Bonaberi.com Publicité
Forum Bonaberi.com
Le Cameroun comme si vous y étiez
FAQFAQ RechercherRechercher Liste des MembresListe des Membres Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs S'enregistrerS'enregistrer
ProfilProfil Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés ConnexionConnexion
Amour.net

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Bonaberi.com Index du Forum -> Espace poésie et Littérature
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
H.T
Tuoriste


Inscrit le: 26 Dec 2008
Messages: 30

MessagePosté le: Tue Nov 16, 2010 1:31 pm    Sujet du message: Amour.net Répondre en citant

Ma chérie, je sais que cela fait bien longtemps que je ne t’ai donné signe de vie. Je sais qu’aprés tout ce que j’ai pu te faire tu as tous les droits de m’en vouloir à mort. Sache cependant que tu es et reste la seule véritable amie que j’ai jamais eue. Seulement je n’ai jamais su être digne de ton amitié. Seule la vie était en mesure de m’ouvrir les yeux.
Ma chérie au moment oé je t’écris j’ai le cœur en sang, méme si mes paupiéres sont séches. Mais j’ai tellement pleuré…

Les hommes, les hommes ! Ils semblent tous devoir étre aussi décevants. Charles le premier qui m’a dit qu’il m’aimait et qui s’est lassé au bout de 2 mois et dix nuits passées ensemble. Pierre qui m’apparaissait comme l’arc en ciel entre deux orages. Et Paul, le salaud, qui m’a fait miroiter monts et merveilles alors qu’il était fauché.
Ce n’était pas de ma faute ma chérie ; toutes ces déceptions avaient fini par me convaincre que les hommes biens étaient rares. Je sais ! celà ne me donnait pas le droit d’essayer de te prendre le tien. Mais comprends moi, je m’étais tellement moqué de toi et de ton petit étudiant… comment une fille de famille pauvre comme toi pouvait-elle s’enticher d’un homme sans ressources ? Il m’a toujours semblé étre une évidence pour des filles comme toi et moi de rechercher l’homme capable de changer leurs vies. J’étais sure que dés qu’il aurait du travail, il te renierait. Mais il t’a épousé, t’a donné des enfants tout en restant aussi amoureux qu’au premier jour ; contrairement à d’aucuns.
Des hommes comme ça sont si rares, ça faisait tellement longtemps que j’en cherchais un ! Comment aurais-je pu imaginer que ton petit souffreteux d’étudiant se muerait en homme mur, financiérement capable et résolument amoureux ? Si j’avais su… la vérité c’est que je te jalousais. C’est pour ça qu’à ton insu j’ai consulté le répertoire de ton mobile et noté le numéro de Marc, ton mari et pére de tes deux enfants. Je pensais que faute de se sentir capable d’en séduire une comme moi, il se résignait avec toi. C’est vrai Marie, regarde moi, je suis tellement plus belle, plus grande, plus pulpeuse… tu ne le méritais pas !
Mais ton imbécile de Marc, il a attendu d’avoir usé de moi, de mon corps pour éprouver le remords, penser à sa femme et à ses enfants. Quand je lui donnais rendez-vous au bar du Novotel, il n’a pas pensé à avoir du remords. Finalement, je pense que le côté sexy chez une femme ne suffit pas à retenir un homme. A l’attirer oui, mais pas à le garder, bien au contraire. Pour le garder, le maintenir attentionné et aimant comme au premier jour, il faut tout autre chose. Je ne sais ce qu’est cette chose, mais toi, il semble que tu l’aies. Jamais je n’aurais cru que tu eusses une chose qui me fasse défaut en tant que femme.
Je l’ai menacé quand il a voulu me quitter. Je lui ai dit que je dévoilerais la vérité, ça ne l’a retenu qu’à peine un mois supplémentaire. Ensuite, vaille que vaille (ce sont ses propres termes) il est retourné sous tes jupes. Les hommes mariés !!!
ça m’a fait si mal, qu’un homme puisse t’aimer tant qu’il te préfére à moi. C’est pour ça que cette nuit là je t’ai appelé pour te dire la vérité. Je te l’ai dite de la façon la plus blessante et la plus humiliante possible. Et dieu sait qu’en la chose j’excelle. Je croyais te briser, briser ton foyer et ainsi me venger. Mais toi tu l’as juste boudé un mois avant de renouer le fil, plus solide que jamais. Eh la vie !
