Bonaberi.com Publicité
Forum Bonaberi.com
Le Cameroun comme si vous y étiez
FAQFAQ RechercherRechercher Liste des MembresListe des Membres Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs S'enregistrerS'enregistrer
ProfilProfil Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés ConnexionConnexion
Tranches d'enying: chap 5 en cours
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Bonaberi.com Index du Forum -> Espace poésie et Littérature
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
meb
Bérinaute Vétéran


Inscrit le: 13 May 2008
Messages: 6873

MessagePosté le: Tue Aug 04, 2009 3:50 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Dans le car qui l’emmenait, Donny se dit qu’il avait été un sacré malin. Il s’en félicitait. Il se dit qu’il allait piquer un petit somme. Mais il n’y arriva pas tout de suite. L’inconfort d’abord auquel il fallait un certain temps pour s’en accommoder, et le bavardage des voisins. En effet ces cars de transport qui effectuaient les liaisons entre les différentes agglomérations, grandes ou petites, étaient le seul moyen de transport pour les pauvres hères trop peu fortunées pour s’offrir leur propre véhicule, prendre l’avion ou même les autocars plus luxueux. Nous ne ferons pas de réclame. Dans ces cars du pauvre, normalement conçus pour transporter 32 personnes, chauffeur compris, le chauffeur ne démarrait jamais aux heures de pointe avec moins de 40 personnes à bord. Et si vous vous hasardiez à lui rappeler que l’indication qu’il avait lui-même écrite sur les flancs de son véhicule ne mentionnait que 32 places, il vous répondait d’un ton sec que « les autres cars n’étant pas finis, vous n’avez qu’à aller prendre un autre car. Comment !!! Vois moi un tchimboubou comme ça ». En général ça suffisait à rabattre le caquet des plus récalcitrants. Et si par hasard un contrôle de police survenait lors du voyage, comment me demanderez vous, naïfs lecteurs, passeront ils ces contrôles faits par des policiers absolument scrupuleux du respect des normes de sécurité. Comment ? Une partie du prix des billets des voyageurs en surplus suffirait sans doute à lever bien des scrupules. Résultat des courses ? des cars bondés où l’on se serrait tant bien que mal, supportant qu’on le veuille ou pas les commentaires et jérémiades des voisins de quelques heures.
C’est donc dans ces conditions là que Donny se trouvait. Sa voisine, une grosse femme bien en chair se répandait en commérages sur les membres de sa famille. La destination de ces ragots était les oreilles de qui voulaient bien les entendre. On apprit ainsi que sa belle sœur ne l’avait jamais aimée. Sa nièce était une arriviste, et sa propre sœur avait toujours été jalouse de sa beauté. Son mari en prit pour son grade, lui qui ne savait pas aimer une femme de son rang et de sa beauté. Bref des choses qu’à coup sûr l’on est certain d’entendre dans n’importe quel car de transport reliant deux agglomérations : La constance de l’être humain…
La dame fut brusquement ramenée au silence quand le journal parlé à la radio annonça que le chef de l’état venait de procéder à un remaniement ministériel. Les remaniements ministériels étaient toujours l’occasion pour tout le monde de prendre position. En effet ceux ci étaient toujours une excellente occasion de critiquer le précédent gouvernement sortant, et étant donné que ce beau monde évoluait sous la houlette d’un président fantoche, de pronostiquer l’incompétence des nouveaux entrants. Sauf bien sûr ci ceux appartenaient à la famille du locuteur : La corruption et les détournements de deniers publics n’avaient pas encore atteint les niveaux qu’ils atteindraient quelques années plus tard, mais étaient déjà devenus un véritable sport national. La nomination d’un proche, même un peu éloigné, était donc souvent l’espoir d’une embauche dans son domaine de compétence, l’attribution de marchés fictifs, de fêtes somptueuses au village, et autre avantages, disons un peu illégaux. Cette notion de proximité, même éloignée était à l’origine de ce qu’on a appelé « équilibre régional », qui consistait à doser savamment les tribus des différents membres d’un gouvernement.

_________________
MEKTOUB

Ce n'est pas encore écrit, ça l'était juste...
sur http://mebene.over-blog.com/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
meb
Bérinaute Vétéran


Inscrit le: 13 May 2008
Messages: 6873

MessagePosté le: Fri Aug 07, 2009 2:18 pm    Sujet du message: Répondre en citant

5-2
_________________
MEKTOUB

Ce n'est pas encore écrit, ça l'était juste...
sur http://mebene.over-blog.com/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
meb
Bérinaute Vétéran


