ai l’impression que le tribalisme est déjà endémique chez nous. Ca a peut être existé avant, mais on ne l’assumait pas. Je me souviens des clashes Foulbé-Baya à Meiganga, dans l’Adamaoua, mais c’était plutôt des affrontements entre cultivateurs et éleveurs. Mais récemment, des Bamoun ont été attaqués dans le Sud parce que l’un d’eux avait renversé une fille avec sa moto. J’ai eu des témoignages des personnes qui auraient été attaqués à la machette et leurs biens pillés avant d’être priés de rentrer chez eux. Que dire de l’appel des élites de Yaoundé qui ont demandé en 2008 à Paul Biya de ne pas tenir en compte les grèves de Yaoundé car ce sont des gens venus d’ailleurs ?
Bref, les gens tendent à ignorer que la solution de leurs problèmes ne réside pas en la stigmatisation de l’autre comme leur source. Je suis convaincu que les sauveteurs de Nkouloulou ou Mokolo sont plus au fait de cette réalité et partage cet avis plus que les technocrates, politiciens et autres énarques. Parce que eux, ils ne font pas de clientélisme et vivent la galère au coude-à-coude tous les jours, quelle que soit leurs ethnies. C’est un peut ce qui nous sauve encore. Mais, cela risque de ne pas trop dure.
Bon et vous, quelle est votre vision du tribalisme ou de l’unité nationale au Cameroun ?


vaste et éternel sujet.

Tu le dis toi même, on cherche en situation de crise à trouver des boucs émissaires. C'est ce que Meb appellerait le refus de l'altérité.

Mais il faut des leaders qui théorisent . Style radio des milles collines peut être. C'est le rôle de pouvoirs publics de lutter contre ces phénomènes à la racine.

Qu'une personne X ou Y pense que telle race ou ethnie est supérieure, que faire ? Qu'elle puisse le dire sur 1 média de masse me parait une pente assez glissante.

Et en effet que Paul Biya n'ait pas remis en cause le soi disant appel des élites du Mfoundi est en effet pour moi une faute grave de la gestion de la chose publique dans 1 pays comme le notre.
_________________
Il faudrait veiller à ne pas être un parvenu sans culture ou un ambitieux sans esprit.

Le panurgisme c'est préferer se tromper tous ensemble et la peur d'avoir raison tout seul.
Betson.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
betson
Petit shabbaeur


Inscrit le: 13 May 2008
Messages: 1175

MessagePosté le: Fri Sep 16, 2011 11:31 am    Sujet du message: Répondre en citant

Platon a écrit:
J
J'ai été idéaliste à une époque mais au fil du temps je réalise qu'il y'a des données trop complexes pour que l'élection d'un président soit aussi simple que ça. Je pense que la solution pour que le Cameroun s'en sorte est que le pouvoir pour le troisième round aille à une minorité, hors du trio bami-beti/bulu- Nord. C'est le seul gage de stabilité. Si un des trois dans le trio récupère le pouvoir les deux autres ne vont pas le vouloir et sont capables de preferer meme la guerre. Ce n'est pas "normal" mais ce sera notre réalité tant que les Camerounais n'auront pas l'esprit assez ouvert, et l'esprit ouvert ne vient pas tant qu'on a faim et qu'on souffre.


a) laisser de coté des utopies comme le suffrage universel qui n'ont souvent aucune espèce de réalité chez nous.

b) régime parlementaire

c) Election du président ( honorifique) par des grands électeurs et parmi ces grands électeurs ( style chefs traditionnels avec un fauteuil tournant par grande région) ; Tiens selon les paroles de l'hythme national par ex : Du NORD au SUD, de l'EST à l'OUEST.

d) Tout le pouvoir exécutif à un premier ministre élu, responsable devant l'assemblée.

Bref, je rêve.
_________________
Il faudrait veiller à ne pas être un parvenu sans culture ou un ambitieux sans esprit.

Le panurgisme c'est préferer se tromper tous ensemble et la peur d'avoir raison tout seul.
Betson.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Platon
Petit shabbaeur


Inscrit le: 04 Nov 2010
Messages: 1148

MessagePosté le: Fri Sep 16, 2011 11:34 am    Sujet du message: Répondre en citant

betson a écrit:
a) laisser de coté des utopies comme le suffrage universel qui n'ont souvent aucune espèce de réalité chez nous.

b) régime parlementaire

c) Election du président ( honorifique) par des grands électeurs et parmi ces grands électeurs ( style chefs traditionnels avec un fauteuil tournant par grande région) ; Tiens selon les paroles de l'hythme national par ex : Du NORD au SUD, de l'EST à l'OUEST.

d) Tout le pouvoir exécutif à un premier ministre élu, responsable devant l'assemblée.

Bref, je rêve.

Tu ne rêves pas. Théoriquement c'est la solution. Un régime fédéré. Mais en pratique... Le Cameroun me fait meme peur.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Bonaberi.com Index du Forum -> Actualité et débats dits sérieux Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page 1, 2, 3 ... 14, 15, 16  Suivante
Page 1 sur 16

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum
Accueil  |  Forum  |  Chat  |  Galeries photos © Bonaberi.com 2003. Tous droits de reproduction réservés  |  Crédit Site
Votre publicité ici ?