Ma chérie, ne t’occupe pas des tâches sur le papier, je ne retiens plus mes larmes.
Mais tout ça n’est qu’une part infime de mes souffrances. Qu’est ce que j’allais devenir ? Bientôt la trentaine révolue et ses ravages, sans enfants, sans mari, sans travail, les seins fanés malgré les multiples crémes, une beauté lessivée par le passage du temps. Qu’est ce que j’allais devenir ?
Alors j’ai fait comme toutes ces jeunes filles d’aujourd’hui, j’ai passé une annonce avec photo sur le net. C’est comme ça que j’ai connu Michel. Il était français. Il a toujours été dit que les hommes blancs sont plus aimants, plus fidéle ; c’était mon dernier espoir. Michel était attentionné, tous les jours j’étais sur de trouver un mot de lui, joliment écrit en allant sur le net. Il m’appelait presque tous les soirs, de longues conversations téléphoniques par delà l’ocçan qui me faisait réver de ma vie future en hexagone. Il ne cessait de me demander des photos, toujours plus de photos, dans des poses de plus en plus suggestives, jusqu’à ce que je lui en envoie une tout nue. J’ai presque paniqué, en me disant que c’était peut étre là son but ; une photo nue de moi. Il y’a tant de drôles de gens sur la toile. Mais je me trompais. Il était toujours aussi présent et attentionné malgré la distance. Jusqu’à ce jour où il m’a annoncé son arrivée. Il venait me chercher, me prendre, m’emmener. ça semblait irréel, toute ma vie allait en étre changé.
J’ai demandé à une cousine de m’accompagner à l’aéroport pour l’accueillir. J’avais un peu peur. Je n’avais aucune idée de son apparence physique. Il avait toujours refusé de m’envoyer des photos, arguant qu’il viendrait en Afrique et qu’alors je le verrais.
Ma chérie, le choc fut énorme, énorme comme le personnage que j’ai vu avancer vers moi dans le hall de l’aéroport. Il faisait prés de deux métres et il était gros. Je veux dire gros, mais alors gros. Tout le monde se retournait sur son passage. Il dégoulinait de graisse. Il était adipeux, obése avec une démarche dandinante qui inquiétait. On se demandait de quel côté il allait s’écrouler. Il a fallu pousser pour qu’il rentre dans le taxi : la honte !!! Tu t’en doutes, ma cousine s’est éclipsée, morte de rire.
Au restaurant, il s’empiffrait comme quatre, répandant de la sauce partout. Il s’est méme offert le privilége de terminer mon plat devant mon manque d’appétit.
J’ai dé fermer les yeux pour l’accompagner au lit. Soulever la bedaine pour retrouver dessous, les miniscules parties génitales m’a épuisé. Incapable d’érection, sa pratique de l’amour physique se limitait aux préliminaires. C’est quand il l’a retiré que j’ai su qu’il avait un dentier et pas de dents. Quand il a ôté ses lunettes j’ai réalisé qu’il était aussi myope qu’une taupe. De surcroit, il ronflait. Il ronflait tellement que le lit vibrait.
Ma chérie, que faire ? Mourir de galére en Afrique ? Non ! Je l’ai suivi en France. En échange de la tour Eiffel, j’acceptais de trainer ce boulet. De fait l’épisode parisien n’a duré que 24heures. Ensuite il m’a emmené dans un petit village de France dont le nom a tout de suite bloqué mes neurones. Le salaud ne m’avait pas dit qu’il était fermier. A vrai dire je n’avais pas pensé à demander.
Tu t’imagines ? Se lever à 5heures, porter du foin aux chevaux, traire les vaches ? Mes ongles manicurés sur les pis de vaches ??? Je cumule les frustrations, entre l’insatisfaction sexuelle, le vide sentimentale et la rudesse d’une vie en campagne. Ce n’est pas ce que j’attendais de la France. Ma chérie, je regrette. Je regrette tellement. Je n’en peux plus. Peux-tu m’envoyer un peu d’argent ? Du moins de quoi me rendre en zone urbaine et payer un billet d’avion pour le Cameroun ? Il ne me donne jamais d’argent comme s’il savait que je ne pense qu’à fuir. Tu pourrais en parler à ton mari, en souvenir des bons moments ? Tu es la seule vers qui je puisse me tourner, je compte sur toi, tu as mon adresse.