Inscrit le: 13 May 2008
Messages: 6873

MessagePosté le: Fri Aug 07, 2009 2:19 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Ces états de fait ne manquèrent pas d’arriver dans le car qui nous intéresse. Et ça fusa de partout :
- Yeuch !!! regardez qui ils ont nommé à la défense. Vraiment, avec ça, Bakassi n’est pas prêt de nous revenir hein !!!
- Et regardez qui ils ont nommé ministre de la condition féminine. Ce n’est pas la femme qui était recteur de l’université de Yaoundé là ? Il paraît qu’elle ne s’amuse pas hein !!! Les hommes auront chaud.
A ces propos, Donny repensa à l’épisode de la condition masculine de Papa Francis, mais les commentaires qui continuaient le sortirent de ses pensées.
- Heureusement qu’il n’a pas diminué le nombre de Boulous hein !!! on est toujours en haut. Popaul n’oublie pas ses frères.
- On est en haut où ? Depuis que nos frères sont au gouvernement là, qu’est ce qui a changé concrètement dans nos vies de tous les jours ?
- Aka, c’est parce que tu ne sais pas comment contacter les grands ? Va là-bas avec ta jalousie.
- Donc toi tu sais comment faire hein ? C’est avec les gens comme vous, qui laissez passer n’importe quoi que le pays ci ne va jamais avancer.
- Si tu continues, mon ami, on va croire que tu critiques le président…
L’autre ne dit plus rien. Akom se trouvait en effet dans le Sud du pays, région d’origine du président de la république. Selon la logique tribale évoquée précédemment, il y avait donc statistiquement plus de supporters, et donc plus de gens capables de dénoncer des outrages au chef de l ‘Etat. Et ces choses, on sait quand ça commence, on ne sait pas quand ça finit. Ce n’était pas un état policier, mais tout de même, trop de libertés tuent la liberté. Sans doute…Il valait donc mieux ne pas être trop critique par ici. C’était plus sûr. La conversation continua sur les personnalités des nouveaux ministres, et Donny finit par s’endormir.
Il s’éveilla deux heures plus tard alors que le car arrivait dans une ville moyenne, distante d’Akom d’une vingtaine de kilomètres : Sangmelima. Les vingt kilomètres les plus difficiles paradoxalement. En effet à partir de cette ville, la route bitumée cessait brusquement, et laissait la place à un ruban de latérite recelant des pièges que seuls les conducteurs les plus avisés pouvaient éviter : crevasses, virages aveugles d’où pouvaient déboucher à tout moment les grumiers de la scierie roulant à tombeau ouvert, rétrécissements subits, ponts constitués de quelques planches. Sans compter l’étouffante poussière avalée si l’on se retrouvait derrière un autre véhicule…
Ça c’était dans le meilleur des cas. Quand il arrivait que la route soit arrosée du fait de pluies abondantes, la route devenait tout simplement impraticable. Nul n’était besoin de dire aux chauffeurs de ne pas s’aventurer sur la route de peur de la dégrader plus encore. Quelques mètres et ils avaient vite fait de comprendre tout seul. Et ce jour là il pleuvait quand ils arrivèrent à cette bourgade. Il pleuvait fort. Les habitants du coin leur dirent qu’il avait plu très fort les deux jours précédents et que trois grumiers s’étaient renversées sur le court tronçon de vingt kilomètres. Nul ne savait s’ils avaient pu être dégagés. Nul ne s’était aventuré dans ce bourbier depuis lors. Le chauffeur du car de Donny décida courageusement qu’il n’avancerait pas plus. Il pria tout le monde de descendre. Quand la question du remboursement au prorata de la distance restante se posa, il éluda en disant qu’il attendrait que ça sèche sur place, et que dans le contrat qui le liait aux voyageurs, il n’y avait aucun alinéa sur le respect des délais.
Les voyageurs se dispersèrent en essayant de trouver un abri contre la pluie. Le chauffeur du car alla quant à lui garer son véhicule dans l’emplacement réservé aux véhicules retournant vers la capitale. Son motorboy commença quant à lui à démarcher les clients souhaitant regagner la capitale. Curieux. Donny se dirigea vers les commerces. Il venait de s’apercevoir que dans son départ précipité de la capitale, il n’avait pas ramené de cadeaux pour les siens au village. Il acheta donc des babioles, pour Pedro, Suzanne et ses coépouses et pour papa Francis. Il les rangea dans son sac à dos. Il prit ensuite la décision, vu que la route ne serait pas sèche de sitôt de couvrir le reste de la distance à pieds. Les vingt kilomètres ne lui prendraient que trois à quatre heures. C’était toujours mieux qu’attendre indéfiniment sur place.