FIN.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Mell
Invité





MessagePosté le: Wed Nov 17, 2010 10:27 pm    Sujet du message: Re: Amour.net Répondre en citant

H.T a écrit:
Ma chérie, je sais que cela fait bien longtemps que je ne t’ai donné signe de vie. Je sais qu’aprés tout ce que j’ai pu te faire tu as tous les droits de m’en vouloir à mort. Sache cependant que tu es et reste la seule véritable amie que j’ai jamais eue. Seulement je n’ai jamais su être digne de ton amitié. Seule la vie était en mesure de m’ouvrir les yeux.
Ma chérie au moment oé je t’écris j’ai le cœur en sang, méme si mes paupiéres sont séches. Mais j’ai tellement pleuré…

Les hommes, les hommes ! Ils semblent tous devoir étre aussi décevants. Charles le premier qui m’a dit qu’il m’aimait et qui s’est lassé au bout de 2 mois et dix nuits passées ensemble. Pierre qui m’apparaissait comme l’arc en ciel entre deux orages. Et Paul, le salaud, qui m’a fait miroiter monts et merveilles alors qu’il était fauché.
Ce n’était pas de ma faute ma chérie ; toutes ces déceptions avaient fini par me convaincre que les hommes biens étaient rares. Je sais ! celà ne me donnait pas le droit d’essayer de te prendre le tien. Mais comprends moi, je m’étais tellement moqué de toi et de ton petit étudiant… comment une fille de famille pauvre comme toi pouvait-elle s’enticher d’un homme sans ressources ? Il m’a toujours semblé étre une évidence pour des filles comme toi et moi de rechercher l’homme capable de changer leurs vies. J’étais sure que dés qu’il aurait du travail, il te renierait. Mais il t’a épousé, t’a donné des enfants tout en restant aussi amoureux qu’au premier jour ; contrairement à d’aucuns.
Des hommes comme ça sont si rares, ça faisait tellement longtemps que j’en cherchais un ! Comment aurais-je pu imaginer que ton petit souffreteux d’étudiant se muerait en homme mur, financiérement capable et résolument amoureux ? Si j’avais su… la vérité c’est que je te jalousais. C’est pour ça qu’à ton insu j’ai consulté le répertoire de ton mobile et noté le numéro de Marc, ton mari et pére de tes deux enfants. Je pensais que faute de se sentir capable d’en séduire une comme moi, il se résignait avec toi. C’est vrai Marie, regarde moi, je suis tellement plus belle, plus grande, plus pulpeuse… tu ne le méritais pas !
Mais ton imbécile de Marc, il a attendu d’avoir usé de moi, de mon corps pour éprouver le remords, penser à sa femme et à ses enfants. Quand je lui donnais rendez-vous au bar du Novotel, il n’a pas pensé à avoir du remords. Finalement, je pense que le côté sexy chez une femme ne suffit pas à retenir un homme. A l’attirer oui, mais pas à le garder, bien au contraire. Pour le garder, le maintenir attentionné et aimant comme au premier jour, il faut tout autre chose. Je ne sais ce qu’est cette chose, mais toi, il semble que tu l’aies. Jamais je n’aurais cru que tu eusses une chose qui me fasse défaut en tant que femme.
Je l’ai menacé quand il a voulu me quitter. Je lui ai dit que je dévoilerais la vérité, ça ne l’a retenu qu’à peine un mois supplémentaire. Ensuite, vaille que vaille (ce sont ses propres termes) il est retourné sous tes jupes. Les hommes mariés !!!
ça m’a fait si mal, qu’un homme puisse t’aimer tant qu’il te préfére à moi. C’est pour ça que cette nuit là je t’ai appelé pour te dire la vérité. Je te l’ai dite de la façon la plus blessante et la plus humiliante possible. Et dieu sait qu’en la chose j’excelle. Je croyais te briser, briser ton foyer et ainsi me venger. Mais toi tu l’as juste boudé un mois avant de renouer le fil, plus solide que jamais. Eh la vie !
Ma chérie, ne t’occupe pas des tâches sur le papier, je ne retiens plus mes larmes.
Mais tout ça n’est qu’une part infime de mes souffrances. Qu’est ce que j’allais devenir ? Bientôt la trentaine révolue et ses ravages, sans enfants, sans mari, sans travail, les seins fanés malgré les multiples crémes, une beauté lessivée par le passage du temps. Qu’est ce que j’allais devenir ?
Alors j’ai fait comme toutes ces jeunes filles d’aujourd’hui, j’ai passé une annonce avec photo sur le net. C’est comme ça que j’ai connu Michel. Il était français. Il a toujours été dit que les hommes blancs sont plus aimants, plus fidéle ; c’était mon dernier espoir. Michel était attentionné, tous les jours j’étais sur de trouver un mot de lui, joliment écrit en allant sur le net. Il m’appelait presque tous les soirs, de longues conversations téléphoniques par delà l’ocçan qui me faisait réver de ma vie future en hexagone. Il ne cessait de me demander des photos, toujours plus de photos, dans des poses de plus en plus suggestives, jusqu’à ce que je lui en envoie une tout nue. J’ai presque paniqué, en me disant que c’était peut étre là son but ; une photo nue de moi. Il y’a tant de drôles de gens sur la toile. Mais je me trompais. Il était toujours aussi présent et attentionné malgré la distance. Jusqu’à ce jour où il m’a annoncé son arrivée. Il venait me chercher, me prendre, m’emmener. ça semblait irréel, toute ma vie allait en étre changé.
J’ai demandé à une cousine de m’accompagner à l’aéroport pour l’accueillir. J’avais un peu peur. Je n’avais aucune idée de son apparence physique. Il avait toujours refusé de m’envoyer des photos, arguant qu’il viendrait en Afrique et qu’alors je le verrais.
Ma chérie, le choc fut énorme, énorme comme le personnage que j’ai vu avancer vers moi dans le hall de l’aéroport. Il faisait prés de deux métres et il était gros. Je veux dire gros, mais alors gros. Tout le monde se retournait sur son passage. Il dégoulinait de graisse. Il était adipeux, obése avec une démarche dandinante qui inquiétait. On se demandait de quel côté il allait s’écrouler. Il a fallu pousser pour qu’il rentre dans le taxi : la honte !!! Tu t’en doutes, ma cousine s’est éclipsée, morte de rire.
Au restaurant, il s’empiffrait comme quatre, répandant de la sauce partout. Il s’est méme offert le privilége de terminer mon plat devant mon manque d’appétit.
J’ai dé fermer les yeux pour l’accompagner au lit. Soulever la bedaine pour retrouver dessous, les miniscules parties génitales m’a épuisé. Incapable d’érection, sa pratique de l’amour physique se limitait aux préliminaires. C’est quand il l’a retiré que j’ai su qu’il avait un dentier et pas de dents. Quand il a ôté ses lunettes j’ai réalisé qu’il était aussi myope qu’une taupe. De surcroit, il ronflait. Il ronflait tellement que le lit vibrait.
Ma chérie, que faire ? Mourir de galére en Afrique ? Non ! Je l’ai suivi en France. En échange de la tour Eiffel, j’acceptais de trainer ce boulet. De fait l’épisode parisien n’a duré que 24heures. Ensuite il m’a emmené dans un petit village de France dont le nom a tout de suite bloqué mes neurones. Le salaud ne m’avait pas dit qu’il était fermier. A vrai dire je n’avais pas pensé à demander.
Tu t’imagines ? Se lever à 5heures, porter du foin aux chevaux, traire les vaches ? Mes ongles manicurés sur les pis de vaches ??? Je cumule les frustrations, entre l’insatisfaction sexuelle, le vide sentimentale et la rudesse d’une vie en campagne. Ce n’est pas ce que j’attendais de la France. Ma chérie, je regrette. Je regrette tellement. Je n’en peux plus. Peux-tu m’envoyer un peu d’argent ? Du moins de quoi me rendre en zone urbaine et payer un billet d’avion pour le Cameroun ? Il ne me donne jamais d’argent comme s’il savait que je ne pense qu’à fuir. Tu pourrais en parler à ton mari, en souvenir des bons moments ? Tu es la seule vers qui je puisse me tourner, je compte sur toi, tu as mon adresse.