_________________
MEKTOUB

Ce n'est pas encore écrit, ça l'était juste...
sur http://mebene.over-blog.com/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Mell
Invité





MessagePosté le: Fri Aug 07, 2009 5:20 pm    Sujet du message: Répondre en citant

J'avais pas encore vu ce fil, il faut dire que tu es inspiré.
J'écris aussi, mais j'ai de la peine à faire lire.
Une suggestion ? Pourquoi n'écrirais tu pas tes propres histoires, celles de ton imagination...En lisant j'avais l'impression du déjà lu avant tomber sur les commentaires de Dino. Sinon chapeau, j'aime bien la façon dont tu manies les différents registres de langage et le ton aussi!!!!!
Revenir en haut de page
meb
Bérinaute Vétéran


Inscrit le: 13 May 2008
Messages: 6873

MessagePosté le: Sat Aug 08, 2009 10:11 am    Sujet du message: Répondre en citant

Mell a écrit:
J'avais pas encore vu ce fil, il faut dire que tu es inspiré.
J'écris aussi, mais j'ai de la peine à faire lire.
Une suggestion ? Pourquoi n'écrirais tu pas tes propres histoires, celles de ton imagination...En lisant j'avais l'impression du déjà lu avant tomber sur les commentaires de Dino. Sinon chapeau, j'aime bien la façon dont tu manies les différents registres de langage et le ton aussi!!!!!


merci.

Comme je le disais, j'ai eu l'idée de ce "roman-nouvelles" en écoutant les chansons des paroliers camerounais (Pedro, Donny elwwod, Francis Bebey, ETC...) qui me plaisent.
Après j'agence des bouts d'histoire à ma sauce pour que ce soit cohérent. Ce faisant je crée aussi des histoires moi même.

Là tu as commencé à lire à partir du chapitre 4 (j'ai enlevé les autres). Je peux te passer les trois premiers si tu veux les lire.

Je suis en train de finir le chapitre 5
_________________
MEKTOUB

Ce n'est pas encore écrit, ça l'était juste...
sur http://mebene.over-blog.com/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
meb
Bérinaute Vétéran


Inscrit le: 13 May 2008
Messages: 6873

MessagePosté le: Mon Aug 10, 2009 3:25 pm    Sujet du message: Répondre en citant

gcjhjk
_________________
MEKTOUB

Ce n'est pas encore écrit, ça l'était juste...
sur http://mebene.over-blog.com/


Dernière édition par meb le Sun Aug 30, 2009 11:54 am; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Mell
Invité





MessagePosté le: Tue Aug 11, 2009 12:53 pm    Sujet du message: Répondre en citant

meb a écrit:
Mell a écrit:
J'avais pas encore vu ce fil, il faut dire que tu es inspiré.
J'écris aussi, mais j'ai de la peine à faire lire.
Une suggestion ? Pourquoi n'écrirais tu pas tes propres histoires, celles de ton imagination...En lisant j'avais l'impression du déjà lu avant tomber sur les commentaires de Dino. Sinon chapeau, j'aime bien la façon dont tu manies les différents registres de langage et le ton aussi!!!!!


merci.

Comme je le disais, j'ai eu l'idée de ce "roman-nouvelles" en écoutant les chansons des paroliers camerounais (Pedro, Donny elwwod, Francis Bebey, ETC...) qui me plaisent.
Après j'agence des bouts d'histoire à ma sauce pour que ce soit cohérent. Ce faisant je crée aussi des histoires moi même.

Là tu as commencé à lire à partir du chapitre 4 (j'ai enlevé les autres). Je peux te passer les trois premiers si tu veux les lire.

Je suis en train de finir le chapitre 5


Merci c'est gentil. Effectivement j'aime beaucoup les nouvelles bien plus que les autres genres !
Revenir en haut de page
meb
Bérinaute Vétéran


Inscrit le: 13 May 2008
Messages: 6873

MessagePosté le: Tue Aug 11, 2009 2:08 pm    Sujet du message: Répondre en citant

degfsd
_________________
MEKTOUB

Ce n'est pas encore écrit, ça l'était juste...
sur http://mebene.over-blog.com/


Dernière édition par meb le Sun Aug 30, 2009 11:53 am; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
meb
Bérinaute Vétéran


Inscrit le: 13 May 2008
Messages: 6873

MessagePosté le: Sun Aug 16, 2009 11:03 am    Sujet du message: Répondre en citant

dgdf
_________________
MEKTOUB

Ce n'est pas encore écrit, ça l'était juste...
sur http://mebene.over-blog.com/


Dernière édition par meb le Sun Aug 30, 2009 11:45 am; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
meb
Bérinaute Vétéran


Inscrit le: 13 May 2008
Messages: 6873

MessagePosté le: Thu Aug 20, 2009 12:51 pm    Sujet du message: Répondre en citant

lkjgf
_________________
MEKTOUB

Ce n'est pas encore écrit, ça l'était juste...
sur http://mebene.over-blog.com/


Dernière édition par meb le Sun Aug 30, 2009 11:44 am; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Bonaberi.com Index du Forum -> Espace poésie et Littérature Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5
Page 5 sur 5

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum
Accueil  |  Forum  |  Chat  |  Galeries photos © Bonaberi.com 2003. Tous droits de reproduction réservés  |  Crédit Site
Votre publicité ici ?