FIN.



Smile Sacré Hervé !!!! Je suis ta fan Laughing
Revenir en haut de page
H.T
Tuoriste


Inscrit le: 26 Dec 2008
Messages: 30

MessagePosté le: Thu Nov 18, 2010 11:10 am    Sujet du message: Merci Répondre en citant

Merci ma très cher, tu seras la première!
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Princesse_Bana
Petit shabbaeur


Inscrit le: 24 May 2008
Messages: 1244
Localisation: banaville

MessagePosté le: Thu Nov 18, 2010 1:47 pm    Sujet du message: Répondre en citant

tres beau recit bravo
_________________
Lord ,my saviour my life is your hands
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
H.T
Tuoriste


Inscrit le: 26 Dec 2008
Messages: 30

MessagePosté le: Thu Nov 18, 2010 6:36 pm    Sujet du message: Merci Répondre en citant

merci pour le compliment, c'est encourageant!
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
abena
Petit bérinaute


Inscrit le: 28 Oct 2008
Messages: 97

MessagePosté le: Fri Nov 19, 2010 11:27 pm    Sujet du message: Re: Merci Répondre en citant

H.T a écrit:
merci pour le compliment, c'est encourageant!



Waouh tres tres bonne histoire..Bravo
on peut esperer la suite??
_________________
UNE PARTIE DE MOI
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
afro
Bérinaute Vétéran


Inscrit le: 17 May 2008
Messages: 5067

MessagePosté le: Sat Nov 20, 2010 12:49 am    Sujet du message: Répondre en citant

gars désolé de casser ton heure de gloire, mais je sais dans quel magazine tu as tcha l'histoire ci Very Happy
_________________
[quote="afreaka"][quote="foxyforever"]Tant que l'amour existera, il n'y aura pas de Rwanda au Kmer.[/quote] l'amour n'existait pas au rwanda?[/quote]
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
H.T
Tuoriste


Inscrit le: 26 Dec 2008
Messages: 30

MessagePosté le: Sat Nov 20, 2010 8:04 pm    Sujet du message: cool Répondre en citant

Afro, lep l'affaire comme ça, je te ya mo, mais tu tires à terre. c'"est depuis from que je suis ma part que écrivain. j'ai write dans amina plusieurs fois, j'ai été lauréat du prix jeune écrivain francophone en 2005; mon premier livre est commot aux éditions atelier de presse en 2007, mon dernier vient de comot aux éditions 93 en france hier hier. Donc même si tu as lu la nouvelle là n'importe où hein, il faut know que c'est moi qui ai write ça. fair play non gars...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
afro
Bérinaute Vétéran


Inscrit le: 17 May 2008
Messages: 5067

MessagePosté le: Sat Nov 20, 2010 9:43 pm    Sujet du message: Répondre en citant

je t'ai répondu Very Happy
_________________
[quote="afreaka"][quote="foxyforever"]Tant que l'amour existera, il n'y aura pas de Rwanda au Kmer.[/quote] l'amour n'existait pas au rwanda?[/quote]
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Mell
Invité





MessagePosté le: Sun Nov 21, 2010 7:55 pm    Sujet du message: Répondre en citant

afro a écrit:
je t'ai répondu Very Happy


Et tu as répondu que quoi ?

Comment tu peux venir le souiller en public pour rien et tu vas t'excuser en cachette ? Pardon excuse toi aussi en public.
Revenir en haut de page
Queen B



Inscrit le: 12 May 2008
Messages: 15741
Localisation: In the ligth; Under the sun; In his lovely arms.

MessagePosté le: Sun Nov 21, 2010 8:07 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Mell a écrit:
afro a écrit:
je t'ai répondu Very Happy


Et tu as répondu que quoi ?

Comment tu peux venir le souiller en public pour rien et tu vas t'excuser en cachette ? Pardon excuse toi aussi en public.


Je wanda. Une mama sabitou en devenir.

Coucou Mell
_________________
Go girl!! Keep smiling to life.Un jr j'irais vivre en Théorie; car en Théorie tt se passe bien.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Mell
Invité





MessagePosté le: Sun Nov 21, 2010 8:10 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Queen B a écrit:
Mell a écrit:
afro a écrit:
je t'ai répondu Very Happy


Et tu as répondu que quoi ?

Comment tu peux venir le souiller en public pour rien et tu vas t'excuser en cachette ? Pardon excuse toi aussi en public.


Je wanda. Une mama sabitou en devenir.

Coucou Mell


Coucou Queeny...ca va ? Tu te perds...Bisous
Revenir en haut de page
Queen B



Inscrit le: 12 May 2008
Messages: 15741
Localisation: In the ligth; Under the sun; In his lovely arms.

MessagePosté le: Sun Nov 21, 2010 9:38 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Mell a écrit:
Queen B a écrit:
Coucou Mell


Coucou Queeny...ca va ? Tu te perds...Bisous


Suis là, au mm endroit. Tu m'y as cherché?
_________________
Go girl!! Keep smiling to life.Un jr j'irais vivre en Théorie; car en Théorie tt se passe bien.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
afro
Bérinaute Vétéran


Inscrit le: 17 May 2008
Messages: 5067

MessagePosté le: Sun Nov 21, 2010 10:12 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Mell a écrit:
afro a écrit:
je t'ai répondu Very Happy


Et tu as répondu que quoi ?

Comment tu peux venir le souiller en public pour rien et tu vas t'excuser en cachette ? Pardon excuse toi aussi en public.


Le malentendu avec la personne concernée est réglée Mell Very Happy
Mes félicitations pour son talent.
_________________
[quote="afreaka"][quote="foxyforever"]Tant que l'amour existera, il n'y aura pas de Rwanda au Kmer.[/quote] l'amour n'existait pas au rwanda?[/quote]
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
H.T
Tuoriste


Inscrit le: 26 Dec 2008
Messages: 30

MessagePosté le: Sun Nov 28, 2010 1:13 pm    Sujet du message: Répondre en citant

RDV sur www.editions93.com



Mon recueil de nouvelles est actuellement disponible.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
yanika
Petit bérinaute


Inscrit le: 03 Dec 2010
Messages: 74
Localisation: new world

MessagePosté le: Wed Dec 08, 2010 11:39 am    Sujet du message: Répondre en citant

H.T a écrit:
RDV sur www.editions93.com



Mon recueil de nouvelles est actuellement disponible.


Je pense que je vais être un de tes fans, car le style littéraire est simple, frais et clair j'apprécie...
Tes nouvelles je pense les reconnaitre depuis que je lis les Amina.

Bravo! et respect

go ahead man i'm behind u.
_________________
Il fut longtemps amoureux de moi avant que je ne le susse... et maintenant que faut t-il faire pour qu'il reste amoureux de moi...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
H.T
Tuoriste


Inscrit le: 26 Dec 2008
Messages: 30

MessagePosté le: Thu Dec 09, 2010 11:25 am    Sujet du message: Merci Répondre en citant

perspicace hein yanika? tu as saisi en quelques mots ma vision de la littérature, pourquoi faire compliquer si je peux faire simple?
il existe en mon sens deux littérature, il y a celle qui est considérée comme le nec le plus ultra et qui est pratiquée par des experts es lettres qui maitrisent chaques mots et virgules dans leur phrase. celle-là semble parfois chez certains comporter un message subliminal disant: Voyez comme je suis intelligent!. se sont ceux là qui remporte les prix nobel et autres goncourt
mais il existe une autre littérature dont on ne fait que rarement l'éloge, celle-là à pour unique ambition de donner du plaisir à lire, d'émouvoir ce qui est le propre de l'art. c'est à cette littérature là que je fais obédience.

Merci et kiss
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
yanika
Petit bérinaute


Inscrit le: 03 Dec 2010
Messages: 74
Localisation: new world

MessagePosté le: Thu Dec 09, 2010 12:43 pm    Sujet du message: Re: Merci Répondre en citant

H.T a écrit:
perspicace hein yanika? tu as saisi en quelques mots ma vision de la littérature, pourquoi faire compliquer si je peux faire simple?
il existe en mon sens deux littérature, il y a celle qui est considérée comme le nec le plus ultra et qui est pratiquée par des experts es lettres qui maitrisent chaques mots et virgules dans leur phrase. celle-là semble parfois chez certains comporter un message subliminal disant: Voyez comme je suis intelligent!. se sont ceux là qui remporte les prix nobel et autres goncourt
mais il existe une autre littérature dont on ne fait que rarement l'éloge, celle-là à pour unique ambition de donner du plaisir à lire, d'émouvoir ce qui est le propre de l'art. c'est à cette littérature là que je fais obédience.

Merci et kiss


H.T,

Perspicace ? peut être mais il existe un sens littéraire( sans être experte dans le domaine de l'écriture) qui à mon humble avis traduit des choses simples, suscite des émotions, fais voyager et donner matière à reflechir.

Tes nouvelles permettent (en tout cas à leur lecture) une projection personnelle et une transposition par rapport des experiences vécues.

Ma vision d'avenir pour ton style est positif et confiant (si je peux me permettre en tant lectrice), car on accroche facilement à ton style Smile

Peace
_________________
Il fut longtemps amoureux de moi avant que je ne le susse... et maintenant que faut t-il faire pour qu'il reste amoureux de moi...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Bonaberi.com Index du Forum -> Espace poésie et Littérature Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum
Accueil  |  Forum  |  Chat  |  Galeries photos © Bonaberi.com 2003. Tous droits de reproduction réservés  |  Crédit Site
Votre publicité ici ?